Lyon : un bar à chicha fermé après deux viols

Passez parfois devant le bureau de tabac ou sur la place, ils sont tous dans un petit coin. Mais bon, ne rien dire, ne rien voir, ne rien entendre.

Retour à l’accueil Newsletter Connexion Recherche Ok #HarcelementScolaire #DisparitionDeMaelys #CommemorationDu11Novembre #FranceNouvelleZelande Actualité Locales Sport Entertainment Economie High-Tech Planète By the Web T'as vu ? Vidéos En Images Le direct Jeux PDF Services Menu complet Retour à l’accueil Société Après deux viols présumés, le préfet ferme le bar «Le Time out» à Lyon

Lyon: Après le viol présumé de deux femmes, le bar «Le Time out» fermé par le préfet

Un bar à chicha fermé six mois après deux viols avec séquestration

>> A lire aussi : Lyon: Un homme soupçonné d’avoir violé deux jeunes femmes dans un bar associatif

de viols sous la menace d’une arme et séquestrations à l’encontre de deux jeunes femmes. L’individu arrêté avait consommé de l’alcool et de la cocaïne. Il organisait régulièrement des soirées dans ce bar à chicha qui ne détenait pas de licence permettant la vente et la consommation d’alcool et de tabac », précise la préfecture.Télécharger gratuitement l’application gratuite Valeurs actuelles. Plus de 30 articles inédits par jour.

Se connecter ou s’inscrire pour poster un commentaire grizzly52 – 11/11/2017 – 09:06 Permalien

Time Out, situé quai Arloing, dans le 9e arrondissement de Lyon, suite aux « événements graves » qui s’y sont déroulés le week-end dernier.

A lire aussi Lyon: un accident de tramway fait plusieurs blessés après une collision avec une voiture //sas_manager.render(98); //sas_manager.render(1972); A voir ausside Valeurs actuelles accessibles, votre journal disponible dès le mercredi soir.

il organisait régulièrement des soirées dans ce bar à chicha qui ne détenait pas de licence permettant la vente et la consommation d’alcool et de tabac", rapporte la préfecture. 

Le bar à chicha ne détenait PAS DE LICENCE permettant la vente et la consommation d'alcool et de tabac, ET CE SONT LES VIOLS QUI ONT CONDUIT A LA DÉCISION DE FERMETURE. Si il y avait eu fermeture avant pour cause de non respect des obligations légales, les viols n'auraient pas eu lieu. "J'èspère" que les victimes se retourneront également contre cette administration incompétente.Votre note a été changée, merci de votre participation !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu’une fois !

S.Z avec AFP 1 Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV MidiAh oui, mais ça, c'était avant… 🙁