Explosion dun colis piégé à Lyon. Le suspect explique le choix du lieu et de lexplosif utilisé – Ouest-France

Explosion dun colis piégé à Lyon. Le suspect explique le choix du lieu et de lexplosif utilisé - Ouest-France

Colis piégé à Lyon : le suspect avoue les raisons de lattaque

Le vendredi 24 mai, vers 17h30, un colis piégé explose rue Victor Hugo à Lyon, faisant treize blessés. Rapidement, les policiers vont retrouver le principal suspect, Mohamed Hichem M, un ressortissant algérien de 24 ans, domicilié à Oullins. Selon BFM TV, le suspect aurait avoué les raisons de cette attaque, ainsi que le choix dune boulangerie comme cible.

Ainsi, il aurait souhaité “générer un sentiment dinsécurité dans un lieu a priori banal où les gens se rendent quotidiennement”, selon nos confrères. La date de lattaque, le vendredi avant les élections Européennes, aurait été choisie pour faire monter le vote de lextrême droite et notamment le Rassemblement National, seul parti capable demmener un jour la France en guerre, et capable de déstabiliser le pays”, selon les propos rapportés par les journalistes de la chaîne dinformation.

Ces derniers indiquent que le suspect aurait expliqué avoir choisi du TATP comme explosif pour “semer la peur” et non tuer. BFM TV apporte également que Mohamed Hichem M. aurait laissé volontairement des indices pour que les policiers le retrouvent, souhaitant ensuite pouvoir “radicaliser ses co-détenus une fois en prison”. Actuellement incarcéré, il a été placé en isolement à la prison de la Santé à Paris.

Les actualités de 12h30 – Colis piégé à Lyon : les déclarations floues du suspect

Le mis en examen dans laffaire du colis piégé à Lyon est passé aux aveux et a expliqué les motivations de son passage à lacte. De son propre aveu adepte de Daech*, il a pris pour cible une boulangerie dans le but de générer un sentiment dinsécurité à léchelle du pays.

Ses déclarations il faut les prendre avec des pincettes notamment sur le fait de ne pas avoir voulu tuer avec son explosif. Pourquoi alors a-t-il ajouté des billes de fer et des vis à son colis piégé, qui en théorie, permettent de faire plus de dégâts ? Concernant son allégeance à Daesh, prêté en son “fort intérieur” dit-il, il ny a aucune trace de vidéos ni décrits retrouvés sur son ordinateur. 

Mohamed Hichem M., jeune Algérien de 24 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire après avoir reconnu sa responsabilité dans lattaque au colis piégé à Lyon. Selon BFM TV, il a fini par expliquer son geste aux enquêteurs.

Selon nos informations, son téléphone portable est crypté. Il faudra donc plusieurs semaines aux enquêteurs pour en extraire les différentes conversations quil a pu avoir et peut-être trouver un lien avec lorganisation terroriste. 

Quant au choix de la cible, le jeune homme a reconnu qu’il comptait provoquer un sentiment dinsécurité dans un lieu a priori «banal», où les gens se rendent quotidiennement.

Lors des quatre jours de sa garde à vue, il a dabord nié les faits avant de passer aux aveux, mercredi. Devant les enquêteurs, il a raconté avoir  prêté allégeance en son for intérieur  au groupe Etat islamique (EI) et a  reconnu avoir déposé  le 24 mai devant une boulangerie du centre de Lyon, rue Victor-Hugo,  lengin explosif, quil avait préalablement confectionné , a déclaré le procureur de la République de Paris Rémy Heitz, dans un communiqué vendredi 31 mai.Selon une source judiciaire, le jeune homme a également  reconnu avoir actionné lengin . Daprès nos confrères de BFM TV, Mohamed Hichem Medjoub a détaillé devant les enquêteurs le choix de sa cible – une boulangerie franchisée –, identifiée comme un lieu  banal  afin de générer un sentiment dinsécurité le plus fort possible. Idem pour le choix de lexplosif : du TATP – et pas de la nitroglycérine, aurait-il expliqué,  car son but, dit-il, nétait pas de tuer mais de semer la peur , écrit BFM TV.

