Lyon : Bruno Genesio optimiste pour Nabil Fekir contre …

Lyon : Bruno Genesio  optimiste  pour Nabil Fekir contre ...

Ederson, le patator adroit de Manchester City – Foot – Ligue des Champions – Manchester City

Le jeu long du gardien du champion dAngleterre est puissant et précis. Il est utilisé avec parcimonie mais sert souvent le jeu déjà riche de léquipe de Pep Guardiola.

Cest une des beautés dont nous prive souvent la télévision. Dans lesprit du réalisateur, la sortie de but est sans doute (avec la touche) lévénement le moins glamour dun match de foot, comme si la rentrée en jeu était une sorte de parent pauvre du jeu lui-même. Alors on préfère lévincer par un plan de coupe sur (au choix) un chanteur en tribune, le remplaçant de lattaquant qui vient de rater sa frappe, ou un zoom sur larbitre en train de sprinter à reculons pour se replacer. Cest dabord dommage pour la compréhension du jeu. Mais ça lest aussi pour le spectacle, surtout lorsque Manchester City et son gardien Ederson sont sur la pelouse. Le 19 août dernier, lincroyable passe décisive du Brésilien pour Agüero contre Huddersfield a ainsi échappé en direct aux téléspectateurs.

“Sur le match aller, il ne faut rien retirer à la performance lyonnaise qui avait été phénoménale, fantastique tactiquement, techniquement, physiquement… Ils avaient été au top. Mais il faut reconnaître aussi que Manchester City avait certainement un peu de suffisance dans ce match, estime Jérôme Rothen dans Footissime sur RMC Sport. Il y avait beaucoup de pertes de balle dans les premières relances et les Lyonnais en avaient vraiment profité. Les voir refaire les mêmes erreurs, ce nest pas possible.”

Il est rare quun gardien de but soit une raison suffisante pour payer son billet au stade. Mais le mariage entre ce singulier gaucher et le…

“Cette défaite contre Lyon, ça a été le vrai déclic pour les joueurs de City, estime Jérôme Rothen. Ils me lont dit personnellement et je lai entendu dans les couloirs: il y a eu une gueulante de Guardiola comme jamais. Ce nétait jamais arrivé au club. Il les a mis devant leurs responsabilités et derrière, comme par hasard, cest une série incroyable.” Gare à lesprit de revanche…

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech By the Web T'as vu ? 20 Minutes Podcast Vidéos En Images Guide d'achat Le direct Jeux Services PDF Menu complet Retour à laccueil Sport Comment l'OL peut-il rêver de battre à nouveau Manchester City?

Un perfectionniste comme Pep Guardiola ne pouvait surtout pas accepter cela: ni la défaite à domicile contre lOL (1-2) lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, ni le contenu du match. Les deux équipes se retrouvent ce mardi soir au Groupama Stadium (21h sur RMC Sport), pour la cinquième journée. Et les Cityzens auront à cœur de se racheter.

FOOTBALL Les Lyonnais, qui ont infligé en septembre à Manchester City sa seule défaite de la saison (1-2), vont retrouver ce monstre européen mardi (21 heures) au Parc OL avec lespoir de revivre un colossal exploit…

 Cest sûr que ce ne sera pas un match facile.  Le défenseur lyonnais Jason Denayer a eu leuphémisme qui tue, ce lundi, à la veille du choc de Ligue des champions contre Manchester City (21 heures). Certes, il y a deux mois, Memphis Depay a vu sa balle de 0-3 mourir sur le montant dEderson à lheure de jeu. Mais le colossal exploit de lOL en Angleterre (1-2) semble toujours à peine croyable tant la suite de cette saison est jusque-là terne sur le plan du jeu.

Il faut désormais sy faire, la Ligue des Champions est désormais disponible en exclusivité sur les chaines de RMC Sport. Avec les droits de la Premier League, RMC Sport est désormais incontournable dans le paysage audiovisuel footballistique français. Autant de bonnes raisons pour vous de vous y abonner si ce nest pas déjà fait. Et pour finir de vous convaincre, RMC Sport vous propose une offre de 19 € sans engagement pour profiter de 100 % de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Et si vous nen avez pas assez, vous pourrez également suivre lUEFA Europa League ainsi que la Premier League !

