Fête des Lumières : découvrez en avant-première les sublimes …

Fête des Lumières : découvrez en avant-première les sublimes ...

Fête des Lumières de Lyon: on va tout vous dire vendredi

Abyss sur la place Louis Pradel – DR Le programme était dévoilé ce vendredi matin à l’Hôtel de Ville de Lyon.

Ce sont en tout 80 projets qui sont prévus durant ces quatre jours d’illuminations répartis à travers six univers : "Songes et mystères", "A l’unisson", "Energie naturelle", "Enfantillages", "L’art de l’expérience" et "Quand Lyon inspire le monde". Douze pays seront représentés lors de cette nouvelle Fête des Lumières. "On a essayé d'avoir des axes forts, notamment l'émotion", a assuré Yann Cucherat, adjoint aux grand évènements.

Que nous réservera la place des Terreaux, la colline de Fourvière, la fontaine des Jacobins ? Plus que quelques heures de patience. En ce qui concerne la place Bellecour, on connaît déjà le programme. Selon le Progrès, ce sont les Anooki, petits personnages déjà vus lors de plusieurs précédentes éditions, qui seront à l’honneur. Une déambulation est prévue pour le public ainsi qu’une projection sur la grande roue.

La colline de Fourvière et ses On retrouvera notamment sur la place Louis Pradel "Abyss", une arche lumineuse à contempler. De son côté, la place des Jacobins accueillera "You and the night", une œuvre signée David Udovtsch qui représentera des aurores boréales.

Le programme de l’édition 2018 de la Fête des Lumières sera connu ce vendredi à 11h. L’équipe de l’évènement détaillera les différentes animations prévues du 6 au 9 décembre. "Innovante, créative ou ludique, la lumière se déclinera de nouveau cette année à Lyon pendant 4 jours, en plus de 80 projets éclectiques", promet déjà la Ville de Lyon.

La colline de Fourvière fera l’objet de "Reflets", une balade immersive et exploratoire aux frontières du surréalisme.

La cathédrale Saint-Jean sera notamment le support dun projet novateur piloté par lartiste portugais Nuno Maya et intitulé "Pigments de lumière", composé de tableaux impressionnistes conçus avec des pigments, encres et fleurs précipités dans leau. 

La cathédrale Saint-Jean et ses “Pigments de Lumière” – DR Des "Pigments de Lumière" s’inviteront sur la façade de la cathédrale Saint-Jean tandis que les Anooki s’installeront sur la place Bellecour trasnformée pour l'occasion en chambre d'enfant avec l’animation "Une petite place pour de grands rêves". Il y aura également une projection sur la grande roue.

Côté sécurité, un dispositif de 1.400 personnes (police, agents de sécurité, gendarmes, militaires) sera déployé autour dun périmètre hermétique avec des points dentrée et de sortie soigneusement filtrés qui ne seront dévoilés quau dernier moment.

Un "Pavillon" sera également à contempler sur la place des Terreaux ; une installation qui s'animera régulièrement avec des lumières et de la musique. Non loin de là dans le jardin du musée des Beaux-Arts, il sera possible d'aller écouter des pianistes amateurs dans le cadre de "Keys of Light". Des animations ont également été annoncées à la gare Saint-Paul, au parc de la Tête d'Or, dans la rue de la République et au théâtre des Célestins.

Cela sera sans doute lune des déceptions du public. Cette année, les Terreaux naccueilleront aucune projection spectaculaire sur les façades en raison des travaux de rénovation en cours sur la place. Une installation virtuelle attirera toutefois les spectateurs sur les Terreaux, aux abords desquels ont été programmées bien dautres animations qui devraient séduire le public. Des scénographies sont notamment prévues place Louis-Pradel, vers lopéra, et dans la cour de lhôtel de Ville. Les bâtiments de la mairie offriront un spectacle son et lumière, au cours duquel le public sera invité à simmerger sous une pluie de faisceaux lumineux.

Sécurité à la Fête des Lumières Lyon: “On a ajouté une difficulté” confie Gérard Collomb

"Ce sera une très très belle édition", a notamment déclaré Gérard Collomb mettant en avant "un moment de partage et d'émotion". Le maire a également expliqué que le dispositif de sécurité serait le même que l'année dernière.

Les deux dernières éditions avaient été restreintes à lhypercentre de Lyon et à la colline de Fourvière, en raison du risque dattentat. Cette année encore, les accès à la Presquile seront ultra-sécurisés, avec de multiples points dentrées et de sorties surveillées sur le périmètre de la fête. Mais le parc de la Tête dor, exclu de la fête en 2016 et 2017, va de nouveau être investi cette année par les artistes et le public. Le spectacle commencera sur les berges du Rhône et se poursuivra à lintérieur du parc à la découverte du monde imaginaire et poétique imaginé par Marie-Jeanne Gauthé et Géraud Périole.

Le Progrès semaine + dimanche + TV Magazine + Version Fémina + laccès à toutes les éditions numériques.