Patrick Balkany veut toujours être candidat aux municipales à Levallois-Perret – Le Parisien

Patrick Balkany veut toujours être candidat aux municipales à Levallois-Perret - Le Parisien

Patrick Balkany demande une nouvelle fois sa remise en liberté : “Je ne mérite pas tout ce quon me met sur la tête”

“Aujourdhui, je crois quon me fait un mauvais procès, monsieur le président”, lance lélu de 71 ans à la cour qui a déjà refusé de lui rendre la liberté avant son procès en appel pour blanchiment de fraude fiscale.

“Jai été 25 ans député de la République, cela fait 37 ans que je suis maire. Jai passé toute ma vie à rendre service à ceux qui en avaient le plus besoin. Alors, on veut faire honte à un élu de la République sous prétexte quil aurait fraudé!”, semporte-t-il.

Mi-novembre, la cour dappel avait rejeté une première demande de mise en liberté de Patrick Balkany, liée à sa condamnation à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec incarcération immédiate le 18 octobre, notamment au motif déviter une “concertation entre les mis en cause” dans cette affaire impliquant des proches de lédile et un milliardaire saoudien.

Patrick Balkany est incarcéré depuis le 13 septembre, date de sa première condamnation, à quatre ans de prison, pour fraude fiscale. Son épouse et première adjointe Isabelle a été également condamnée dans ces affaires, à trois ans de prison pour fraude puis à quatre ans pour blanchiment, mais sans mandat de dépôt eu égard à sa santé fragile.

Pour la défense de lancien baron des Hauts-de-Seine, lexercice est délicat. Son nouvel avocat, Romain Dieudonné, a hérité des recours déposés par léquipe précédente emmenée par le tonitruant Eric Dupond-Moretti. Le style est différent mais lapproche reste similaire.

Dun ton calme et posé, Me Dieudonné vient demander deux choses: la liberté pour son client en attendant son procès en appel pour blanchiment prévu en février et une diminution de la caution de 500.000 euros imposée dans le cadre dun contrôle judiciaire strict en attendant le nouveau procès pour fraude fiscale qui débutera mercredi prochain.

Lorsque Le Monde lui consacre son premier portrait le 2 mars 1978, la campagne des législatives le mène dans un village de lYonne où il affronte le député sortant, Jean-Pierre Soisson.  La 604 sarrête sur la place de Venoy, petite commune rurale aux portes dAuxerre, écrit Patrick Francès. En descend M. Patrick Balkany, 29 ans, PDG dune société de prêt-à-porter, membre du comité central du RPR, bombardé, ainsi quil le dit lui-même, dans la première circonscription de lYonne. 

Lavocat conteste le montant de cette caution, “disproportionnée par rapport aux revenus” des Balkany et fixée après une évaluation “parfaitement démesurée” de leurs biens, qui fera lobjet de “contestations” en appel.

Il ne siégera pas cette année-là sur les bancs de lAssemblée nationale. Mais quelques années plus tard, il décroche son Graal : la mairie de Levallois-Perret, qui deviendra son fief. Le 10 mars 1983, les communistes, qui tiennent la ville depuis dix-huit ans,  sont en état de choc , écrit Philippe Boggio dans Le Monde. Ils accusent Patrick Balkany davoir  promis aux cinq milles personnes âgées de la ville un minimum mensuel porté à 3 500 francs .

Il rappelle en outre que Patrick Balkany – “très choqué” que lon pense quil puisse “senfuir” alors quil ne sest “jamais dérobé” face la justice – navait pas été soumis à de telles conditions avant son premier procès et offre toutes les garanties de représentation.

Ce dernier étant incarcéré depuis le 13 septembre suite à ses condamnations en première instance pour fraude fiscale (4 ans) et blanchiment de fraude fiscale (5 ans), les astres semblent saligner en faveur de son opposant historique. Arnaud de Courson fait partie du paysage politique de Levallois depuis 1995. Il était alors sur la liste dOlivier de Chazeaux, sorti vainqueur de cette élection à la faveur dune triangulaire au second tour. Et, cest ensuite en 2001, quArnaud de Courson se présente pour la première fois sous son nom.

Pour cet homme amaigri, qui flotte dans son pull fuchsia, il demande la liberté, arguant que les risques de “concertation” ou de “pression” sur des témoins mis en avant par la justice pour le maintenir en prison nont “pas de sens”, alors quen appel seul le couple Balkany sera rejugé, tant dans le volet fraude fiscale que dans celui de blanchiment.

Reste désormais à savoir combien de listes seront soumises au vote des électeurs. Pour lheure, six listes semblent se dessiner : celle du Rassemblement national (RN), menée par Philippe Coste, celle de la majorité municipale dont on ne sait pas encore qui sera tête de liste, celle de la République en marche (LREM) avec Maud Bregeon, la liste centre gauche de Levallois dAvenir portée par Lies Messatfa, une liste EELV-PCF et celle dArnaud de Courson qui a déjà obtenu le soutien du MoDem.

Lavocate générale sest opposée à toutes ses demandes, jugeant que la défense navait apporté “aucun élément nouveau” et quil existait toujours un risque de concertation et de pression sur les témoins.

Ce nest pas une surprise mais cest désormais officiel : lélu dopposition (DVD) de Levallois-Perret, Arnaud de Courson, qui est également conseiller départemental, est candidat aux élections municipales de mars prochain. Nous travaillons depuis deux ans sur un projet pour conserver une ville agréable et des services de qualité avec un mot dordre : Levallois continue , insiste lélu qui prend donc soin de ne pas attaquer frontalement le bilan du maire sortant Patrick Balkany.

