Affaire Balkany : Une liberté à 500.000 euros pour le maire de Levallois – 20 Minutes

Affaire Balkany : Une liberté à 500.000 euros pour le maire de Levallois - 20 Minutes

Cest une somme colossale : Isabelle Balkany à lassaut des dons pour régler la caution de son mari

Au marché de Levallois, le téléphone dIsabelle Balkany passe de mains en mains. Au bout du fil, Patrick Balkany, en ligne depuis la prison de la Santé. “Il sait que je suis au marché le dimanche alors il téléphone et tout le monde est ravi de lavoir”, réagit-elle auprès de BFMTV. La maire par intérim arpente ce matin les allées à la recherche de soutiens pour rassembler les 500.000 euros de caution nécessaires à Patrick Balkany si la justice lui accorde sa remise en liberté dans lattente de son procès en appel.

La semaine dernière, trois Levalloisiens ont créé une association de soutien à Patrick Balkany, officiellement reconnue au Journal officiel samedi. Son objet: permettre à lédile, condamné en première instance pour blanchiment et fraude fiscale, de “sacquitter des frais auxquels il doit faire face dans le cadre des procédures judiciaires dont il est lobjet et notamment des cautions qui permettront sa sortie de prison”.

Entre les étals, cette initiative divise les habitants de la ville des Hauts-de-Seine. Quelques-uns ont déjà contribué à la cagnotte, comme un remerciement au maire de la ville qui “fait tout pour nous, il a fait une belle ville”. Dautres nont pas encore participé mais le feront “peut-être”, “pourquoi pas?”.

Certains jugent au contraire cette quête “scandaleuse”: “Je ny adhère pas du tout. Il y a des causes bien plus importantes”.

Citée par Franceinfo, lactuelle maire de la ville par intérim raconte que son mari est  archi crevé, quil a perdu 20 kilos, quil souffre du dos et quil passe ses journées en prison devant la télé . Avant dajouter :  Ça ne fait plus de lui un exemple mais un martyr.  Il manque donc 450 000 euros au couple pour payer la caution. Mercredi 13 novembre, la justice doit décider si elle accepte la deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Il pourrait alors être libre et placé sous contrôle judiciaire. Lancien maire de Levallois est incarcéré à la prison de la Santé depuis le 13 septembre dernier.

Malgré les clivages que la cagnotte suscite, le montant nécessaire sera-t-il réuni? Isabelle Balkany reste prudente, “cest une somme colossale”. Mercredi, la justice se prononcera sur la deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Si celle-ci lui est accordée, en plus dune caution de 500.000 euros, le maire de Levallois sera soumis à un contrôle judiciaire. Sa résidence sera fixée à Giverny, dans lEure, avec interdiction de se rendre en région parisienne.

Lors de sa dernière audience face à la justice, Patrick Balkany avait déclaré: "On n'a plus un rond. Je crains que, malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou, car je ne vois pas comment réunir cet argent." Le "Balkanython" avait été lancé dans la foulée par des Levalloisiens. Isabelle Balkany a évoqué son échec à trouver une banque qui accepte d'héberger le compte de l'association de soutien montée pour l'occasion.

Selon les informations de France Info, les soutiens de lancien maire de Levallois-Perret nont pu récolter que 50 000 euros pour payer la caution liée à son éventuelle remise en liberté. Patrick Balkany sortira-t-il de prison ? Mercredi 13 novembre, la cour dappel de Paris doit rendre son délibéré sur la deuxième demande de remise en liberté de lancien maire de Levallois-Perret. Mais lélu ne pourra vraisemblablement pas payer sa caution.

Nous navons plus un rond. Ni en France, ni à létranger , assurait lédile de Levallois devant les juges chargés dexaminer sa deuxième demande de mise en liberté mardi dernier. Les enquêteurs sont allés chercher dans tous les pays du monde, ils savent très bien quil nexiste aucun compte où que ce soit , abonde Isabelle Balkany, son épouse et première adjointe, maire par intérim tant que son mari est empêché .