Ligue 1 : Lyon accroché par Bordeaux, Angers senvole – Le Monde

Ligue 1 : Lyon accroché par Bordeaux, Angers s\envole - Le Monde

FOOTBALL / LIGUE 1 . Les notes de Lyon-Bordeaux : Mendès a sombré, Lopes a tout tenté

Lopes : 6. Le gardien lyonnais, récemment prolongé, a vécu un match difficilement définissable. Héroïque, pour rien, avec sa double parade qui précède l’égalisation de Briand.

🎙Antho Lopes  Ça fait 2 matchs de suite quon termine à 10, ce nest pas normal. On doit faire preuve de plus de maturité. On perd 2 points ce soir, on ne peut pas revenir en arrière donc on va profiter de la trêve internationale pour se reposer puis bien travailler  #OLFCGB pic.twitter.com/xO7BIDtiaf

La 4ème journée de Ligue 1 voit s’affronter l’Olympique Lyonnais aux Girondins de Bordeaux. Si le début de match est plutôt pour les bordelais, la première grosse occasion est pour les lyonnais par l’intermédiaire de Aouar qui dribble deux joueurs bordelais avant de frapper au but mais bien capté par Benoit Costil (8ème). Le premier carton bordelais est récolté par Hwang Ui-Jo suite à une faute d’antijeu à la 14ème minute. Le coup franc qui suit pour les lyonnais ne donnera rien. 23ème minute, bon coup franc obtenu par Samuel Kalu, tiré par Nicolas De Préville, mais bien capté par le portier lyonnais. 31ème minute, ouverture du score de Memphis Depay. L’attaquant lyonnais part à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense bordelaise lancé par Terrier. Il croise sa frappe et trompe Benoit Costil. 1-0 pour Lyon. Nouveau carton jaune pour les bordelais à la 40ème, Samuel Kalu récolte un carton pour une faute sur Tete.

Lyon-Bordeaux : lOL finit encore à 10 et perd des points (1-1)

Tete : 4. Avec un profil franchement défensif, le Néerlandais a tout pour plaire au très conservateur Sylvinho. Coupable d’un replacement tardif sur l’action qui amène l’action du but bordelais.

Les Girondins menés au score à la mi-temps face à Lyon

Andersen : 3. Le Danois commence, lentement mais sûrement, a enchaîné des prestations plus que mitigées. Pas à l’aise dans les duels, il s’est signalé par de nombreuses pertes de balle dont une, plein axe, qui aurait pu coûter très cher (74e).

► Le match nul des Girondins face à Lyon est cotée à 4,90 chez Winamax, le seul site de paris sportifs à vous offrir votre premier pari remboursé SANS RISQUE de 100€. Misez 100€ sur ce pari et gagnez 490€ ! Si le pari est perdant, vous êtes remboursé, et vous pouvez rejouer ou même retirer directement sur votre compte bancaire vos 100€ remboursés !

Lavant-match Lyon – Bordeaux

Denayer : 4. Match un peu moins délicat que son partenaire de charnière centrale. Mais le capitaine lyonnais n’a pas communiqué son côté rassurant de la saison dernière.

► La victoire des Girondins face à Lyon est cotée à 8,00 chez Winamax, le seul site de paris sportifs à vous offrir votre premier pari remboursé SANS RISQUE de 100€. Misez 100€ sur ce pari et gagnez 800€ ! Si le pari est perdant, vous êtes remboursé, et vous pouvez rejouer ou même retirer directement sur votre compte bancaire vos 100€ remboursés !

Dubois : 4. Exilé côté gauche, suspension de Koné oblige, il a dépanné offensivement et été plutôt utile défensivement. Mais, alors que Sylvinho préconise beaucoup de prudence de la part de ses latéraux, on se demande l’intérêt de rajouter un joueur sur un côté où il doit constamment revenir sur son autre pied lors de ses rares incursions offensives.

