Vainqueur in extremis à Bordeaux (3-2), Lyon ne lâche rien – DNA – Dernières Nouvelles dAlsace

Vainqueur in extremis à Bordeaux (3-2), Lyon ne lâche rien - DNA - Dernières Nouvelles d\Alsace

Match fou : les Girondins ont bien failli faire plier les Lyonnais

Depay ouvre le score à la 14e sur un centre de Cornet. Briand profite d’un coup franc lointain pour reprendre le ballon de volée et égaliser de près (34e).

Trois minutes plus tard, Préville s’appuie sur Briand et se défait de Marcelo pour donner l’avantage aux Girondins. Mais Fekir file dans la surface et trouve Cornet qui égalise à la 67e.

Bordeaux – OL : Ferland Mendy bien présent

Réduits à 10 après l’expulsion de Jovanovic (74e) Bordeaux subit. En fin de match, Dembélé reprend une déviation de Fekir et permet à l’OL de passer devant.

Maxime Poundjé (0/10) : Aucun apport offensif, des erreurs techniques et de justesse à répétition… Lembellie est déjà finie pour Maxime Poundjé. Il est dabord très, très loin sur le centre qui amène le premier but lyonnais. Complètement à larrêt, spectateur. A la demi-heure de jeu, il laisse Tété se créer une occasion… Quant au troisième but à la 85ème, il lâche complètement le marquage et se retrouve une nouvelle fois spectateur, face à son but, derrière les deux lyonnais face à Benoit Costil. Cen est trop.

Grâce à cette victoire, les Lyonnais reviennent provisoirement à 3 points de Lille et prennent 6 points d’avance sur Saint-Etienne.

Les Lyonnais ont commencé pied au plancher. Solidaires, plein denvie, les coéquipiers de Nabil Fekir ont réalisé lentame de match parfaite. Pris de vitesse par le pressing de lOL, les Girondins ont été clairement dépassés dans lengagement. Les visiteurs tournaient déjà autour du but depuis plusieurs minutes quand Memphis Depay a trouvé louverture sur un bon centre de Maxwell Cornet devant le but. Lyon dominait, tenait sa proie. Mais, comme souvent, Lyon surprend. Et en quatre minutes, le score a tourné. Jimmy Briand a dabord puni son ancien club sur un coup franc mal repoussé par la défense lyonnaise. Puis, il a servi De Préville qui est allé tromper Lopes du bout du pied. Sur les deux actions, le manque de replacement défensif a été puni sévèrement. Ironie de lhistoire : les Bordelais ont transformé en but leur deux seules frappes cadrées de la première période.

La #TeamOL arrache une victoire précieuse au Matmut Atlantique (2-3) ! @Memphis, Maxwel Cornet et @MDembele_10 sont les buteurs ! 💪#FCGBOL L'OL n'avait plus gagné à Bordeaux depuis 2014 ! 🔴🔵 pic.twitter.com/IzFBeJjGje

Au retour des vestiaires, les Rhodaniens ont continué à pousser. Nabil Fekir sest plusieurs fois retrouvé coincé à lentrée de la surface. Finalement, le champion du monde a su se sortir dune position excentrée pour servir Maxwell Cornet, qui navait plus quà ajuster Costil. Réduits à 10, après lexpulsion de Vukasin Jovanovic pour insulte envers larbitre assistant, les Girondins ont sombré. En sortant Martin Terrier, qui restait pourtant sur 5 buts en 5 matchs, pour faire rentrer Moussa Dembélé, Bruno Genesio a porté le coup fatal. Lattaquant, qui croyait déjà avoir marqué un quart dheure avant sur un but refusé pour hors jeu, a finalement donné la victoire aux siens dune volée à bout portant, après un mauvais contrôle de Fekir dans la surface.

Ligue 1 – LOL lemporte en fin de match à Bordeaux (3-2) grâce à Moussa Dembélé

Depuis son arrivée à lOL lété dernier, Martin Terrier na participé quà 11 rencontres de Ligue 1 dans la peau dun titulaire. En termes de temps de jeu (1092 minutes), linternational Espoirs français se situe dans la seconde tranche de leffectif lyonnais, clairement identifiée comme celle des remplaçants. En cette fin dexercice où lOL joue gros et serré, il prouve pourtant que ses qualités auraient pu être exploitées davantage. Dans un environnement mouvant, lancien lillois a tout intérêt à prouver quil peut bien être lun des joueurs de demain.

Ce sont dabord les défaillances des autres qui ont mis Martin Terrier sur le devant de la scène. Le manque defficacité de Memphis Depay, les inconstances de Bertrand Traoré ou les absences trop récurrentes de Nabil Fekir – pour ne citer queux – ont conduit Bruno Genesio à donner plus despace au jeune attaquant de 21 ans. Sur les 5 derniers matches de Ligue 1, Martin Terrier a inscrit 5 des 8 buts de lOlympique lyonnais… et sest donc rendu incontournable pour la fin de la saison.

