Depuis sa cellule, Patrick Balkany annonce sa candidature à la mairie de Levallois-Perret – LaDepeche.fr

Depuis sa cellule, Patrick Balkany annonce sa candidature à la mairie de Levallois-Perret - LaDepeche.fr

Patrick Balkany demande une nouvelle fois sa remise en liberté: Je ne mérite pas tout ce quon me met sur la tête

Condamné à dix mois de prison pour des milliers dappels aux policiers, gendarmes et pompes funèbres

Sur les bancs du public, ses soutiens essuient leurs larmes. Pendant cinq minutes ce lundi après-midi, Patrick Balkany a pris la parole pour se défendre et réclamer une nouvelle fois à la justice sa remise en liberté, lui qui est incarcéré depuis le 13 septembre dernier et sa condamnation à 4 ans de prison pour “fraude fiscale”. “On me fait un mauvais procès, je ne mérite pas tout ce quon me met sur la tête”, lance-t-il au terme dun long monologue. 

“Ce nest pas le fait dêtre enfermé, cest le fait dêtre considéré comme un pestiféré. Je vous le dis, je le pense, je ne le mérite pas”, a -t-il ajouté.

La campagne derrière les barreaux. Cest une scène surréaliste qui sest déroulée, ce lundi soir, à la mairie de Levallois-Perret. Alors que les élus de la majorité levalloise étaient réunis à huis clos pour discuter du budget de la municipalité, Patrick Balkany a appelé, depuis sa cellule de la prison de la Santé, pour confirmer quil serait candidat à sa succession, au mois de mars. Incarcéré pour fraude fiscale et blanchiment, le maire de Levallois souhaite, malgré tout, conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales.

Patrick Balkany annonce depuis sa cellule quil est candidat à sa succession à la tête de la mairie de Levallois-Perret

Ce lundi après-midi, la cour dappel de Paris examinait la deuxième de remise en liberté de Patrick Balkany. Le maire de Levallois-Perret a été condamné une première fois en septembre, puis le 18 octobre, à 5 ans de prison dans le volet pour “blanchiment de fraude fiscale”. Dabord dans le volet pour fraude fiscale, il avait obtenu sa remise en liberté, soumise au paiement dune caution de 500.000 euros. Mais le 13 novembre, la justice a refusé sa deuxième demande, poussant lélu à en déposer une nouvelle.

Ce souhait a été confirmé, lundi, devant les 49 inscrits – parmi lesquels 37 élus – de la liste de la majorité réunis à huis clos, avant une réunion sur le budget en présence des directeurs des services de la ville. Je leur ai confirmé quil y aurait une liste de la majorité municipale, une liste Balkany et que Patrick souhaite la conduire, a indiqué à lAFP Isabelle Balkany, qui tient la mairie en labsence de son mari.

Elections municipales : Patrick et Isabelle Balkany seront candidats à leur réélection à la mairie de Levallois-Perret

La cour dappel a considéré quil existait des risques de concertation ou de pression sur des témoins alors que Patrick Balkany sera jugé en appel dans ce volet pour “blanchiment de fraude fiscale” au mois de février prochain. Dici là, il est en détention provisoire à la prison de la Santé. Vêtu dune chemise rose, dun pull fuschia, derrière ses lunettes fumées, Patrick Balkany, amaigri, visiblement affaibli, a assisté à lexamen, dabord en tant que spectateur, hagard, avant de se défendre.

Si la cour était composée de la même manière que lors des dernières audiences, les changements sont intervenus sur les bancs de la défense. Exit Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey, cest Romain Dieudonné qui assure désormais la défense de Patrick Balkany. Il a alors repris les arguments avancés en novembre par la justice pour rejeter la demande de mise en liberté de son client pour sy opposer, remettant en cause linterprétation faite par la cour de larticle régissant la détention provisoire.

Pour Bertrand Percie du Sert, ex-adjoint de M. Balkany à la Sécurité qui a rejoint fin juin lopposition municipale, “il y a du flou dans la majorité”. “Sil y a eu besoin de confirmer cette candidature, cest quils ont peur de listes dissidentes”, analyse lélu passé chez LREM. Selon lui, “hier soir, le ton était plutôt: +ceux qui ne veulent pas être sur la liste, il faut quils le disent tout de suite+”.

Les risques de concertation avec des complices? “La seule autre mise en cause, cest Isabelle Balkany. Il y a eu un rejet car il existerait un risque de concertation, ça me semble léger car Isabelle Balkany rend visite à son époux 3-4 fois par semaine”, avance lavocat, qui rappelle également que Patrick Balkany a enregistré auprès de la prison de la Santé le numéro de son épouse, “si bien quils sappellent 10 fois par jour”. Les risques de pression sur des témoins? 

