Un Balkanython lancé par des habitants de Levallois-Perret pour payer la caution de 500 000 euros – LEst Eclair

Un  Balkanython  lancé par des habitants de Levallois-Perret pour payer la caution de 500 000 euros - L\Est Eclair

Levallois-Perret. Près de trois mois après lincendie, le palais des sports Gabriel-Péri va rouvrir

Isabelle Balkany a indiqué que des habitants de Levallois-Perret avaient entrepris des démarches pour constituer une association afin de réunir des fonds visant à payer la caution judiciaire de leur maire. La demande doit encore être validée par la préfecture, a t-elle précisé."Je ne vois pas comment réunir cet argent".

L’incendie avait fait d’énormes ravages. Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 août 2019, le marché Henri-Barbusse de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) était totalement détruit par les flammes, touchant également le palais des sports Gabriel-Péri, situé sous le marché. 

Dans le box des accusés, Patrick Balkany est apparu fatigué et amaigri. “Ma deuxième demande est la même que la première. Je souffre toujours beaucoup”, a-t-il plaidé face au même président que celui qui a accepté sa première demande de remise en liberté, le 28 octobre dernier, liée à sa condamnation pour fraude fiscale. Depuis, lélu de 71 ans est resté incarcéré à la prison de la Santé dans lattente du second résultat. 

Mais le centre sportif a été moins impacté que le marché. Un peu moins de trois mois après, le palais des sports va rouvrir ses portes, mardi 5 novembre. Selon Isabelle Balkany, maire par intérim, la commission de sécurité a donné son feu vert pour la reprise des activités. 

En termes de sécurité, dimportants travaux ont également été réalisés pour refaire notamment le système de sécurité incendie, les issues de secours et le réseau électrique. Des protections ont également été posées sur les vitrages du premier étage qui avaient été endommagés par les flammes. Le tout validé par la commission de sécurité passée lundi après-midi.

👍👍Demain, mardi 5 novembre, réouverture du Palais des Sports Gabriel-Péri…Commission de Sécurité okkkk… Go, go, go nos sportifs de la Gym Pleine Forme, du Fitness, du Judo… et nos écoliers, the champions ! #Levallois @LSC_Levallois pic.twitter.com/VmpdVYTtcb

La cour dappel avait considéré  fondée  la demande de lélu et ordonné son placement sous contrôle judiciaire, avec plusieurs obligations : ne pas sortir du territoire, ne pas se rendre à Paris et plusieurs départements alentour – dont son département des Hauts-de-Seine –, mais aussi fixer sa résidence à Giverny (Eure), pointer une fois par semaine à la gendarmerie, remettre son passeport. Ceci  sous réserve  du paiement dun cautionnement de 500.000 euros.  De toute façon, Giverny cest ma résidence habituelle , commente Patrick Balkany, haussant les épaules. Et le passeport ?  Je lai retrouvé dans le dossier, mais il est périmé depuis juin 2019 , relève le président François Reygrobellet.  Ben ça ne métonne pas , rétorque lélu.

Si l’enceinte va à nouveau accueillir du public, elle pourrait être détruite dans les années à venir, un nouveau projet de palais des sports étant à l’étude, tout comme la création d’un nouveau marché Henri-Barbusse, dont les prémices avaient été dévoilés lors du Conseil municipal lundi 23 septembre. L’emplacement aurait déjà été trouvé. 

Son président, Jean-Marc Sauvé, ex-vice-président du Conseil d’Etat, viendra en rendre compte jeudi devant les évêques. Lors de ses trois premiers mois d’activité, cette instance a reçu 2 000 appels téléphoniques, mails et courriers et commencé à entendre 16 victimes ou témoins d’abus. Lors d’un vote samedi, l’épiscopat aura, cette fois, à se prononcer sur une possible “allocation de reconnaissance financière” de la souffrance vécue par les victimes. Les mesures de réparation financière sont réclamées avec force par les associations de victimes, en particulier quand les faits sont prescrits.

Lire aussi : Levallois-Perret. Vers la démolition de l’immeuble Henri-Barbusse, un nouveau marché en projet

Mêmes arguments du parquet général en faveur dun maintien en détention – un  risque de fuite plausible, possible, prévisible , compte tenu de  nombreuses attaches à létranger . Mêmes contre-arguments de Me Eric Dupond-Moretti en faveur dune mise en liberté :  Il va se mettre en cavale comme Dupont de Ligonnès, cest ça ? Cest vrai que personne na vu son visage, il va tranquillement aller à Orly et se carapater au Maroc. (…) Vous ny croyez pas vous-même, mais vous avez besoin de ça pour justifier un maintien en détention. Franchement, cest à se taper la tête contre les murs. Vous êtes dans une logique administrative que vous poussez jusquau bout.