Aux mêmes fins, le mis en examen a opté pour du TATP explosif plutôt que de la nitroglycérine. Les enquêteurs vont examiner de près ses déclarations dans les jours à venir.

Partager sur Twitter Partager par mail Commenter cet article Un profil apparemment solitaire, resté invisible des services de renseignement : Mohamed Hichem Medjoub, lauteur présumé de lattentat au colis piégé à Lyon le 24 mai, quil a avoué avoir perpétré, a été mis en examen vendredi 31 mai à Paris et a commencé à expliquer les raisons de son passage à lacte, révèle BFM TV ce lundi 3 juin.

Un colis rempli de clous, vis et boulons a explosé le 24 mai 2019, vers 17h30, devant la boulangerie La Brioche Dorée située rue Victor-Hugo à Lyon. La déflagration a fait 13 blessés. Selon lenquête, la bombe artisanale contenant une faible quantité dexplosif TATP, se trouvait dans un sac en papier qui a été déposé par un jeune homme à vélo, avec casquette et lunettes de soleil.

Traqué jusquà son arrestation à Lyon, ce jeune Algérien de 24 ans avait été mis en examen pour  tentative dassassinats terroristes ,  association de malfaiteurs terroriste criminelle  et  fabrication dexplosif en relation avec une entreprise terroriste . Il a été placé en détention provisoire.

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l\UE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Lauteur de lattentat de Lyon voulait générer un sentiment dinsécurité

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

La date de l'attaque n'a pas l'air d'avoir été choisie au hasard. Il dit avoir commis cet acte à la veille des élections européennes du 26 mai, dans le but de faire monter le vote de l’extrême droite. Pour lui, le RN est le seul parti "capable d’emmener un jour la France en guerre, et de déstabiliser le pays".

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

lessentiel Le suspect dans l'affaire du colis piégé à Lyon a expliqué aux enquêteurs les motivations de son passage à l'acte le vendredi 24 mai. Il ne voulait pas faire de mort mais "semer la peur", radicaliser ses codétenus une fois en prison et faire monter le vote du Rassemblement National.

Attentat au colis piégé à Lyon : le suspect mis en examen et écroué

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Le suspect a dit avoir volontairement laissé des indices pour que les forces de l'ordre le retrouvent. Il veut selon lui radicaliser ses codétenus une fois en prison.Mohamed Hichem n'a aucun contact avec les autres détenus. Il est placé en isolement à la prison de la Santé à Paris.

Explosion à Lyon : Mohamed Hichem M. mis en examen et écroué

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Dans un premier temps, Mohamed Hichem avait d'abord nié les faits qui lui étaient reprochés. Il a fini par avoué avoir déposé l'engin explosif devant la boulangerie et avoir "prêté allégeance en son for intérieur" au groupe Daesh.

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

Le suspect de lattentat au colis piégé de Lyon mis en examen

Lenregistrement et lidentification de lutilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de lun de ses comptes sur les réseaux sociaux indique lacceptation de ces règles.

Lutilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale.

Lutilisateur sengage à sadresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles.

Ladministration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu principal de larticle.

Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews.com, les commentaires publiés par lutilisateur peuvent être édités.

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

Explosion dun colis piégé à Lyon : le suspect mis en examen et écroué

Lutilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de laccès, en écrivant une lettre à ladresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderator.fr@sputniknews.com

Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / den débloquer laccès, il en sera ainsi.

Dans le cas dune violation répétée des règles et dun blocage répété, laccès de lutilisateur ne peut pas être restauré. Le blocage, dans ce cas, est définitif.

Pour contacter léquipe de modérateurs, utilisez ladresse électronique suivante: moderator.fr@sputniknews.com