Eurocoupe: Limoges, l’Asvel et Levallois tombent d’entrée

Après le match nous avons parlé et je lui ai dit que j’aimais vraiment ses chaussures. Il m’a dit « Tu les aimes vraiment ? » et j’ai répondu oui. Il me les a donné, on faisait la même pointure. Je n’ai jamais oublié ça. J’ai joué contre un grand joueur qui m’a donné ses chaussures. J’étais un enfant et quand vous êtes un enfant vous vous rappelez de ce genre de choses. Ça représente bien plus que de l’argent. Depuis j’ai entendu plusieurs fois parler de Terence mais nous ne sommes pas des amis proches. J’aimerais bien le revoir, c’est un super gars ».

Basket. Une défaite mais de la fierté pour Levallois

infusé par Nendomatt.com et servi par

>> Le meilleur du basket européen dès mercredi sur SFR Sport 2Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter RMC Sport

« Gagner un premier match à l’extérieur c’est important pour démarrer. L’Eurocup a changé par rapport à l’année dernière avec l’addition des clubs français et italiens. C’est une compétition très difficile. Le niveau est très compétitif et certainement qu’en France les gens vont apprécier.David Blatt et la salle Marcel Cerdan de Levallois c’est une histoire qui dure depuis 1989. Alors qu’il était joueur pour le  Galil Elyon, il était venu disputer un tournoi de noël. Il a alors eu l’occasion de jouer contre les Locaux et de faire une rencontre qui l’a beaucoup marqué.