Bruno Genesio sattend dailleurs à  une tout autre configuration quau match aller , dans lequel il avait réussi le coup parfait, en titularisant à la surprise générale Pape Cheikh Diop et Maxwel Cornet, excellent ce soir-là (4 titularisations à eux deux depuis City).  Cétait bien joué de sa part, sourit Jason Denayer. Ça a été fait une fois, je ne sais pas si ça pourrait se refaire.  Tout le dilemme lyonnais se situe là : comment espérer rééditer pareille performance face à un monstre du football européen, qui sera à nen pas douter plus méfiant quen septembre.

À cette occasion, RMC Sport met en place son offre foot pour 19 € par mois et sans engagement, vous profitez de toute la Premier League, de lUEFA Champions League et de lUEFA Europa ! Vous avez ainsi accès chaque week-end aux plus belles affiches de la Premier League et en semaine, vous ne raterez rien des matches de Coupe d’Europe des clubs français et des plus grands clubs européens !

Quel match magnifique team 👏👏👏#luckynumber4 #famille #blessed #godsplan pic.twitter.com/FNXkWEFSro

Surtout, Manchester City présente une équipe solide avec seulement 5 buts encaissés depuis le début de la saison et Bruno Génésio est bien en courant : « déjà Manchester City a entre 70 et 75% de possession de balle, ça facilite les choses. Ils sont très peu en difficulté, car l’équipe adverse n’a très peu le ballon. Cette équipe presse très fort, elle est compacte et étouffe l’adversaire. Ça lui permet d’être imperméable et d’encaisser peu de buts. » Face à un adversaire théoriquement supérieur, l’entraîneur rhodanien aborde le match sans complexes : « Manchester City fait partie des favoris de la Champions League. C’est un des 3 ou 4 favoris. Certes on a réalisé un exploit à l’aller, mais on a beaucoup d’humilité et dambition pour les embêter à nouveau. »

Et accessoirement, les hommes de Pep Guardiola présentent depuis cet été un bilan de 17 victoires et 2 nuls, toutes compétitions confondues, hormis cet unique faux pas de la saison contre lOL. Avec 3,2 buts inscrits en moyenne sur les 13 rencontres ayant suivi ce 19 septembre, et seulement trois petits buts concédés sur cette période. Ajoutez à cela  une possession du ballon entre 70 et 75 % par match  et vous avez une idée de la montagne se présentant au Parc OL, même privée de Bernardo Silva, Gabriel Jesus, Kevin de Bruyne, Ikay Gundogan et Benjamin Mendy.

Pour contourner le champion d’Angleterre en titre, Bruno Génésio veut jouer la carte de l’offensive comme au match aller et ne veut pas attendre son adversaire. Selon lui, ce serait le meilleur moyen de se faire punir : « c’est sur que si on se fie à leurs derniers matches on peut être inquiet. La seule façon de les inquiéter c’est déjà de jouer. Défendre et subir c’est le risque de se voir punir par un exploit individuel ou un coup de pied arrêté. On a de l’ambition, on va jouer avec le maximum de nos qualités. Le but c’est de navoir aucun regret à l’issue de ce match. » En cas de défaite, l’Olympique Lyonnais sera condamné à un résultat contre le Shakhtar Donetsk lors de l’ultime journée.

OL-Manchester City: plusieurs absents de marque chez les Cityzens

La liste des 19 joueurs qui feront le déplacement à Lyon en Ligue des Champions 🇫🇷🔵 #mancity pic.twitter.com/h0DSiiytSk

En marge de cette rencontre, Bruno Génésio a pris la parole en conférence de presse. Le technicien de l’Olympique Lyonnais est catégorique. Une performance contre les Citizens passera obligatoirement par un investissement total de ses joueurs : « on doit être à 120 % être a plus de 100%. Il faut avoir de la réussite, que l’équipe soit très performante. Il faut croire en nos forces et avoir un peu de réussite. C’est un match très important pour nous et qui peut nous permettre de nous qualifier. » Une fois le postulat de base posée, l’entraîneur des Gones a ensuite ciblé les qualités de son adversaire et sait qu’il sera difficile d’avoir la maîtrise dans cette rencontre.

 Cette équipe a un bloc très compact et vous étouffe en pressant très vite et très fort à la perte du ballon , note Bruno Genesio.  City a un très très gros potentiel offensif, cest sûr que cest impressionnant, avoue Jason Denayer. Mais on ne pense pas directement à souffrir. On essaiera aussi davoir le ballon, de créer quelque chose en contres.  Les Lyonnais avaient justement excellé dans ce registre à laller, grâce à la vitesse de la bande à Nabil Fekir, buteur et brillant de bout en bout à lEtihad Stadium.