OL : Ce Lyon écœurant doit viser le titre en Ligue 1 !

Thiago Mendes : 1. Le Brésilien n’a pas semblé dans son assiette. Positionné devant la défense, on l’a vu un peu pester en première période demandant plus de soutient des autres milieux dans les phases de relance lyonnaises. Il récolte un second carton jaune mérité après une passe mal assurée de Depay qui le condamne, pratiquement, à commettre une faute.

Reine-Adélaïde : 5. L’ex-Angevin n’a jamais vraiment trouvé sa place dans l’entrejeu. Il faudra le revoir dans un autre contexte. Cède sa place à Tousart après l’expulsion de Mendes.

Au-delà du résultat, on a vu un OL moins conquérant, parfois moins impliqué pour faire les efforts, et pas assez tueurs devant. Un OL qui a semblé retombé dans ses travers de l’an dernier, même si forcément Sylvinho a besoin de temps pour changer complètement les choses. « Il y a eu beaucoup d’impuissance. On est aussi tombé face à une belle équipe de Bordeaux, même si on est à domicile. On se doit de montrer pas mal de choses positives. On ne peut pas revenir en arrière malheureusement. On perd deux points pour moi, on n’en gagne pas un », avoue Lopes. Le constat est le même du côté du coach brésilien, qui a pointé les manques de son groupe. « Je suis satisfait de la manière dont les joueurs assimilent les concepts, ils répondent positivement. C’est plutôt la mentalité quand on perd des points qui me pose problème. Sur le terrain, il faut avoir envie de gagner, de se battre. C’est ça qui compte. Pour aller plus haut, il faut être prêt à jouer à fond chaque match. Pour être une grande équipe, il faut changer la mentalité des joueurs. Il faisait 35°C, mais à 1-0, ça devenait plus facile, les espaces s’ouvraient, il y avait des choses à faire, mais on a laissé le match filer. Il faut jouer 90 minutes pour marquer ».

Aouar : 5. Son petit slalom au milieu de la défense girondine à la 8e minute de jeu a fait espérer au public lyonnais un match un peu fou… On en était loin. Beaucoup d’imprécisions après le but lyonnais.

Sylvinho, qui demande à son équipe d’être agressive, doit aussi lui apprendre à gérer cela pour ne pas tomber dans l’excès. Lyon a terminé les deux dernières rencontres à dix. Un point à travailler pour Lopes. « On a pris un rouge assez rapidement. A dix contre onze face à une belle équipe de Bordeaux sous cette chaleur, il y a un peu plus d’espaces, on court un peu plus et automatiquement les organismes se fatiguent beaucoup. On peut aussi le prendre du côté positif et se dire qu’on n’a pas perdu ce match en fin de rencontre. Ça reste quand même deux points de perdus. Ce n’est pas un coup d’arrêt (…) C’est un tout petit manque de maturité de notre part. A Montpellier, c’était un excès d’énervement. Là, c’est une passe un peu moins bonne. Ça fait partie du football. On se doit d’apprendre à travers tout ça et ressortir encore meilleurs après des rencontres comme celle-ci ». L’OL pourra profiter de la trêve pour faire des ajustements. Et il faudra les faire assez rapidement puisque le mois de septembre promet d’être relevé avec la réception du Paris Saint-Germain ou encore les débuts en Ligue des Champions.

Cornet : 4. Un match classique chez l’Ivoirien. Une débauche d’énergie, des appels pas souvent récompensés. Une première titularisation compliquée. Remplacé par Traoré qui n’a pas pu faire grand-chose.

Yahoo SportF1 – Charles Leclerc obtient la pole position au Grand Prix d'Italie après une séance de qualifications absurdeFORMULE 1 – La fin de qualification la plus lunaire de la saison a permis à Charles Leclerc dobtenir une deuxième pole position consécutive. Pour tirer son épingle du jeu, le Monégasque y est allé au culot alors que les autres pilotes ont tous été piégés au moment de la fin du chronométrage.

