Benfica-OL : Une terrible boulette dAnthony Lopes punit un petit Lyon – 20 Minutes

Benfica-OL : Une terrible boulette dAnthony Lopes punit un petit Lyon - 20 Minutes

Bertrand Traoré (Lyon) : ” On a conscience de la gravité des choses “

LOL tournait en rond avec Bruno Genesio ? Il ne tourne plus du tout depuis le départ de lancien technicien lyonnais. Comme lors des derniers matches de Sylvinho et lors du premier de Rudi Garcia, les Rhodaniens ont eu un mal fou à faire quelque chose avec le ballon. Aucune idée, ou presque, des carences techniques rédhibitoires à ce niveau et une incapacité chronique à créer un semblant de décalage. Alors, quand les cadres ne répondent pas présent comme actuellement… Le 4-4-2 de Rudi Garcia, ultra-offensif, a finalement ressemblé à un 4-2-4 coupant le bloc en deux et empêchant la moindre relance constructive.

Si la seconde période des Lyonnais a été meilleure, cest aussi parce que Benfica na quasiment rien montré. Alors, lOL a poussé, de manière désordonnée même si lentrée de Thiago Mendes a apporté un semblant dorganisation. LOL a égalisé. Mais lOL a perdu. Logique au vu du contenu, mais cruel dans ces circonstances.

Il y avait de la concurrence, samedi contre Dijon (0-0), au niveau des sifflets subis de la part des supporters du Parc OL. Mais dans ce registre, Thiago Mendes a battu Rudi Garcia et Bertrand Traoré. Sorti dès lheure de jeu, le milieu de terrain brésilien a (à peine) indirectement été critiqué dans la foulée par son président.  Des joueurs me déçoivent, expliquait dans LEquipe Jean-Michel Aulas. La saison dernière, certains étaient les meilleurs dans leurs clubs et, aujourdhui, ils sont lombre deux-mêmes. Ils doivent complètement sassumer et se reprendre. 

Cest le joueur le plus régulier de cet OL sinusoïdal saison après saison. Ce mercredi, cest lui qui a enterré les espoirs lyonnais avec cette relance à la main qui a atterri directement dans les pieds de Pizzi. Avant cela, il na pas été aidé par une défense lyonnaise attirée comme un aimant vers le ballon sur le premier but.

Se pose une question tactique quant à son nouveau positionnement de relayeur dans un 4-3-3, lui qui évoluait dans un milieu à deux aux côtés de Xeka au Losc.  Je pense quil a besoin dapprendre un peu plus le poste de milieu relayeur quand on joue à trois, reconnaît Rudi Garcia. Cest un joueur très important, mais puisque je lai sorti au bout dune heure, il ne ma pas donné satisfaction samedi.  Si bien quil ne serait pas étonnant de le voir céder sa place dans le onze de départ à Jeff Reine-Adélaïde.

A Lyon, seul Houssem Aouar crée des étincelles. Transparent pendant de longues minutes, Memphis a sauvé son match en marquant. Tout linverse dune ligne offensive inexistante, de Cornet à Terrier en passant par Dembélé et le fantôme de Traoré, dont lentrée en jeu a été catastrophique. Avant sa sortie, Rafa Silva avait été le meilleur Portugais sur le terrain. Ruben Dias, lui, peut sestimer heureux de ne pas avoir couté un penalty aux siens pour un tacle sur Dembélé.

75e minute, Lyon est dans un “temps fort” et pousse pour prendre lavantage. Sur un débordement de Traoré côté droit, le ballon est contré et reste en lair. Au sol, Dembélé est fauché inexplicablement par Ruben Dias alors quil nest plus en position dintervenir. Les arbitres vidéo ne font pas remonter linfo. Et lOL laisse filer sa chance.

 Franchement, cest un joueur de grande qualité. Ce nest pas si facile que ça de sintégrer dans un nouveau club. Moi, cest un joueur que je voulais à Marseille à la fin de la saison où Lille a failli descendre [2017-2018]. Ça a été le meilleur joueur de son équipe et je me souviens avoir appelé Christophe Galtier pour lui parler de Thiago Mendes. On na pas pu le prendre à lOM pour différentes raisons, notamment financières, mais cest un joueur que jaime bien. 

Trois victoires en treize matches. Le bilan est – attention euphémisme – léger à Lyon en ce début de saison. Pour trouver trace dun tel départ, il faut remonter à la saison 1992-1993 avec Raymond Domenech comme entraîneur.

Oui, cest lerreur du gardien lyonnais qui coûte des points à lOL ce mercredi. Mais Lopes nest pas le seul à blâmer. Déjà car il a souvent fait des miracles à lui tout seul et que sa balance de points penche nettement vers ceux quil a rapportés. Ensuite parce que cette équipe lyonnaise naurait pas dû être dépendante dun coup du sort.

