Gilets jaunes à Lyon : les métros ne sarrêtent plus à Bellecour – LyonCapitale.fr

Gilets jaunes à Lyon : les métros ne s\arrêtent plus à Bellecour - LyonCapitale.fr

Lyon : des motards Gilets jaunes reçoivent détranges amendes

"Conduite dun véhicule sans laisser une distance de sécurité avec le véhicule qui précède": cest linfraction reprochée à des motards, le 13 avril à Lyon, alors quils participaient à une manifestation des "gilets jaunes".

Dun montant de 135 euros, avec retrait de trois points sur le permis de conduire, huit avis de contravention consultés vendredi par lAFP indiquent le même lieu et la même heure ce jour-là: 17h50 place Antonin-Poncet, qui jouxte la place Bellecour en centre ville. 

Certains Gilets jaunes avaient prévu de se joindre à la manifestation pour le climat. Il y a essentiellement des Gilets jaunes dans la mobilisation.Après avoir emprunté lavenue Jean-Jaurès et celle de Saxe, les manifestants doivent rejoindre la Presquîle par le pont Morand.

Une banderole visant la BAC. Samedi 13 avril, en fin daprès-midi, une manifestation des "gilets jaunes" sy terminait et les motards déployaient, pour la deuxième fois de la journée, une banderole dénonçant des violences policières. "Stop lynchages police-BAC sur motards", proclamait cette banderole visant la brigade anti-criminalité (BAC). Depuis, les amendes tombent: 10 motards au total se voient reprocher cette même infraction le 13 avril. Une première alors quils défilent régulièrement à Lyon depuis le 17 novembre, souligne lun deux en dénonçant des "représailles".

Pour le 4e samedi de suite, il sera interdit de manifester dans certaines rues de la Presquîle ce samedi entre 12h et 20h, notamment dans les très commerçantes rue de la République et rue Edouard-Herriot (voir le périmètre interdit ici).

Gilets jaunes : les PV pleuvent sur les manifestants à moto à Lyon

Des amendes qui peuvent être contestées. Les trois numéros dagent verbalisateur figurant sur les avis de contravention correspondent à des agents de la police nationale, dont au moins un membre de la BAC, daprès une source administrative. Contactée, la Direction départementale de la Sécurité publique du Rhône na fait "aucun commentaire" sur ces verbalisations et leur contexte, rappelant simplement quelles peuvent être contestées.

Un motard arrêté et placé en garde à vue début avril. Le 6 avril, la précédente manifestation des "gilets jaunes" avait donné lieu à linterpellation dun motard par des policiers de la BAC lors dune échauffourée. Ce père de famille, blessé à la tête lors de son arrestation puis placé en garde à vue, est poursuivi pour "rébellion et participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences et de dégradations", selon le parquet. La police lui reproche davoir porté des coups tandis quun barrage était forcé par les motards, mais selon ces derniers il se serait fait "matraquer par des policiers de la BAC au moment où il tentait de protéger son fils", venu manifester avec lui. Ces faits, à lorigine de la banderole du 13 avril, doivent être jugés le 21 mai par le tribunal correctionnel.

Ces derniers venaient de déployer une banderole dénonçant des violences policières, une semaine après la violente interpellation d'un motard par un agent de la BAC lors d'une échauffourée.

Gilets jaunes : curieuses amendes pour une dizaine de motards lors dune manifestation à Lyon – LCI

Le 13 avril dernier lors de la manifestation des Gilets jaunes qui avait lieu à Lyon, dix motards ont reçu une amende pour une infraction de conduite dun véhicule sans laisser une distance de sécurité avec le véhicule qui précède, rapporte lAFP. Cette contravention sélève à 135 euros et trois points de retrait sur le permis de conduire. Lun des motards verbalisés parle de représailles après le déploiement dans la journée dune banderole Stop lynchages police-BAC sur motards. Selon lAFP les trois numéros dagent verbalisateur figurant sur les avis de contravention correspondent à des agents de la police nationale, dont au moins un membre de la BAC. La DDSP du Rhône na pas souhaité faire de commentaires.

Après le 1er-Mai, les Gilets jaunes espèrent mobiliser samedi pour lacte 25 du mouvement. Un rassemblement en soutien “aux personnels soignants” est prévu à Paris tandis quà Lyon le mot dordre est la défense du climat.

Gilets jaunes : curieuses amendes pour des motards à Lyon

À lorigine de cette affaire, linterpellation dun motard lors de la manifestation des gilets jaunes le 6 avril dernier. Un père de famille blessé à la tête durant linterpellation qui est poursuivi pour rébellion et participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences et de dégradations. La police lui reproche davoir porté des coups tandis quun barrage était forcé par les motards, mais selon ces derniers il se serait fait “matraquer par des policiers de la BAC au moment où il tentait de protéger son fils”, venu manifester avec lui, écrit lagence de presse. Le jugement aura lieu le 21 mai prochain au tribunal correctionnel.