FOOTBALL : Lille au pied du mur à Valence – Courrier Picard

FOOTBALL : Lille au pied du mur à Valence - Courrier Picard

OL-Benfica: ces records que peut battre Rayan Cherki, la pépite lyonnaise

Ce soir, il est attendu sur la pelouse du Groupama Stadium à l’occasion de la réception de Benfica (4e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, match à suivre sur notre live commenté). Arrivé l’été dernier sur les bords du Rhône, Thiago Mendes (27 ans) a quelque peu retrouvé le sourire, mais aussi une place de titulaire depuis deux matches sous l’ère Rudi Garcia. Un revirement de situation que l’ancien Lillois souhaite donc logiquement confirmer ce soir face aux Aguias.

Auteur de performances en dents de scie depuis son arrivée à Lyon (contre 22 M€), le Brésilien n’a en effet pas envie de revivre les fortes critiques de ces dernières semaines. Des reproches qui avaient atteint des sommets à l’issue du premier match de l’OL dirigé par Rudi Garcia (0-0 au Groupama Stadium face à Dijon). Ce soir-là, le président Jean-Michel Aulas n’avait pas été tendre avec ses joueurs. Une attaque qui ciblait en partie le natif de São Luís, même si JMA ne l’avait pas expressément cité.

« Certains me déçoivent. Je ne vais pas les citer, ils se reconnaîtront. La saison dernière, ils étaient les meilleurs dans leurs clubs. Aujourdhui, ils sont lombre deux-mêmes. (…) Il y a peut-être des raisons que je ne connais pas ou que je ne veux pas prendre en compte, mais lui comme dautres doivent complètement sassumer et se reprendre. On les a achetés parce que ce sont de très bons joueurs et quon voulait les faire progresser. » Face à ces reproches, Mendes était sorti du silence face aux médias brésiliens à l’issue du match aller contre Benfica, à Lisbonne.

Aujourd’hui, le joueur a directement répondu aux piques envoyées par JMA dans les colonnes de L’Equipe. « Cest le patron, il a droit de dire ce quil veut. Nous, les joueurs, navons quà écouter, baisser la tête et travailler. Il avait raison, moi jai toujours essayé de rester concentré sur mon travail. Maintenant, je suis sur le bon chemin, jespère quil en sera ainsi jusquà la fin de la saison. Ici, jai découvert une autre mentalité, Juni ma reçu à bras ouverts, le président aussi. Il ma seulement demandé de bien faire ce que jaime le plus, cest-à-dire jouer au football. » Et visiblement, le message a été reçu cinq sur cinq.

La Youth League, la Ligue des Champions des moins de 19 ans, continue cette semaine. RMC Sport 1 retransmettra 4 matchs en direct : Borussia Dortmund / Inter Milan cet après-midi à 14h suivi de Lyon / Benfica à 16h, Atalanta / Manchester City demain à 14h suivi de Real Madrid / Galatasaray à 16h.

Un brassard et sept candidats : qui doit être capitaine de lOL ?

Pas à pas, Rayan Cherki continue de gravir les échelons. Le jeune lyonnais de 16 ans a été convoqué pour la première fois avec le groupe professionnel de lOL dans le cadre dun match de Ligue des champions contre le Benfica Lisbonne (mardi à 21h, sur RMC Sport). Sur le banc contre Metz (2-0) en Ligue 1, il avait disputé ses premières minutes de jeu dans lélite face à Dijon (0-0). Garcia a choisi de lui renouveler sa confiance au plus haut niveau. 

Depuis le début de la saison, la chaîne gratuite RMC Story (canal 23 de la TNT) rediffuse chaque mercredi en troisième partie de soirée Champions Goals laprès-match, le magazine présenté par Jean-Baptiste Boursier diffusé en direct sur RMC Sport 1 entre 22h50 et 0h15.

Sil foule encore la pelouse du Groupama Stadium contre Benfica ce mardi, Rayan Cherki deviendra à seize ans, deux mois et dix-neuf jours le plus jeune joueur de lhistoire de la Ligue des champions, devant Célestine Babayaro (seize ans, deux mois et vingt-cinq jours) avec Anderlecht. Cétait en 1994. Cela confirmerait lirrésistible ascension de la dernière pépite du centre de formation lyonnais. Un joyau rare.

Plus jeune buteur de la Youth League (à quinze ans et trente-trois jours), cette compétition lancée en 2013, après un but inscrit contre Manchester City (4-1) lan dernier, Rayan Cherki peut également battre un record de précocité en Ligue des champions. Sil marque son premier but professionnel contre Benfica, le jeune homme né en août 2003 deviendra donc le plus jeune buteur la C1 depuis que celle-ci a été renommée en 1992.

Le record actuel est toujours détenu par Peter Ofori-Quaye. Le Ghanéen est âgé de dix-sept ans, six mois et onze jours quand il sauve lhonneur de lOlympiacos sur le terrain de Rosenborg (5-1), le 1er octobre 1997. Le record absolu de précocité, avant la création de la Ligue des champions en 1993, est détenu par Wlodzimierz Lubanski, qui avait débuté sa carrière au Gornik Zabrze (Pologne). Il y marque son premier but en Coupe des clubs champions européens le 13 novembre 1963. Il avait 16 ans 8 mois et 16 jours. Rayan Cherki ferait encore plus fort.

Quest-ce quun bon capitaine ? Celui qui connaît son équipe sur le bout des doigts à force dy jouer depuis des années ? Celui qui relève la tête quand dautres ont tendance à la baisser ? Celui qui est irréprochable ? Ou celui qui symbolise le plus son club ? Sans doute un mix de tous ces éléments. Un oiseau rare en somme.