Périphérique lyonnais : le passage à 70 km/h devrait se faire fin avril – Le Progrès

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech T'as vu ? Vidéos 20 Minutes Podcast Guide d'achat By the Web En Images Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société La métropole de Lyon favorable à la réalisation du contournement ouest

Le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld sest dit lundi favorable sous conditions au bouclage du périphérique lyonnais, ce qui fait bondir les écologistes.

 Je suis pour, à condition quon y envisage de nouveaux usages. Quon fasse en sorte que ce périphérique soit pleinement intégré et permette de relever le défi climatique , a affirmé devant la presse David Kimelfeld, bousculé depuis quelques jours sur le sujet.

Vieux de plusieurs décennies, le projet d  Anneau des Sciences  doit permettre de compléter sur 14,6 kilomètres – en grande partie en souterrain – le périphérique lyonnais sur sa partie ouest, entre Ecully et Saint-Fons.

 On a encore besoin dinfrastructures , a reconnu le président de la métropole,  mais cela naura de sens que si lon pousse les modes de déplacements alternatifs (…) et quon tienne compte de lurgence climatique , a-t-il insisté à lissue dune session du conseil métropolitain.

Il a estimé que ce devrait être un  projet multimodal , avec parkings-relais connectés aux transports en commun et plateformes de covoiturage.  Il faut quil y ait une concertation ; on ne peut pas trancher aujourdhui , a-t-il ajouté, rappelant que lenquête publique nétait prévue quen 2021.

Le mouvement Climat sest récemment insurgé contre les  ambiguïtés de la métropole  au sujet de ce contournement ouest, quil juge  climaticide , et prévenu que sans clarification il se retirerait du processus de co-élaboration du plan climat prévu par la métropole.

David Kimelfeld devrait avoir besoin du soutien des écologistes pour les élections de 2020 à la métropole, convoitée également par le maire de Lyon Gérard Collomb. Ce dernier juge quant à lui ce projet  essentiel  pour les mobilités.  Si on ne fait pas lAnneau des Sciences, on ne fera pas tout le reste , a-t-il dit lundi durant le conseil.

Métropole de Lyon : lAnneau des Sciences bloque les négociations entre EELV et Kimelfeld pour 2020

De plus en plus contesté par les marcheurs pour le climat qui estiment que les 3 milliards d'euros nécessaires pour réaliser un jour le bouclage du périphérique Ouest vers Valvert pourraient servir à d'autres projets, il a été évoqué ce lundi matin.

En séance du conseil de la Métropole de Lyon, Gérard Collomb a pris la parole et s'est montré déterminé à faire aboutir ce vieux serpent de mer : "Cet anneau ne doit pas être conçu comme autoroute ou un périphérique des années 60. Evidemment, il doit être consacré à l’intermodalité. Mais si nous ne le faisons pas, nous ne ferons pas tout le reste", a prévu le maire de Lyon.

Chahuté ces derniers jours sur le sujet, le président de la Métropole David Kimelfeld a exprimé publiquement ses doutes, indiquant "se poser toujours des questions à une époque où les ambitions environnementales sont beaucoup plus fortes" qu'avant. "L'Anneau des Sciences, ça n'aura de sens que si l'on pousse des modes alternatifs comme les transports en commun et le covoiturage", a rajouté le maire du 4e arrondissement de Lyon.

Les fans et les détracteurs de l'Anneau des Sciences attendent toujours une décision forte, dans un sens ou dans l'autre.