Conséquence, le Champion du Monde joue à droite, dans laxe, en deuxième attaquant… et semble peiner. “En première période, ils sont trois dans laxe, et ils étaient englués à ne pas bouger. Cest lentrée de Cornet qui a changé les choses et qui a dynamisé léquipe. Mais cest tout de même incroyable que lOL tâtonne encore après quatorze journées.”

Mais sérieusement, peuvent-ils remettre ça mardi, et donc se qualifier à coup sûr, face à  lun des trois ou quatre favoris pour la victoire finale en Ligue des champions  selon Bruno Genesio ? Le coach lyonnais, qui va cette fois croiser son modèle Pep Guardiola (suspendu à laller), a tenté de nous convaincre en réclamant  humilité et ambition .

 On la déjà fait donc il faut croire en nous. Cest sûr que si on se fie à leurs derniers matchs, on peut être inquiet. Mais je crois justement que la seule et unique façon de les mettre en difficulté, cest de jouer. Car si on se contente de défendre, on est à peu près sûr de perdre. Il faut jouer le match sans arrière-pensée, donner tout ce quon a à donner. On aura besoin dêtre à 150 % dans tous les domaines et dêtre en réussite aussi. Si mon équipe est concernée comme à laller, avec notre public, on a tout lieu de réaliser de nouveau un grand exploit. 

Découvrez toutes les images de cette J14 de @Ligue1Conforama en compagnie de notre invité @hazardeden10 dès 19H15 dans le #CFC sur @canalplus 📺 pic.twitter.com/ZDmZ0mcmO4

 Toutes les équipes ont une petite faille, cest à nous de la trouver et de lexploiter au mieux , ose également Jason Denayer, qui na jamais réussi à simposer durant ses quatre saisons chez les Cityzens (2014-2018), multipliant les prêts. Les principaux motifs despoir de ne pas assister à un carnage sont presque venus de la conférence de presse de Pep Guardiola.

Kevin De Bruyne (blessé au genou début novembre en League Cup) et Benjamin Mendy (absent 10 à 12 semaines après son opération au genou gauche) ne sont évidemment pas du voyage de Manchester City sur le terrain de lOL mardi (21h sur RMC Sport), pour la cinquième journée de la Ligue des champions. Mais ils ne sont pas les seuls absents notables du groupe de 19 joueurs retenus par Pep Guardiola.

OL, PSG, LOSC – Mercato : les 3 pistes Ligue 1 de Guardiola à Man City

Extrêmement poli ou sincèrement méfiant le coach catalan ?  A laller, ils ont été meilleurs que nous, surtout en première période, a-t-il répondu spontanément. Mon sentiment au stade, et mon sentiment après-coup, cest quils étaient meilleurs que nous. 

Les Cityzens sapprêtent à entamer un mois de décembre chargé, avec pas moins de neuf rencontres à disputer après ce déplacement lyonnais. Une série qui démarre samedi avec la réception de Bournemouth (à suivre sur RMC Sport), puis des déplacements à Watford mardi et Chelsea le samedi suivant. Le club sort dun carton à West Ham (4-0).

Boudé par City et Guardiola, Denayer fait aujourdhui le bonheur des Gones

Lancien entraîneur du Barça y est même allé dun parallèle pas forcément justifié avec les Bleus champions du monde :  On connaît le foot français, ils ont gagné la Coupe du monde en étant très solides défensivement . Pep Guardiola a ensuite bluffé tout le monde en multipliant les éloges sur le jeu lyonnais cette saison.

Quasiment assuré de la qualification (un point en deux matchs suffit, condition pouvant être levée par le moindre faux pas deHoffenheim), le champion dAngleterre voyage sans Bernardo Silva, Gabriel Jesus et Ilkay Gündogan. Les trois joueurs étaient absents lors de lentraînement matinal.

 Jétais un peu surpris car ils ont changé tactiquement à Hoffenheim en passant à cinq derrière. Mais ils jouent de la même façon : ils sont forts sur les côtés et ils rentrent dans le cœur du jeu, notamment Mendy qui est très fort. Fekir est un joueur de top niveau. Depay décroche pour combiner avec lui et il est difficile à contrôler. Ils sont bien organisés, en mouvement ensemble. Jai été très impressionné lorsquils sont venus jouer à Manchester. Je viens de voir leur dernier match [1-0 dans le derby] et ils ont eu le mental pour gagner à 10 contre 11. Cest vraiment une forte équipe.