Agression homophobe à Lyon : une suspecte mise en examen – France 3 Régions

Agression homophobe à Lyon : une suspecte mise en examen - France 3 Régions

Lyon: une information judiciaire ouverte après lagression homophobe dun couple de femmes

Une mineure de 17 ans a été mise en examen après lagression à caractère homophobe dont ont été victimes deux femmes, vendredi 15 mars à Lyon. Lune des victimes avait reçu un coup à larme blanche sur la joue, alors quelle tenait sa compagne par la main.

Deux femmes en couple qui se tenaient la main devant le centre commercial de la Part-Dieu ont été agressées par un groupe de jeunes filles, vendredi à Lyon. Lune delles a été blessée à la joue par arme blanche. Une information judiciaire a été ouverte dimanche pour violences aggravées, a fait savoir le parquet de Lyon dans un communiqué.

Vendredi soir, une jeune gendarme et sa compagne marchent devant le centre commercial de la Part-Dieu, vers 20h30. Selon le parquet de Lyon : “Après avoir subi des insultes homophobes par un groupe de 5 à 10 jeunes individus, majoritairement des jeunes filles, les deux victimes étaient physiquement agressées par plusieurs membres de ce groupe”. Lune des victimes a été blessée à la joue par un coup porté avec une arme blanche. Les deux victimes se sont vues délivrer respectivement 5 jours et 3 jours dincapacité totale de travail. Les policiers ont interpellé immédiatement une mineure âgée de 17. Elle a été désignée par les deux victimes comme étant lauteur du coup porté par arme blanche. Elle a nié les violences avec armes. Selon plusieurs sources, elle aurait été arrêté en possession dun cutter.

Les deux victimes ont été “physiquement agressées” et ont subi “des insultes homophobes” par un groupe de 5 à 10 jeunes individus, majoritairement des jeunes filles”, indique le communiqué du parquet de Lyon. 

Lune delle a été blessée à la joue par un coup porté au moyen dune arme blanche. Un cutter, avait révélé le Parisien dimanche. À la suite de cette agression, les deux femmes ont écopé de 5 et 3 jours dincapacité totale de travail (ITT).

Une heure après l’agression, à 20h45, les policiers ont interpellé une suspecte, âgée de 17 ans. Placée en garde à vue, la mineure nie les faits, bien qu’un cutter ait été retrouvé sur elle. La jeune fille a été mise en examen dimanche pour “violences avec arme blanche et en raison de l’orientation sexuelle”, a précisé le parquet de Lyon à l’AFP. Les sept autres filles qui ont participé à cette agression à caractère homophobe sont toujours recherchées.

Une jeune fille, mineure âgée de 17 ans, a dores et déjà été interpellée et placée en garde à vue. Celle-ci a été désignée comme auteure du coup porté par arme blanche par les victimes, mais elle nie jusqualors les violences avec arme. 

Vendredi soir, dans le quartier de la Part-Dieu, la bande aurait proféré des insultes homophobes à lencontre dun couple de jeunes femmes. Une des deux, gendarme, leur aurait répliqué que ce comportement était un délit. La situation dégénère alors et les coups de poing pleuvent sur le couple de femmes. Lune des deux est blessée au visage dun coup de cutter entraînant une ITT inférieure à huit jours, a rapporté à lAFP le parquet de Lyon, confirmant une information du “Parisien”/”Aujourdhui en France”.

Linformation judiciaire a été ouverte dimanche pour violences aggravées, en réunion, avec arme et en raison de lorientation sexuelle des victimes. Le placement en détention provisoire a été requis. Les investigations se poursuivent en vue didentifier et dinterpeller les autres mis en cause.

Vendredi soir, deux jeunes filles âgées de 20 et 23 ans qui se tenaient par la main dans le quartier de la Part-Dieu ont été prises à partie par une bande de huit jeunes filles. Lune des jeunes victimes a été blessée à la joue par une lame, précise la police qui avait été appelée à laide pour rétablir lordre.