Lyon : un couple de femmes victime dune agression à la Part Dieu – Libération

Lyon : un couple de femmes victime d\une agression à la Part Dieu - Libération

Lyon : violente agression dune gendarme et de sa compagne

Un couple de femmes qui se tenait la main a été agressé vendredi soir à Lyon par une bande de jeunes filles, dont lune, arrêtée peu après les faits, a été mise en examen dimanche.

Selon le Parisien/Aujourdhui en France, qui a révélé linformation, la bande aurait proféré des insultes homophobes. Une des deux jeunes femmes, gendarme, leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. Sen suit alors une série de coups de poing et lune delle est blessée en plus au visage par un cutter, selon la police.

Selon le Parisien, les victimes disent avoir été la cible d’insultes homophobes parce qu’elles se tenaient la main. L’une d’entre elles, gendarme en Meurthe-et-Moselle, aurait menacé en retour le groupe belliqueux en lui faisant remarquer que l’homophobie était un délit.

Lyon: Un couple de jeunes femmes très violemment attaqué par des adolescentes en pleine rue

Une jeune femme a rapidement été interpellée. Âgée de 17 ans, ella a nié les faits en garde à vue bien quun cutter ait été retrouvé sur elle, indique encore la police. , a été mise en examen dimanche pour violences avec arme blanche et en raison de lorientation sexuelle des victimes., précise le parquet de Lyon à lAFP. Le chef de violences en réunion na en revanche pas été retenu, et elle na pas été écrouée, contrairement aux réquisitions du parquet qui va faire appel. Les autres jeunes femmes de cette bande, entre cinq et dix selon le parquet, sont toujours recherchées.

La secrétaire dÉtat à lÉgalité hommes-femmes, Marlène Schiappa a exprimé son soutien au couple sur twitter et a dénoncé une violence […]  inacceptable et inexcusable.

Lyon. Homophobie : deux femmes en couples agressées à coups de poings et au cutter

Outrée par lagression lesbophobe ayant eu lieu à #Lyon contre une gendarme & sa compagne, vraisemblablement par une bande de jeunes filles !Cette violence est inacceptable et inexcusable.Tout mon soutien au couple.Halte aux #LGBT+ phobies. Continuons à agir. 🌈

Outrée par lagression lesbophobe ayant eu lieu à #Lyon contre une gendarme & sa compagne, vraisemblablement par une bande de jeunes filles !Cette violence est inacceptable et inexcusable.Tout mon soutien au couple.Halte aux #LGBT+ phobies. Continuons à agir. 🌈

Lassociation SOS Homophobie a elle aussi réagi : Se tenir la main dans la rue ne doit plus jamais mettre personne en danger, écrit-elle sur twitter.

Selon Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui a révélé l'information, la bande aurait proféré des insultes homophobes. Une des deux jeunes femmes, qui est gendarme dans la vie à Nancy, leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. S'en suit alors une série de coups de poing et l'une d'elle est blessée en plus au visage par un cutter, selon la police. « Elle a été balafrée. L’estafilade commence sous l’œil gauche et finit sous l’oreille », précise une source proche de l’affaire à nos confrères.

Agression homophobe à Lyon : une jeune femme reçoit un coup de cutter au visage

Le nombre de plaintes pour actes homophobes a augmenté en France lan dernier. Selon le ministère de lIntérieur, 262 plaintes ont été déposées entre janvier et septembre 2018, soit 15% de plus quen 2017.

Ny-aurait-il pas des similitudes entre le très récent fait divers dénoncé à Drancy dans le neuf-trois et celui-ci, qui sest produit à Lyon dans le six-neuf ? Afin dessayer de comprendre : Pourquoi se limiter aux seules orientations sexuelles des victimes ? Toutes autres caractéristiques et spécificités, et des victimes et de leurs agresseurs, permettraient, peut-être ?, de mieux cerner le contexte de ces faits divers et dexpliquer les raisons de leur recrudescence dans lHexagone ? …

Un couple de lesbiennes a été violemment pris à partie par une bande dadolescentes, révèle Le Parisien. La scène sest déroulée vendredi soir 15 mars, devant un centre commercial de la Part-Dieu.   La scène a été très violente ce vendredi 15 mars devant un centre commercial de la Part-Dieu à Lyon (Rhône).