Sylvinho : “On a mené et on a fini par se battre pour ne pas perdre”

Depay : 6. Placé en pointe à la place de Dembélé, le Néerlandais a ouvert la marque sur une phase de transition-éclair. Mais ses nombreuses approximations dans le jeu en seconde période, ternisse sa copie. Remplacé par Jean Lucas.

Foot – Ligue 1 – Ligue 1 : Bordeaux à quatre derrière contre Lyon

Terrier : 5. Comme ses partenaires en pointe, il a connu un gros coup de moins bien après le retour des vestiaires.

OmnisportBleus – Griezmann : "L'absence de Mbappé se fait parfois ressentir"L'équipe de France a largement battu l'Albanie (4-1), samedi au Stade de France, lors des qualifications à l'Euro 2020. Antoine Griezmann s'est félicité des prestations des joueurs offensifs alignés par Didier Deschamps, même s'il regrette l'absence de Kylian Mbappé.

Pascal Parent : “Arbitre enc…, jy faisais même plus attention et je suis coupable là-dessus”

 On va jouer notre jeu. Cest vrai que cest un match très, très difficile. Mais nous sommes Bordeaux, une grande équipe aussi. On va faire notre jeu dans le but de faire un gros, gros match. Parce quon peut gagner aussi. Oui, on y va pour gagner, tout le temps, à chaque match on y va pour gagner .

Quatre jours après la désillusion lyonnaise à Montpellier, les joueurs de Sylvinho retrouvaient le Groupama Stadium.

Pablo Castro, pour Le Point.G, s’est exprimé sur la prochaine rencontre des Girondins de Bordeaux, face à l’Olympique Lyonnais.

Et l’envie de faire plaisir à leur public face aux Girondins de Bordeaux, une équipe qui tâtonne encore en ce début de saison.

Grâce au site de l’Equipe, nous vous proposons un réaction du coach de l’OL, Sylvinho, après le résultat nul de son équipe face aux Girondins.  On a vu beaucoup de beaux gestes techniques, il y avait une chaleur accablante, et on a mené, mais on n’a pas su préserver notre avantage. L’expulsion de Thiago Mendes nous a mis en difficulté. Je veux revoir les images, elle me semble sévère. Je suis triste, on a mené, et on a fini par se battre pour ne pas perdre ce match. On perd encore deux points et c’est ça qui me rend triste […] Ce qui nous pénalise, c’est de ne pas tuer le match. Le problème, ce sont ces expulsions qui nous font perdre des points et nos difficultés à tuer le match. On doit changer en partie la mentalité, mieux asseoir notre supériorité, avoir plus de conviction, ne pas perdre des points […] C’est plutôt la mentalité quand on perd des points qui me pose problème. Sur le terrain, il faut avoir envie de gagner, de se battre. C’est ça qui compte. Pour aller plus haut, il faut être prêt à jouer à fond chaque match. Pour être une grande équipe, il faut changer la mentalité des joueurs. Il faisait 35°C, mais à 1-0, ça devenait plus facile, les espaces s’ouvraient, il y avait des choses à faire, mais on a laissé le match filer. Il faut jouer 90 minutes pour marquer.

Lyon ouvrait le score par Memphis Depay à la 31e minute. Bien lancé par Martin Terrier, le Néerlandais trompait Costil d’une frappe croisée (1-0).

OL – Bordeaux : du neuf après du vieux ?

À Montpellier, Youssouf Koné avait condamné son équipe en se faisant expulser. Face à Bordeaux, c’est un autre ancien Lillois qui compliquait la tâche de ses coéquipiers. Car après le carton rouge reçu par Thiago Mendes, l’OL voyait Bordeaux égaliser par Jimmy Briand (1-1).

La trêve internationale pourrait faire du bien au groupe et à Sylvinho qui se doit de trouver des solutions pour relancer l’OL. Prochain match des Lyonnais : le 14 septembre contre Angers.