Marseille et son port remportent la bataille de Chine

Très bon article, complet et documenté. Du bon boulot.

La silice blanche est une "green industry" bande d'ignares. Et 130emplois n'ont plus été crée en même temps depuis 1989. Les assistés des commentaires allez au boulot! arbeït.

Philippe Stefanini, directeur de l’agence territoriale Provence Promotion qui a servi d’intermédiaire depuis la révélation du dossier par l’avocat Bruno Lefébure, explique "que les chefs d’entreprise ont mouillé la chemise. Tanya Saadé (CMA CGM) a reçu dans sa famille Que et Chen. Ils ont montré qu’il est possible de réussir ici. Weichai a dit la même chose". Un bon point face à Rotterdam dont l’argumentaire a mis en avant les conflits sociaux que Marseille a connus dans le passé. "La collaboration des différents acteurs et de l’État a permis de compenser le surcoût lié à la fiscalité française. Et puis il y a le projet Piicto et la démarche de mise en commun prônée par Kem One, ainsi que l’aspect portuaire. Ces dimensions techniques ont porté leurs fruits", poursuit Philippe Stefanini. "Il y a eu un comportement de task force . Maintenant il faut capitaliser", résume Jean Luc Chauvin, le président de la CCIMP.

Les Chinois sont toujours aussi nombreux à venir découvrir les champs de lavande à Valensole.

Votre journal numérique disponible sur tous vos supports.