Patrick Balkany veut être candidat aux municipales depuis sa prison

“Mais Isabelle Balkany va lui rendre visite trois fois par semaine et lui téléphone dix fois par jour”, a réagi Me Dieudonné.

ü  Le prélèvement automatique mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel, selon disponibilité par offre (information sur simple demande auprès du Service Relation Clients de la Société, (cf. coordonnées article 20), étant entendu que la première livraison ne pourra intervenir qu’à compter de la date denregistrement de la commande ainsi que du retour du paiement choisi ou de l’autorisation de prélèvement mandat SEPA dûment remplie, datée et signée. L’Abonné qui a choisi le mode de règlement par prélèvement automatique autorise expressément la Société à débiter son compte bancaire pour le montant dû et s’engage à fournir à la Société ses nouvelles coordonnées bancaires en cas de modification en cours d’abonnement. En cas de rejet du prélèvement automatique, la Société sera amenée à facturer des frais de gestion à hauteur de 11 € à l’Abonné.

Il a demandé – en vain – à laccusation de lui dire sur quel témoin son client pourrait bien faire pression, alors quil a été relaxé du délit de corruption passive et que le parquet na pas fait appel de la relaxe du milliardaire saoudien accusé de corruption active.

Sur les bancs du public, plusieurs administrés étaient venus soutenir leur élu. Pendant une brève suspension daudience, une jeune femme, pins “I love Patrick Balkany” épinglé sur la poitrine, sest faufilée jusquau box pour baiser la main du maire.

Pour accéder à différentes fonction du site, l’Utilisateur doit créer un compte dont l’identifiant est son adresse mail. Il choisit un mot de passe qui devient le code d’accès au site. Pour s’assurer de la validité de l’adresse mail fournie, un mail est envoyé à cette adresse avec un lien de validation du compte. Le compte n’est activé qu’à partir du moment où l’Utilisateur clique sur le lien. Le Code daccès permet laccès par lUtilisateur au Site web de la Société dans les conditions décrites à larticle 3 des présentes Conditions Générales d’Abonnement et d’Utilisation. En cas d’oubli, un bouton « Mot de passe oublié » permet à l’Utilisateur de recevoir à son adresse mail le nouveau mot de passe qui lui est attribué dans ce cas par le système.

Sur les bancs du public, ses soutiens essuient leurs larmes. Pendant cinq minutes ce lundi après-midi, Patrick Balkany a pris la parole pour se défendre et réclamer une nouvelle fois à la justice sa remise en liberté, lui qui est incarcéré depuis le 13 septembre dernier et sa condamnation à 4 ans de prison pour “fraude fiscale”. “On me fait un mauvais procès, je ne mérite pas tout ce quon me met sur la tête”, lance-t-il au terme dun long monologue. 

“Ce nest pas le fait dêtre enfermé, cest le fait dêtre considéré comme un pestiféré. Je vous le dis, je le pense, je ne le mérite pas”, a -t-il ajouté.

 On a parlé de choses toutes bêtes, il nous a demandé ce quon allait manger, nous a dit quil avait mangé deux œufs et des pâtes toutes froides , ajoute le conseiller municipal, tout en démentant, comme Isabelle Balkany, que Patrick Balkany ait confirmé sa candidature au téléphone, comme la révélé le magazine Marianne. Deux sources proches de la majorité affirment cependant au Monde quil a bien confirmé au passage son souhait dêtre tête de liste.

Ce lundi après-midi, la cour dappel de Paris examinait la deuxième de remise en liberté de Patrick Balkany. Le maire de Levallois-Perret a été condamné une première fois en septembre, puis le 18 octobre, à 5 ans de prison dans le volet pour “blanchiment de fraude fiscale”. Dabord dans le volet pour fraude fiscale, il avait obtenu sa remise en liberté, soumise au paiement dune caution de 500 000 euros. Mais le 13 novembre, la justice a refusé sa deuxième demande, poussant lélu à en déposer une nouvelle.

Dès janvier, donc, la campagne pour leur réélection devrait commencer.  Ils ont leur schéma, leur plan B, ils font leur liste jusquau bout et le jour où le jugement tombera, ils se retireront au bénéfice de quelquun quils auront choisi , estime un proche, à lheure où les rumeurs enflent concernant léventuel intérêt du sénateur Roger Karoutchi. Ce dernier na pas souhaité faire de commentaires.

Depuis sa cellule, Patrick Balkany annonce sa candidature à la mairie de Levallois-Perret

La cour dappel a considéré quil existait des risques de concertation ou de pression sur des témoins alors que Patrick Balkany sera jugé en appel dans ce volet pour “blanchiment de fraude fiscale” au mois de février prochain. Dici là, il est (…)

Mi-novembre, la cour dappel avait rejeté une première demande de mise en liberté de Patrick Balkany, liée à sa condamnation à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec incarcération immédiate le 18 octobre, notamment au motif déviter une  concertation entre les mis en cause  dans cette affaire impliquant des proches de lédile et un milliardaire saoudien.

Condamné à dix mois de prison pour des milliers dappels aux policiers, gendarmes et pompes funèbres

Son nouvel avocat, Me Romain Dieudonné, a demandé sa mise en liberté, arguant que les risques de  concertation  ou de  pression  sur des témoins mis en avant par la justice pour maintenir son client en prison navaient  pas de sens  alors quen appel, seul le couple Balkany sera rejugé, tant dans le volet fraude fiscale que dans celui de blanchiment.