Lyon: Greenpeace tague lentrée du tunnel de la Croix-Rousse et autour de la Métropole ce dimanche matin – Le Progrès

Lyon: Greenpeace tague l\entrée du tunnel de la Croix-Rousse et autour de la Métropole ce dimanche matin - Le Progrès

Lyon: Un graff géant réalisé par Greenpeace à lentrée du tunnel de la Croix-Rousse contre la pollution de…

Ce dimanche matin, à 6 heures, 21 activistes de Greenpeace France ont fait un graff à lentrée du tunnel Croix-Rousse, pour dénoncer la pollution de lair au sein de la Métropole lyonnaise et appellent les élus à se bouger. 

Le graff dénonce la pollution de lair à Lyon, rappelant que cest un problème de santé publique. Il y en a plusieurs apposés dans la ville.

Le tunnel de la Croix-Rousse est, selon lONG, "un des points rouges de lagglomération lyonnaise pour la qualité de lair". "On y enregistre des concentrations annuelles de dioxyde dazote très largement supérieures au seuil légal. Le dioxyde dazote est un polluant atmosphérique dangereux pour la santé, responsable dau moins 9.700 morts prématurées par an en France", poursuit-elle.

Les militants de Greenpeace Lyon ont aussi graffé le sol tout autour du bâtiment abritant la Métropole, rue du Lac, dans le 3e arrondissement de Lyon. 

Le 21 février, à Marseille, Greenpeace avait mené une action similaire avec des graffitis "On veut respirer!" et "Marseille suffoque" dans plusieurs artères fréquentées de la cité phocéenne, quelle considère comme la "lanterne rouge des villes en termes de solutions de mobilité alternatives à la voiture".

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech T'as vu ? Vidéos 20 Minutes Podcast Guide d'achat By the Web En Images Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Planète Nouvelle action de Greenpeace à Lyon, le tunnel de la Croix-Rousse graffé

MOBILISATION Par cette action, les militants de Greenpeace veulent interpeller les élus sur la nécessité d'agir contre la pollution de l'air

Lorganisation écologiste Alternatiba/ANV Rhône, qui était aux côtés de Greenpeace dimanche, dénonce également le soutien des élus à lAnneau des Sciences, "une autoroute urbaine dun autre temps, qui augmentera le trafic routier, la pollution de lair et les émissions de gaz à effet de serre".

Si vous avez emprunté le tunnel de la Croix-Rousse aux aurores ce dimanche matin, vous les avez très certainement vus saffairer à lentrée de louvrage. Depuis quelques heures, un immense graff  Lyon suffoque, on veut respirer  est visible sur la façade du tunnel de la Croix-Rousse à Lyon.

A lorigine de cette inscription, lavable à leau, les militants de Greenpeace Lyon veulent une nouvelle fois interpeller la métropole de Lyon sur la nécessité dagir rapidement pour limiter la pollution de lair. Une banderole portant linscription  Elus, bougez-vous  a également été installée au-dessus de lentrée de louvrage.

A Lyon et dans sa métropole, la pollution de lair au dioxyde dazote est un fléau. Cela ne peut plus durer ! Contexte⬇#OnVeutRespirer pic.twitter.com/y83pXMWS1Y

Le lieu choisi pour cette nouvelle opération nest évidemment pas un hasard.  Avec un trafic routier important, le tunnel de la Croix-Rousse est un des points rouges de lagglomération lyonnaise pour la qualité de lair. On y enregistre des concentrations annuelles de dioxyde dazote très largement supérieures au seuil légal , indique ce dimanche Greenpeace Lyon, rappelant que ce polluant est  responsable dau moins 9.700 morts prématurées par an en France .

Des militants se sont également rendus au siège de la métropole, rue du Lac (IIIe arrondissement) pour y réaliser des graffs propres. LONG, qui devrait rencontrer prochainement le président de linstitution David Kimelfeld, demande des actes clairs et non plus des  discours brumeux .

 De concertations en assises, la métropole et la mairie de Lyon ne peuvent pas continuer à évacuer les mesures incontournables pour protéger tous les Lyonnais et les Lyonnaises de la pollution de lair. Nous attendons des engagements clairs sur les prochaines étapes de la Zone à faibles émissions, en particulier son extension aux voitures, et sur un cap de sortie du diesel puis de lessence , ajoute Greenpeace ce dimanche.

Aujourdhui à Lyon, plus de 15 000 jeunes ont marché pour le climat ! Une mobilisation historique en France et dans le monde ! La suite demain 💪#YouthClimateMarch #YouthClimateStrike #GreveMondialePourLeClimatMusique : Joakim Karud – Rock Angel pic.twitter.com/WWWIBuzBev

Clapping “Des arbres pas des pubs” lors de la Marche Climat du 16 mars à Lyon !@LyonClimat @alternatiba69 pic.twitter.com/DfuY3CWHQt

Depuis le début de lannée, cest la seconde fois quune opération de ce type est menée dans la métropole. En janvier, 200 graffs avaient recouvert de nombreuses façades de lagglomération. La dernière marche pour le climat, le 16 mars, a attiré des dizaines de milliers de personnes dans les rues de Lyon. Et la pétition, mise en ligne par Greenpeace pour demander aux autorités des mesures concrètes pour la qualité de lair, a recueilli 13.800 signatures. Preuve, sil en fallait encore, selon lONG, que le sujet inquiète et mobilise à Lyon, la ville la plus polluée de France selon une étude de lOMS.