Le local et la salle de boxe des identitaires fermés par la Ville de Lyon – Le Progrès

A la fin du mois de février, Le Progrès avait annoncé que ces deux locaux avaient reçu la visite d’un groupe de la commission communale de sécurité en juillet 2018. Cette dernière avait émis un avis défavorable et demandé des travaux de sécurisation incendie. Deux mises en demeure ont été transmises en novembre 2018 et février 2019.

Selon Rue89, ces courriers étaient adressés à Romain Espino, porte-parole de Génération identitaire et présenté dans les deux arrêtés comme « l’exploitant » de « La Traboule » et de « Top sport Rhône » (l’association qui gère « L’Agogé »).

Sans réponse, la Ville a donc pris ces deux arrêtés qui « enjoignent » au responsable des deux établissements « d’interdire l’accès de [ses] établissements au public ». Ils ont été signés par l’adjoint à la sécurité de la Ville de Lyon, Jean-Yves Sécheresse le 14 mars dernier.

Au numéro 5 de la Montée du Change, non loin de la place du même nom, les identitaires avait créé « la Traboule » en octobre 2010. Ceux qui allaient devenir Génération Identitaire y organisaient des rencontres et des soirées à thème. Juste à côté, la salle de boxe « l’Agogé » avait ouvert ses portes en janvier 2017. « Le fonctionnement de cette salle s’effectue par parrainage. Les gens qui fréquentent notre salle sont des patriotes », avait annoncé lors de l’inauguration Arnaud Delrieux, cadre du mouvement identitaire.

Dans un tweet rédigé cette nuit, l’Agogé assure que « Contrairement aux rumeurs, nous sommes bien ouverts et nous vous attendons dés demain, comme tous les mercredis, dès 19h30 pour l’entraînement de boxe féminine »

Contrairement aux rumeurs, nous sommes bien ouverts et nous vous attendons dés demain, comme tous les mercredis, dès 19h30 pour lentraînement de boxe féminine 🥊 pic.twitter.com/9pEK7z87yb

Selon Rue89 Lyon, la municipalité a récemment décidé de fermer le bar associatif "La Traboule" ainsi que sa salle de boxe surnommée "l’Agogé", deux des repaires de l’extrême-droite identitaire dans le Vieux Lyon. Les identitaires occupaient la Traboule depuis avril 2011, la salle de boxe avait été plus récemment ouverte en janvier 2017.

Créé en 2012, Génération Identitaire est un groupe d’ultra-droite qui a fait parler de lui à de nombreuses reprises ces dernières années. En avril 2018, il a notamment mené une grande opération de communication contre l’immigration à la frontière franco-italienne, déployant des banderoles affichant le message « Frontière fermée. Vous ne ferez pas de l’Europe votre maison. Hors de question. Rentrez chez vous. » Fin janvier 2019, plusieurs de ses membres, parmi lesquels son porte-parole Romain Espino, avaient été placés en garde à vue.

Néanmoins, et comme pour le Bastion Social actuellement, les membres du bureau peuvent légalement continuer à se rendre à la Traboule ou à l’Agogé. Ces derniers ont d'ailleurs indiqué mardi soir que "contrairement aux rumeurs, nous sommes bien ouverts et nous vous attendons dés (mercredi) à 19h30 pour l’entraînement de boxe féminine".

Fin novembre 2018, la ville avait déjà fait fermer le local du Bastion social, le Pavillon Noir, quai Pierre-Scize, également dans le 5e  arrondissement. Une interdiction qui, selon Rue89, n’est pas respectée.

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech T'as vu ? Vidéos 20 Minutes Podcast Guide d'achat By the Web En Images Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société La mairie ferme des locaux des identitaires dans le Vieux-Lyon

Contactée ce mercredi matin, la municipalité affirme que des mises en demeure ont été envoyées avant les décisions. Des lettres restées sans réponse, qui aboutiront à la signature des arrêtés par l’adjoint au maire chargé de la Sécurité, Jean-Yves Sécheresse, le 14 mars dernier.

EXTREME DROITE Le bar  La Traboule  et la salle de boxe  LAgogé , gérés par le groupuscule dextrême droite Génération identitaire, sont concernés

Cest la deuxième fois, en lespace de quelques mois, que la mairie de Lyon intervient pour fermer un local de ce type. Ladjoint à la Sécurité de la ville de Lyon, Jean-Yves Sécheresse, a pris le 14 mars deux arrêtés visant à interdire laccès au public de deux locaux gérés par Génération Identitaire montée du Change dans le Vieux-Lyon. La Traboule, un bar associatif ouvert par le groupuscule dextrême droite en 2011 et Top Sport Rhône (Agogé), une salle de musculation attenante, sont concernés, précise à 20 Minutes la ville, confirmant une information de Rue89Lyon.

Pour fermer ces locaux, la mairie de Lyon sest appuyée sur un rapport de la commission communale de sécurité qui a rendu, lété dernier, un avis défavorable à laccueil du public. Elle a considéré que  létat des locaux compromettait gravement la sécurité du public et faisait obstacle au maintien de lexploitation des établissements , précise la mairie ce mercredi. Des travaux liés à la sécurité ont été demandés. Suite à deux mises en demeure adressées à Génération Identitaire et restées sans réponse, la municipalité a pris ces arrêtés.

Les locaux ne sont donc pas fermés définitivement, en théorie, mais le temps que les travaux nécessaires soient réalisés.  La réouverture au public des établissements ne pourra intervenir quaprès la réalisation de lintégralité des prescriptions du rapport établi par le Service départemental-métropolitain dincendie et de secours, une visite de la Commission de sécurité daccessibilité, et une autorisation délivrée par arrêté municipal , ajoute la mairie.

Dans ce quartier où ces dernières années, des associations, commerçants et riverains, se sont élevés contre la présence massive détablissements dextrême droite générant tensions et des incivilités, les récents arrêtés devraient être accueillis avec soulagement. Pour un temps au moins et si tant est que les interdictions soient respectées.

Contrairement aux rumeurs, nous sommes bien ouverts et nous vous attendons dés demain, comme tous les mercredis, dès 19h30 pour lentraînement de boxe féminine 🥊 pic.twitter.com/9pEK7z87yb

Fin 2018, en effet, la mairie a pris une mesure similaire pour interdire laccès au public dun local du Bastion social dans le Vieux-Lyon. Malgré cette interdiction, le local continuerait dêtre occupé de manière sporadique et discrète, selon Rue89Lyon. Dans un tweet publié mardi soir, Génération Identitaire a également assuré que les cours de boxe féminine prévus ce mercredi soir à lAgogé auraient bien lieu.

En réponse, la municipalité lyonnaise prévient dores et déjà que  des patrouilles de police passeront pour constater le non-accès à ces locaux. Des sanctions sont prévues en cas de non-respect des arrêtés municipaux .