Lyon : le convoyeur braqué en Suisse dédommagé par les voleurs

Lyon : le convoyeur braqué en Suisse dédommagé par les voleurs

Les convoyeurs de Chavornay en garde à vue puis relâchés

nLe mystère s’épaissit sur le le braquage d’un fourgon blindé en Suisse. Les voleurs auraient remis au convoyeur braqué une forte somme en dédommagement du préjudice subi.

24 heures de garde à vue n’ont pas suffi aux enquêteurs de Lyon pour dénouer le scénario du braquage. Ils sont convaincus que ce sont bien des malfaiteurs chevronnés qui ont enlevé jeudi 8 février la fille du convoyeur. Une équipe suffisamment bien informée pour trouver cette jeune femme à Lyon quand son père habite la Suisse et pour se faire passer pour des plombiers quand elle vient justement d’en appeler un.

Pour l’heure, aucune complicité n’est prouvée. Tout ce qu’ont pu faire avouer au collègue du père, c’est un étrange dédommagement pour préjudice moral. Les malfaiteurs lui auraient laissé un sac de 260 000 euros, soit une toute petite partie de ce butin dont l’estimation varie à présent de 9 à 13 millions d’euros. Le convoyeur n’a pas parlé de ce sac à son collègue et l’a caché dans un bois, a-t-il avoué. Il sera renvoyé en justice pour recel. Mais cela n’explique ni le début ni la suite du scénario. Les enquêteurs espèrent trouver des pistes dans son téléphone.

Affaire du convoyeur de fonds : Le père et sa fille placés en garde à vue

Le convoyeur du fourgon de transports de fonds braqué en Suisse jeudi soir, sa fille et son coéquipier ont été remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, hier sans savoir si le trio était définitivement mis hors de cause dans cette affaire d’enlèvement. Tous trois avaient été convoqués samedi après-midi à l’Hôtel de police de Lyon pour être entendus par les enquêteurs car, selon Le Parisien, trois cent mille francs suisses auraient été retrouvés en Suisse, sur indication du collègue du père de la jeune fille kidnappée. En garde de vue, le convoyeur aurait assuré aux policiers qui l’interrogeaient que les braqueurs lui avaient laissé une infime partie du butin en guise de «préjudice moral». Ceci à l’insu de son coéquipier.

Les convoyeurs de Chavornay en garde à vue puis relâchés

Les convoyeurs de Chavornay en garde à vue puis relâchés

Reste que le convoyeur qui a récupéré ces 300 000 francs suisses devrait être convoqué devant le tribunal pour recel.

Le convoyeur, sa fille et son équipier laissés libres après leur garde à vue

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci avait été enlevée dans son appartement à Lyon, jeudi, par deux faux plombiers. Après l’avoir ligotée, ils l’auraient contrainte à téléphoner à son père, employé en Suisse par une société de transport de fonds. Ce dernier, qui était en train d’effectuer une tournée avec son collègue dans le canton de Vaud dans un fourgon blindé rempli d’argent, aurait alors été forcé d’en remettre le contenu à plusieurs hommes armés qui l’attendaient sur un parking près de Chavornay. Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses (entre 17 et 26 millions €). La société SOS Surveillance, victime présumée du braquage, s’est refusée à tout commentaire.

À l’origine, l’histoire est déjà rocambolesque. Elle pourrait bientôt s’enrichir de nouveaux rebondissements. Jeudi, deux convoyeurs de fonds affirmaient avoir dû remettre l’argent contenu dans leur fourgon aux ravisseurs de la fille de l’un d’entre eux, en échange de sa libération. Mardi, les deux employés et la victime de l’enlèvement présumé ont été placés en garde à vue, avant d’être relâchés dans l’après-midi. Les policiers ont un moment soupçonné une possible complicité.

Relâchée par ses «ravisseurs», la jeune femme, apparemment «très choquée», avait été découverte par un passant au bord d’une route dans l’Ain, et conduite à la gendarmerie.

