Les manifestants interdits de centre-ville à Lyon – Le Point

Les manifestants interdits de centre-ville à Lyon - Le Point

Gilets jaunes : les manifestations à Lyon et dans le Rhône pour lacte 22

Pour la première fois depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, il est interdit de manifester à Lyon. À la demande des collectivités, de la chambre de commerce et des associations de commerçants épuisés par la succession des samedis de manifestations (ils estiment avoir perdu 50 % de leur chiffre daffaires les samedis, soit près de 50 millions deuros au total), le préfet du Rhône a pris un arrêté interdisant les manifestations le 13 avril entre 12 heures et 20 heures. Linterdiction est limitée au périmètre le plus commerçant du centre-ville.

 Depuis plusieurs semaines, les manifestations dites des Gilets jaunes perturbent tous les samedis le centre-ville de Lyon. Adossés aux manifestants, des groupes violents sen prennent aux personnes et aux forces de lordre, avec la volonté de dégrader les biens publics et privés  explique le préfet du Rhône Pascal Mailhos pour justifier sa décision. Il note  une diminution régulière du nombre de manifestants mais aussi le maintien des individus les plus radicaux qui sen prennent aux commerces du centre-ville dont lactivité commerciale souffre, ce qui les empêche de travailler et menace leur pérennité économique .

13h12: première action policière anti manifestation à Lyon. Quelque dizaines de personnes ont commencé à se rassembler place Louis Pradel et devant l’Opéra, à lappel du collectif Ensemble 69! pour protester contre la loi anti casseurs donnant lieu à  la première action policière en application de larrêté préfectoral interdisant de manifester dans un périmètre défini de lhyper centre-ville.

Le périmètre interdit de manifestation ne se fera pas fermé physiquement par les barrières, pour ne pas dissuader les badauds et les clients du samedi, mais la préfecture prévient que les manifestants interpelés dans la zone seront verbalisés à hauteur de 135 euros.

Et ce nest pas tout: une opération escargot est prévue à partir de 11 heures, à Gerland, pour protester contre la  vitesse maximale à 70 km/h (au lieu de 90) sur le périphérique. Le parcours conduira les contestataires sur le périphérique Laurent Bonnevay et les quais de Rhône, jusquà la place Antonin Poncet.

La mesure sera-t-elle réellement dissuasive et de nature à redonner de lair à lactivité de la presquîle ? Rien nest moins sûr. Au nom de la liberté de manifester, un collectif de mouvements de gauche (Ligue des droits de lhomme, CGT, Libre Pensée du Rhône, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de gauche…) entend braver linterdit et appelle à un rassemblement massif devant lhôtel-de-ville de Lyon.  Alors que depuis des mois, une grave répression touche les manifestants, ce samedi, à Lyon, la préfecture annonce linterdiction de défiler dans certaines zones de la ville et nous impose une modification de notre parcours , sinsurge Xavier Hyvert, de la fédération du Rhône de la libre pensée en réclamant  labrogation de la loi anti-manifestants .

Grande première à Lyon pour ce 22e samedi de mobilisation des Gilets jaunes. La préfecture a émis une interdiction de manifester dans le secteur commerçant de lhyper-centre entre 12 heures et 20 heures (lire ici). Ce qui signifie aussi que partout ailleurs les manifestations sont légales. Plusieurs ont dailleurs été déclarées. Il sagit en réalité davantage de lofficialisation de la feuille de route suivie depuis plusieurs mois, à savoir repousser les cortèges sur les berges de Rhône, voire au delà, à grand renfort de gaz lacrymogène si nécessaire. Une mesure soutenue par les commerçants.

Lyon | Lyon: pourquoi ça sera quand même la pagaille aujourdhui

Lyon étrenne linterdiction de manifester ce samedi. Dans un périmètre très restreint certes, qui se limite au coeur de ville commerçant, de la place Bellecour à celle des Terreaux entre les rues de la République et de Brest (lire ici). Une décision prise par le préfet, Pascal Mailhos, en accord avec Gérard Collomb, le maire de Lyon, comme le réclamaient les commerçants, alors que plusieurs villes françaises ont déjà usé de cette contrainte lors des week-ends précédents (lire ici).

Mais, comme nous lécrivions dans la semaine, aucun barrage filtrant ne devrait être mis en place (lire ici). La préfecture a prévu une “réponse proportionnée et circonstanciée” envers les éventuels contrevenants qui sinfiltreraient dans le périmètre pour y manifester, nous a-t-on expliqué. Après une première demande de dissolution, les forces de lordre pourraient procéder à des verbalisations. Avec à la clé des amendes de 135 euros. Les organisateurs des rassemblements dans la zone interdite risquent eux jusquà 7500 euros damende et six mois demprisonnement.

Gilets jaunes : comment Lyon va tester linterdiction de manifester ?

Mais il en faut plus pour décourager les Gilets jaunes lyonnais et rhodaniens. Qui seront au rendez-vous pour un 22e samedi consécutif de mobilisation. A Lyon, le point de ralliement a été fixé devant le bouquet de fleur de la place Antonin Poncet, à 14 heures. Lévènement Facebook qui relaie ce rassemblement “pour une justice sociale, fiscale et climatique” intéresse près de 2500 personnes. Cette manifestation a été déclarée nous a confirmé la préfecture, précisant que le défilé était prévu hors Presquîle.

La Presquîle de Lyon élue meilleur centre-ville marchand de France

Une opération escargot est également prévue ce samedi à Lyon, afin de protester contre la volonté de lexécutif métropolitain de réduire la vitesse maximale de 90 à 70 km/h sur le périphérique. Le rendez-vous est fixé à 11 heures devant le Palais des Sports de Gerland. Le parcours conduira les contestataires sur le périphérique Laurent Bonnevay et les quais de Rhône, jusquà la place Antonin Poncet.

Info Trafic: les lignes de métro perturbées les Gilets jaunes samedi 13

Avant un nouvel “ultimatum”, à Paris, le 20 avril, la convergence sociale et climatique du 1er mai et le retour sur les ronds-points le 4 mai, pour le “grand banquet”, célébrant les 2 ans darrivée au pouvoir dEmmanuel Macron, un nouvel appel régional a été lancé. Les Gilets jaunes dAuvergne-Rhône-Alpes sont ainsi exhortés à gagner la ville ligérienne de Roanne, ce samedi. Le rendez-vous est donné à 13 heures, au rond-point des Canaux. Une mobilisations annoncée par plusieurs évènements Facebook, dont lun compte 1700 personnes intéressées, et un autre moins de 500.

“Les correspondances ne sont pas assurées. Les fermetures et réouvertures de stations/gare seffectuent sur instruction de la Préfecture de police”, précise la RATP. Il est donc possible que la suspension du trafic intervienne avant ou après 8h. La reprise dépendra de la durée de la manifestation et déventuels débordements. Les stations les plus éloignées du point de dispersion des manifestants devraient en principe rouvrir les premières.

Ailleurs dans le Rhône, des covoiturages sont organisés à destination de Lyon et Roanne. Mais les points de blocages habituels devraient être tenus, notamment à Givors, sur le rond-point de la zone commerciale et à Villefranche-sur-Saône, sur le rond-point des Chantiers, le matin dans les deux cas.

Lors de lacte 21 et selon les chiffres du ministère de lIntérieur les manifestations ont rassemblé 22.300 personnes en France, dont 3.500 à Paris, soit la plus faible mobilisation depuis le 17 novembre. Cette semaine, Paris pourrait cependant être détrôné par Toulouse où plusieurs figures du mouvement des Gilets jaunes ont annoncé se rendre.