A lissue de cette réunion, Patrick Balkany a appelé son épouse sur son portable depuis sa cellule et celle-ci a mis sur haut-parleur. Le maire a ainsi pu remercier les élus et des représentants de ladministration municipale, qui avaient assisté à une partie de la réunion, pour le travail effectué sur le budget, discuté lundi soir.

Municipales 2020 à Levallois : Patrick Balkany souhaite conduire la liste de la majorité

“Cest frustrant de sentendre opposer des arguments larges, déplore Me Dieudonné. Il y a risques de concertation mais on ne sait pas lesquels. (…) Les témoins ont déposé, leurs propos sont consignés. On ne dit pas qui sont ces témoins.”

Patrick Balkany a alors pris la parole se disant “choqué”. “Je nai jamais eu lintention de quitter le territoire, aujourdhui moins que jamais, a entamé le maire. Je ne me suis jamais dérobé.” Avant de rappeler son engagement politique: “Jai 71 ans, jai été 25 ans député de la République, 37 ans que je suis maire, jai plus donné dans ma vie. Je nai fait que ça, on nest pas maire 37 ans pour rien.”

Dans le public, on acquiesce. “Je suis arrivée à Levallois à lâge de 5 ans, jen ai 69, je vote pour Patrick Balkany depuis 1983, cest mon maire, il fait tout pour nous”, sagace une femme à la sortie de laudience, dénonçant un “acharnement”. La cour dappel de Paris rendra, elle, sa décision le 9 décembre prochain sur cette deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Le ministère public sest fermement opposé à cette requête.

Lédile de 71 ans est incarcéré à la maison darrêt parisienne de la Santé depuis sa première condamnation pour fraude fiscale, le 13 septembre. Dans ce premier volet, il a été condamné à quatre ans de prison, avec incarcération immédiate, son épouse à trois ans de prison, et tous deux à dix ans dinéligibilité. Dans le second volet, Patrick Balkany a été condamné à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec un nouveau mandat de dépôt. Son épouse sest vue infliger quatre ans demprisonnement, mais sans incarcération immédiate.

En dépit de son incarcération pour fraude fiscale et blanchiment, Patrick Balkany sera candidat, au côté de son épouse, première adjointe.

Mettant fin à un faux suspense, les époux Balkany ont annoncé, lundi 2 décembre, dans la soirée, leur candidature aux prochaines élections municipales de mars 2020, sur une liste conduite par Patrick Balkany, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Lundi soir, lors dune réunion a priori consacrée à la préparation du budget en vue du prochain conseil municipal du 9 décembre, Isabelle Balkany a réservé un moment aux seuls élus (les directeurs techniques étaient absents) pour les prévenir : le couple sera candidat à sa réélection et entrera en campagne dès janvier.  Javais confirmé à huis clos quil y aura une liste de la majorité municipale et que Patrick souhaite la conduire ! , sexplique Isabelle Balkany sur Twitter.

Si le maire de Levallois était à nouveau condamné à lissue de ses procès en appel, il pourrait se pourvoir en cassation. Ce recours suspendrait une peine dinéligibilité. Ce pourvoi suspendrait également lexécution dune condamnation à une peine demprisonnement, sauf si la cour dappel délivrait un nouveau mandat darrêt à laudience.

Une source proche de la majorité analyse :  Sentant du flottement dans sa majorité, Isabelle avait pris linitiative de verrouiller toute ambition personnelle. 

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique A la Une Municipales 2020 Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 3° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo La Minute Innovation Jai testé pour vous Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Plus tard dans la soirée, la maire par intérim et son mari se sont appelés. Patrick Balkany dispose dun téléphone fixe dans sa cellule, fait savoir le conseiller municipal délégué au sport et aux professions médicales, Philippe Moisescot, et il arrive à son épouse de le mettre sur haut-parleur à la fin des conseils et des réunions. Ce fut le cas lundi.

 On a parlé de choses toutes bêtes, il nous a demandé ce quon allait manger, nous a dit quil avait mangé deux œufs et des pâtes toutes froides , ajoute le conseiller municipal, tout en démentant, comme Isabelle Balkany, que Patrick Balkany ait confirmé sa candidature au téléphone, comme la révélé le magazine Marianne. Deux sources proches de la majorité affirment cependant au Monde quil a bien confirmé au passage son souhait dêtre tête de liste.

Dès janvier, donc, la campagne pour leur réélection devrait commencer.  Ils ont leur schéma, leur plan B, ils font leur liste jusquau bout et le jour où le jugement tombera, ils se retireront au bénéfice de quelquun quils auront choisi , estime un proche, à lheure où les rumeurs enflent concernant léventuel intérêt du sénateur Roger Karoutchi. Ce dernier na pas souhaité faire de commentaires.