Quartier Marengo, Très agréable appartement T3 de 64m² env, grand[…]

Les enquêteurs ont également mis hors de cause la jeune fille de 22 ans, le récit de son enlèvement et de sa séquestration étant parfaitement cohérent. La victime a expliqué que quelques jours avant son enlèvement, elle avait reçu un appel d’une homme se présentant comme un livreur qui souhaitait vérifier son identité et son adresse. Le soir des événements, jeudi dernier, elle attendait l’intervention d’un plombier. Quand deux hommes, habillés en plombier, se sont présentés à son domicile, elle a naturellement ouvert sa porte. Elle a alors été ligotée, puis enfermée dans un sac plastique qui a été placé dans le coffre d’un véhicule. La jeune fille a alors été relâchée en pleine nature dans l’Ain.

Affaire du convoyeur de fonds : Le père et sa fille placés en garde à vue

Affaire du convoyeur de fonds : Le père et sa fille placés en garde à vue

Toulouse centre, rue Peyrolières, dans un bel immeuble ancien, en[…]

Le convoyeur de fonds qui a remis plusieurs millions d’euros à des malfaiteurs en échange de sa fille enlevée, la semaine dernière, à Lyon, a été placé en garde à vue samedi dans les locaux de la police judiciaire, à Lyon, a indiqué une source proche de l’enquête à BFMTV. Son collègue, présent le jour de la remise de l’argent, a lui aussi été entendu dans le cadre de cette enquête ouverte pour “enlèvement et séquestration” et confiée à la police judiciaire de Lyon, selon une source judiciaire. Tout comme la fille du convoyeur de fond.

Motif Choisissez le motif de votre alerte Diffamation/insultes Incitation à la haine raciale Atteinte à la vie privée Autres

Selon les dires de la victime, ses ravisseurs l’auraient séquestrée dans leur véhicule. Pendant ce temps, selon une source policière, “des personnes se disant en lien avec les ravisseurs” avaient contacté par téléphone son père qui travaille en Suisse pour une société de transport de fonds, lui réclamant une rançon. Domicilié à Annemasse, en Haute-Savoie, le convoyeur et son collègue étaient justement en train d’effectuer une tournée avec leur fourgon rempli d’argent, en Suisse.   

il y a surement des complices, un braquage, ou un kidnapping, demande réflexion, et préparation, il semble que la victime, ne soit pas trop choquée, cela laisse perplexe, en tout cas, la somme est astronomique

Le père de la jeune fille kidnappée a d’ailleurs ajouté que les braqueurs lui avaient laissé une infime partie du butin en guise de “préjudice moral”, sans que son coéquipier ne soit au courant. Si selon le Parisien, à l’heure actuelle, aucun lien de complicité entre les braqueurs et le convoyeur n’a été établi, le convoyeur devrait tout de même être poursuivi pour recel.

Braqués sur l’A1: Pas complices mais receleurs

ça sent la petite arnaque montée par deux convoyeurs peu scrupuleux. je parie qu’il n’y a jamais eu d’enlèvement.

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci avait été enlevée dans son appartement, jeudi à 18H30, par deux faux plombiers, qui, après l’avoir ligotée, l’aurait contrainte à appeler son père, employé en Suisse pour une société de transport de fonds.

Le convoyeur du fourgon braqué en Suisse et sa fille relâchés

L'avocat de Trump a versé 130.000 dollars de sa poche à une actrice porno

Ce dernier, qui était en train d’effectuer une tournée avec son collègue dans le canton de Vaud dans un fourgon blindé rempli d’argent, aurait alors accepté d’en remettre le contenu à plusieurs hommes armés qui l’attendaient sur un parking près de Chavornay.

«Vol le plus terrifiant de ma vie» : un Boeing atterrit en urgence après…

Fourgon braqué en Suisse: Une partie du butin retrouvée, les deux convoyeurs relâchés

Afrique du Sud: Jacob Zuma a annoncé sa démission "immédiate"

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

Après les aveux de Nordahl Lelandais, le corps de Maëlys a été retrouvé cet…

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

De nombreux morts et des dizaines de blessés lors d'une fusillade dans…

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

France / Suisse : fin de garde à vue pour le convoyeur rançonné

Les taxis en colère bloqueront bien le secteur de la gare Matabiau jeudi

Lire La Dépêche sur web, iPad / iPhone, Android Accès illimité à ladepeche.fr Les avantages du Club Abonnés