Limoges : le conducteur à contresens qui a causé un double …

L’appel à témoin aura porté ses fruits. Après le double accident survenu samedi soir, à Limoges sur l’A20, l’enquête a connu un coup d’accélérateur ce lundi.

Depuis samedi, un Scenic gris était recherché par la brigade accidents, chargée des investigations. Le conducteur s’est rendu au commissariat pour apporter son témoignage. Celui-ci s’est révélé déterminant.

Circulant dans le bon sens, le conducteur a affirmé avoir croisé un véhicule utilitaire en sens inverse, qu’il aurait évité de justesse. « Nous avons eu des auditions toute la journée. Les personnes qui ont pu éviter cet utilitaire ont donné la même version », indique-t-on du côté de la police.

Le scénario est maintenant clair. Peu avant 19 h 15, un Peugeot Partner (et non un Berlingo) a pris l’autoroute en contresens à partir de la station Avia et a provoqué un premier accident, poussant un conducteur (indemne) à faire une sortie de route. Au niveau de la sortie 28, le véhicule utilitaire percute une voiture arrivant en face. Une troisième voiture ne peut stopper sa course à temps.

Quelques minutes plus tard, un accident est signalé dans la même zone, à hauteur de la station essence Avia, sur l’A20.  Les conducteurs des « trois véhicules accidentés », s’en sort indemne. Ils auraient croisé un Scenic gris foncé roulant dans le mauvais sens.

Bilan de la collision. Le conducteur du Partner, âgé de 78 ans, est en état d’urgence absolu et conduit vers le CHU. Il est toujours hospitalisé. Le conducteur du premier véhicule percuté, annoncé dans un état grave, est finalement sorti de l’hôpital dimanche. Dans le troisième véhicule, un père et sa fille sont indemnes.

La raison de ce contresens s’expliquerait selon la police par le taux d’alcoolémie du conducteur fautif de 78 ans. Sans préciser le taux précis, la police affirme que celui-ci était délictuel. 

Sur les réseaux sociaux, certains évoquent « un lien avec un délit de fuite intervenu à Beaune-les-Mine ». Sur place, les policiers n’excluent rien sans pour autant confirmer.

En attendant quoi pour faire des contrôle sérieux à partir de 65 ans et retirer les permis de conduire pour ceux qui n’ont plus aucuns réflexe. Un contrôle tous les ans et si c’est bon retrait du permis de conduire tous simplement.

Le travail de la police, des pompiers, du Samu et des dépanneuses n’a pas pu se faire sans une perturbation de la circulation, qui a entraîné un long bouchon pendant plus d’une heure.

30 descentes à gagner !JOUEZ & GAGNEZ votre descente tyrolienne solo

Vous avez oublié votre mot de passe ? Pour le réinitialiser, remplissez les champs ci-dessous.

L’enquête qui commence s’oriente vers la présence d’un véhicule à contresens ayant finalement fait demi-tour ou quitté l’A20 juste après Cora. 

L’appel à témoins a porté ses fruits. Plusieurs conducteurs ont pris contact avec la police. Leurs témoignages sont jugés déterminants pour les suites de l’enquête. L’appel à témoins, relayé dimanche, évoquait la présence sur les lieux de l’accident d’un Renault Scénic gris. Son conducteur, après avoir eu connaissance de l’appel à témoins sur les réseaux sociaux, a pris contact avec les enquêteurs et s’est mis à leur disposition pour audition.  L’homme roulait bien dans le bon sens de circulation sur l’autoroute au moment des faits, avec quatre personnes de sa famille à bord. Il a confirmé avoir croisé un utilitaire «type Peugeot Partner ou Citroën Berlingo des années 90 de couleur verte ou bleue foncée peu après l’échangeur 28 (Grossereix)». Il l’a évité de justesse en se rabattant sur la file de droite. 

La police recherche un véhicule et des témoins après le double accident sur l’A20 samedi soir à Limoges

Un second témoin a précisé que le véhicule utilitaire en cause s’était engagé à contresens sur l’autoroute A20 depuis la station essence Avia de l’aire de Beaunes-les-Mines en causant un premier accident matériel. 

Parmis les voitures accidentées figurait un Berlingo. Son conducteur, un homme originaire de Limoges, avait été déclaré en état d’urgence absolue avec un pronostic vital engagé. Les exploitations des vidéos de la station-service et et de celles du CIGT sont en cours d’exploitation afin d’établir avec certitude l’identité du propriétaire et du conducteur de l’utilitaire en cause.  

30 descentes à gagner !JOUEZ & GAGNEZ votre descente tyrolienne solo

Vous avez oublié votre mot de passe ? Pour le réinitialiser, remplissez les champs ci-dessous.