Municipales de Levallois-Perret : On était là pour bosser, pas pour faire les marioles avec des tracts, rectifie Isabelle Balkany – Valeurs Actuelles

Municipales de Levallois-Perret : On était là pour bosser, pas pour faire les marioles avec des tracts, rectifie Isabelle Balkany - Valeurs Actuelles

Depuis sa cellule, Patrick Balkany annonce quil est candidat aux municipales à Levallois

Le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany, incarcéré depuis sa condamnation pour fraude fiscale et blanchiment,  souhaite  conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales, a indiqué mardi son épouse et première adjointe Isabelle Balkany à lAFP. Ce souhait a été confirmé lundi soir devant les 49 inscrits, parmi lesquels 37 élus, de la liste de la majorité municipale réunis à huis clos, avant une réunion sur le budget en présence des directeurs des services de la ville, a-t-elle précisé.

 Je leur ai confirmé quil y aurait une liste de la majorité municipale, une liste Balkany et que Patrick souhaite la conduire , a dit lélue, ce qua confirmé à lAFP Eva Haddad, une des maires adjointes présentes. À lissue de cette réunion, Patrick Balkany a appelé son épouse sur son portable et celle-ci a mis sur haut-parleur pour que son mari puisse remercier ladministration et les élus pour le travail effectué sur le budget, ont indiqué à lAFP plusieurs élus qui y ont assisté, Mme Haddad précisant quil sétait montré  très chaleureux .

Les époux Balkany doivent être rejugés à partir de la semaine prochaine pour fraude fiscale et en février pour blanchiment aggravé. Lédile de 71 ans est incarcéré à la maison darrêt parisienne de la Santé depuis sa première condamnation pour fraude fiscale, le 13 septembre. Dans ce premier volet, il a été condamné à quatre ans de prison, avec incarcération immédiate, son épouse à trois ans de prison, et tous deux à dix ans dinéligibilité. Dans le second volet, M. Balkany a été condamné à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec un nouveau mandat de dépôt. Son épouse sest vue infliger quatre ans demprisonnement, mais sans incarcération immédiate.

Tous deux ont été de nouveau condamnés à dix ans dinéligibilité, ainsi quà dix ans dinterdiction de gérer une société. Le tribunal a également ordonné la saisie des biens et avoirs du couple, notamment leur résidence principale du moulin de Giverny (Eure). Ils ont fait appel de toutes leurs condamnations et lui a déposé plusieurs demandes de mise en liberté. Si le maire de Levallois était à nouveau condamné à lissue de ses procès en appel, il pourrait se pourvoir en cassation. Ce recours suspendrait une peine dinéligibilité. Ce pourvoi suspendrait également lexécution dune condamnation à une peine demprisonnement, sauf si la cour dappel délivrait un nouveau mandat darrêt à laudience.

Voilà la JUSTICE Française ! Même un prisonnier peut se présenter comme maire !! Elle est pas belle la France ?

Merci au Télégramme, qui parmi un déluge de mauvaises nouvelles, arrive néanmoins à nous faire rire. Et merci à Patoche, bien sûr.

a quand une série Netflix sur la famille Balkany!!! on a tous les ingrédients pour faire une bonne série ces tellement surréalistes !!!

à mon avis la honte est dabord sur ceux qui votent invariablement pour lui depuis des dizaines dannées, et qui savent pourtant parfaitement à qui ils ont à faire ! les premiers responsables, ce sont eux ! sans eux, les Balakany nexisteraient pas !

Hélas, ce qui concerne Levallois-Perret et son maire, la réalité dépasse souvent la pire des fictions.. il y a gros à parier dailleurs que si le maire actuellement en prison se présentait, il serait réélu largement, comme cest le cas depuis des dizaines dannées.. que peut-on espérer dun pays où de telles choses se passent ?

Dabord, [contrairement à ce qui a été dit dans la presse], ce nétait pas lors dun conseil municipal mais une réunion de la majorité sur le budget”, a tenu à préciser Isabelle Balkany. Les 49 élus de la majorité étaient donc réunis pour parler du budget de la ville. “Lor de cette réunion à huis clos, jai mentionné que Patrick conduira la liste aux municipales, mais cest une non-nouvelle ! Il lavait déjà dit au tribunal”, assure lactuelle maire par interim de Levallois. “A la fin de cette réunion, jai dit aux équipes que Patrick souhaitait les remercier chaleureusement. Je leur ai dit dattendre 5 minutes avant daller dîner, car Patrick allait peut-être appeler”, relate encore Isabelle Balkany. En effet, seul Patrick Balkany peut appeler son épouse depuis sa cellule, depuis le fixe mis à sa disposition. Celle-ci ne peut donc pas le joindre, mais na pas à attendre longtemps pour avoir des nouvelles: Rien détonnant donc si quelques minutes plus tard, le téléphone sonne. “Jai mis le haut-parleur, il a dit Alors ça sest bien passé ? Je voulais remercier ladministration vous avez fait un boulot formidable. Il a parlé de la réunion avant de dire Alors vous mangez quoi au dîner ? Choucroute ! Ah bah moi cest 2 œufs à la coque et des pâtes”, décrit Isabelle Balkany à propos de léchange. “Il a parlé de repas et pas du tout de candidature.

Fin du suspense. Depuis sa cellule de la prison de la Santé, Patrick Balkany a annoncé ce lundi quil était candidat à sa réélection dans son fief des Hauts-de-Seine, où son épouse Isabelle Balkany assure lintérim depuis son incarcération. 

Le maire aurait fait cette annonce par téléphone, depuis sa cellule de la prison de la Santé, à la majorité levalloisienne qui se réunissait à ce moment-là, a appris BFMTV de sources concordantes, confirmant une information dun journaliste de Marianne. Une version démentie par Isabelle Balkany, qui confirme la candidature de son mari, mais livre un récit différent de la soirée.

Contactée par nos soins, lactuelle maire par intérim de Levallois-Perret souligne que la réunion nétait pas un conseil municipal. Lundi soir, les 49 élus de la majorité étaient réunis pour parler du budget de la ville et dîner ensemble. Patrick Balkany a appelé durant cette réunion, et lactuelle maire par intérim décrit la scène: 

“On sest juste marrés, on a parlé de ce quon mangeait, il nous a raconté ses deux œufs au plat au dîner, il na pas vraiment parlé des municipales”, détaille-t-elle. 

Sur Twitter, Isabelle Balkany maintient que lors de cette réunion, son mari na pas évoqué les municipales, mais quelle avait au préalable, et à huis clos, confirmé la mise en place dune liste de la majorité municipale “et que Patrick souhaite la conduire.” 

FAUX, nul de publier avant de tel pour vérifier. Réunion sur le Budget Le Maire a appelé pour remercier élus et administration Na pas évoqué les Municipales Avant, javais confirmé à huis clos quil y aura une liste de la Majorité municipale et que Patrick souhaite la conduire ! pic.twitter.com/TzZGz8VEGJ