Le contenu de son match na longtemps été quune bouillie de football face à une faible formation portugaise. Garcia, comme Sylvinho avant lui, a cédé à lappel guerrier. En situation de crise, selon la légende, il faut des soldats, à même de se battre pour récupérer le ballon. Cest vrai. Mais il faut aussi des créateurs, capables de faire quelque chose de la gonfle quand elle est passée dans les bons pieds. LOL nen a pas assez. Et commence à payer ses choix du mercato (absence dune sentinelle au profil technique, dun ailier droit de niveau international, par exemple).

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Sport Rudi Garcia veut  tout faire pour aider Thiago Mendes , sifflé à Lyon

Avec un Memphis transparent, seul Aouar semble être à la hauteur technique dune telle affiche de C1. Face à Leipzig, les Lyonnais avaient compensé par un engagement sans faille. Pas cette fois. Et, tout dun coup, cest le niveau inquiétant de cet effectif quil convient de mettre en avant. Et ce nest pas la tentative tactique de Garcia qui y changera quoi que ce soit.

FOOTBALL Essentiel et régulier la saison passée avec le Losc, Thiago Mendes semble perdu ces dernières semaines à Lyon

Jaccepte de recevoir par mail les nouveautés et les offres concernant les produits & services des sociétés du même groupe quEurosport.

Il y a quelque chose de différent. Et une énigme à résoudre pour Rudi Garcia, le nouveau coach de lOL. Dès quil part en sélection et endosse le maillot orange de son pays, Memphis Depay devient un leader offensif dexception. Le genre de joueur que toute équipe rêve de posséder. Et que Lyon aimerait avoir plus souvent. Lune des missions de Garcia sur le banc des Gones est déjà identifiée : il va devoir trouver les raisons de cette métamorphose pour profiter dun rendement similaire de sa star néerlandaise.

Sil ne faut pas sy arrêter, ses statistiques en sélection en disent sacrément long sur son impact énorme. Sur ses 17 derniers matches avec les Pays-Bas, Memphis Depay a inscrit 11 buts et délivré 11 passes décisives ! Vous en voulez encore ? Avec 6 réalisations et 7 passes décisives, il porte littéralement les Pays-Bas lors des qualifications pour lEuro 2020. Cest simple, il ny a quun seul match durant lequel il na pas été décisif pour son pays cette année : lors de la finale de la Ligue des Nations contre le Portugal. Sinon, il a toujours trouvé un moyen de faire la différence.

Pendant ce temps-là, Memphis Depay se montre moins tranchant avec Lyon. Même sil a planté deux buts en deux matches de C1 cette saison, il est resté muet lors de ses quatre dernières sorties en L1. Alors forcément, une question simpose : pourquoi est-il si redoutable dès quil a lhonneur de défendre les couleurs de son pays ? Ce nest pas quune raison patriotique. Il y a des explications humaines et tactiques. Larrivée de Ronald Koeman sur le banc néerlandais a ainsi tout changé et la métamorphosé en tueur.

Lancien milieu de terrain de lAjax Amsterdam et du FC Barcelone a pris la décision de replacer lattaquant lyonnais dans laxe. De lui donner les clefs de lattaque batave. Et de lui offrir surtout plus de liberté. Sur le front de lattaque néerlandaise, il fait ainsi un peu ce quil veut. Se déplace comme il le sent. Dézone beaucoup. Mais plus que ce côté électron libre qui nest pas si rare pour un joueur aux qualités certaines, ce qui le rend spécial avec les Oranje reste quand même sa capacité à frapper et à être décisif depuis de longs mois maintenant.

Si son rôle est central avec sa sélection, le déclic est cependant peut-être plus mental quautre chose. Aux Pays-Bas, il est bien dans sa peau. Il joue avec un entraîneur qui lui fait entièrement confiance. Et ça se ressent sur le terrain. “Avec nous, il joue tout le temps en tant quavant-centre. Il joue avec beaucoup de liberté. Il est heureux dans son rôle. Sa situation en club est différente quen sélection, cest peut être lié à son ressenti”, avait dailleurs glissé Koeman en mars dernier avant de parler notamment des critiques dont il fait lobjet en France et des réseaux sociaux.

Le sélectionneur néerlandais ne sen plaint pas. Il récolte les fruits de cette situation. Visiblement heureux en sélection aussi bien sur le pré quen dehors, Depay sépanouit en effet comme jamais avec les Pays-Bas et affiche son meilleur profil. Il démontre surtout quil peut être à la hauteur de son talent et des espérances placées en lui lors de son explosion au PSV Eindhoven, quand il est mis dans les conditions idéales. De quoi tirer certaines leçons pour Rudi Garcia ?

Jaccepte de recevoir par mail les nouveautés et les offres concernant les produits & services des sociétés du même groupe quEurosport.