Comme contre Marseille, le stade sera plein et, encore une fois, on aura envie de faire tomber Lyon chez nous pour faire plaisir à nos supporters. Cette saison, on sait quelle est de transition, donc on cherche de la stabilité et le coach est en train de mettre des choses en place qui commencent à prendre. Donc à nous de prendre ces cinq derniers matches pour bien assimiler les nouvelles méthodes de travail et repartir du bon pied la saison prochaine.”

Car au delà du bilan purement comptable, cest son efficacité qui tranche dans un collectif qui en a manqué toute la saison. Sur ses 5 titularisations, Martin Terrier a tiré 10 fois, cadré 8 et marqué 5 buts ; une statistique qui revient à dire que 50% de ses tentatives se concrétisent.  Je pense quil a pris confiance et conscience de ses possibilités, expliquait un peu tardivement Bruno Genesio, jeudi en conférence de presse. Comme cest un joueur qui a beaucoup de qualités, il les exprime aujourdhui sur le terrain .

Tonic Radio, est une station radio, dirigé par Laurent CHABBAT et Charles COUTY dont le siège est à Lyon. Cette radio diffuse sur le 98.4 FM à Lyon, sur le 94.7 FM à Villefranche-sur-Saône, sur le 97.8 FM à Bourgoin-Jallieu, sur le 95.1 FM à Vienne et Marseille en RNT et sur tonicradio.fr

Pourquoi lentraîneur rhodanien na-t-il pas réellement lancé son attaquant plus tôt ? Pendant longtemps, les dés de la concurrence avec les autres offensifs (Traoré, Depay, Fekir) ont semblé pipés. Peut-être lestimait-il encore un peu juste pour simposer comme un élément de premier plan.  Je pense quil a pris conscience au niveau mental du travail quil avait à faire et il a encore des progrès à faire, reprenait Genesio. Il faut quil travaille dans la continuité. Parfois il a des périodes dans le match où il manque de concentration, où dans le repli défensif il est en retard . Mais les chiffres compensent largement les manques affichés dans la maîtrise dun poste qui ne lui est même pas clairement attitré. Sa polyvalence – il est capable dévoluer sur un côté, en pointe ou en soutien de lattaquant – a également pu le freiner dans son parcours.

–Memphis Depay a montré la voie de la victoire aux Lyonnais en inscrivant le premier but. Le Néerlandais a été juste et disponible. Comme son compatriote Kenny Tete, auteur d’un match plein.

Car les qualités intrinsèques du joueur sont depuis longtemps établies.  Il peut se retourner très rapidement, dribbler, accélérer, frapper, faire marquer , nous expliquait Patrick Collot, lancien adjoint de Frédéric Antonetti à Lille lorsque Martin Terrier y évoluait. Et à cette époque, lancien dogue, qui cartonnait en prêt à Strasbourg, empilait les buts avec léquipe de France Espoirs. La médiatisation qui sen était suivie avait dailleurs joué un rôle majeur dans son transfert vers lOL. Mais à lépoque, cela soulevait un autre aspect de sa personnalité qui peut encore aujourdhui expliquer certaines choses.  Cela lui avait permis de se rendre compte de ses qualités parce que parfois on a limpression quil doute de lui-même”, ajoutait Collot à propos dun joueur “humble, peut-être trop. 

“Cest assez incroyable au niveau du déroulement mais plutôt logique par rapport à la physionomie de la rencontre. Je connais trop bien mon équipe pour dire quon est sorti de la crise. On est en progrès, on a confirmé notre bon match dAngers.”, se rassurait lentraîneur lyonnais en conférence de presse daprès-match. “Je nai pas eu peur car je sentais quon avait une emprise sur le match. Jai senti mon équipe très concernée, présente dans les duels, très appliquée techniquement. Cest un bon match, ça faisait longtemps quon navait pas réussi un match comme ça à lextérieur.”

Dans le groupe, Martin Terrier est comme dans la vie : agréable, calme, introverti… peut-être même un peu trop effacé. Un peu plus de caractère lui aurait-il permis de prendre plus de place sur le plan sportif ? Il nest pas totalement absurde de le penser, a fortiori lorsquon observe les conséquences positives quont longtemps eu les sorties affirmées de Memphis Depay lorsque les situations lui étaient défavorables. Le montant de son transfert (11M€ + 4M€ de bonus), lui permettrait pourtant de pouvoir affirmer plus fermement certaines positions. Dès lors que ses performances sur le terrain le permettent, comme cest le cas actuellement, Martin Terrier doit cumuler le maximum d acquis , de surcroît dans un environnement qui bougera en fin de saison. Sil pourrait être sollicité, il pourrait tout aussi bien être lun des joueurs phares de la prochaine campagne lyonnaise.  Je suivrai avec attention la saison prochaine parce que je pense que ça peut être une des grandes révélations du championnat , déclarait Bruno Genesio pour le mot de la fin.