Immeubles effondrés à Marseille. Avec #balancetontaudis, ils …

Immeubles effondrés à Marseille. Avec #balancetontaudis, ils ...

Habitat indigne à Marseille : “Le temps que je sorte de la cuisine, mon plafond était par terre”

Effectuer une “enquête citoyenne sur lhabitat indigne”. Cest lidée du quotidien local La Marseillaise, qui après le drame du début de semaine ayant fait au moins sept victimes, vient de lancer un appel à témoignages sur son site et sous le hashtag #balancetontaudis.

Ce lundi 5 novembre, leffondrement de deux immeubles à Marseille, rue dAubagne, a levé le voile sur linsalubrité des bâtiments dans les quartiers populaires de la ville phocéenne.

À linstar du mouvement féministe  #BalanceTonPorc  ou de celui des enseignants  #PasDeVagues , Twitter est la caisse de résonance de ce mécontentement. Sur le réseau social, le mot-clé #BalanceTonTaudis accompagne les photos et les vidéos de logements insalubres.

À ce jour, sept corps, cinq hommes et deux femmes, ont été retrouvés dans les décombres de ces immeubles déchus. Des immeubles qui avaient pourtant fait lobjet dun rapport dexpertise le 19 octobre dernier, avec la conclusion péril grave et imminent les concernant comme le révélait le quotidien La Marseillaise.

Le grondement de leffondrement à fait place à la colère des habitants. Alors que huit corps ont été retrouvés dans les gravats et que dautres habitations ont été évacuées, la population dénonce linaction de la municipalité et la cupidité de certains propriétaires.

Cest ce même quotidien qui a lancé, mercredi 7 novembre, une enquête participative citoyenne sur les réseaux sociaux, et notamment Twitter à travers le hashtag #Balancetontaudis. Les Marseillais sont donc invités à signaler tous les immeubles vétustes qui surplombent la ville, afin de montrer que les immeubles effondrés à rue dAubagne nétaient pas un cas isolé.

Le ras-le-bol semble dépasser les frontières de la cité phocéenne. Certains internautes, lyonnais ou de Seine-Saint-Denis, profitent de ce mouvement pour dénoncer leurs conditions de vie et interpeller les autorités locales.

Et au regard des images qui fleurissent sur les réseaux sociaux, il était vraiment temps de tirer la sonnette dalarme. Malheureusement, il a encore fallu quun drame survienne, avec des pertes humaines, pour que lindignation soit exposée :

Des appartements et même une école. Sur des clichés, on peut voir des morceaux de plafond tombés sur les tables dune salle de classe ou encore des flaques deau sur le sol, mauvais souvenirs dun orage.

#BalanceTonTaudis Ecole primaire National, dans le 3ème : Cafards, cour et classes inondées, plafond qui seffondre, toilettes et points deau vétustes… pic.twitter.com/e9tLAbtGIv

Les deux immeubles voisins de ceux qui se sont effondrés lundi à Marseille, dans le quartier de Noailles, faisant au moins 6 morts, vont être démolis par les autorités jeudi. Le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin, sous le feu des critiques depuis la catastrophe, doit également sexprimer. En plus de faire un  point sur la situation , il devrait  évoquer la politique menée par la Ville de Marseille en matière de logement et détailler lensemble des mesures prises par la municipalité en partenariat avec lensemble de ses partenaires pour éradiquer lhabitat indigne .

#BalanceTonTaudis voilà dans le genre appartement taudis on vit depuis 4ans dans ça et hier le volet est tombé son note fils…Le propriétaire ne veut rien faire ! Le jour où ira a lhôpital on verra bien non ? pic.twitter.com/MZHp4XKcsC

Mercredi, le quotidien La Marseillaise a lancé une enquête citoyenne sur Internet, en partenariat avec Emmaüs Pointe-Rouge, le Donut Infolab et le Droit au logement, afin de dresser un état des lieux de lhabitat indigne dans la cité phocéenne. La plateforme propose aux internautes de partager leur témoignage sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #BalanceTonTaudis.

#BalanceTonTaudis. ici, cest dans la rue Clovis Hugues, à la belle de mai dans le 3ème . Un peu plus haut, un autre immeuble a des fissures “surveillées”. Lun des immeubles est vide mais pas le voisin. #Marseille #GaudinDEMISSION ! #heuredelarevolte pic.twitter.com/AJJUiyjN2K

“Une situation durgence”. “Cest une situation durgence. Je peux vous citer le cas dune retraitée modeste, lectrice de La Marseillaise, qui vit dans un quartier du 5e arrondissement. Le mercredi qui a précédé le drame de la rue dAubagne, son plafond sest effondré devant elle. Elle avait averti sur linsalubrité et sollicité son syndic, qui est le même que la rue dAubagne. Elle aurait pu, elle aussi, finir sous les gravats”, a assuré Léo Purgette.

Cet immeuble situé rue Village dans le 6eme est tres inquietant ! Que fait la mairie de #Marseille ?#BalanceTonTaudis#politique #AFP #bfmtv #GGRMC #bourdinDirect #Société #Europe1 pic.twitter.com/oCF1IrGEe3

“La Marseillaise dénonce depuis longtemps linsalubrité et le mal logement, mais on le faisait de façon parcellaire. Lobjectif de cette enquête est davoir une vision globale et qui parte du témoignage de nos lecteurs”, a conclu le journaliste. Leffondrement de deux immeubles de la rue dAubagne, lundi dernier, a fait sept morts, cinq hommes et deux femmes.

Marseille: Un balcon qui menace de seffondrer dans la rue commerçante de la rue Rouvière signalé en 2015. cest à 200m des effondrements de la rue dAubagne #BalanceTonTaudis pic.twitter.com/sYrzlxhHhc

Ô site, ô faits !Oh, si taudis !#BalanceTonTaudis #holorimes désastreuses pour un monde en guerre (contre la vétusté) où sembêtait paix… pic.twitter.com/qcbuXTDH7u

“On a lancé ce hashtag pour inciter les habitants de Marseille, qui pour beaucoup sont confrontés à linsalubrité, à témoigner et à pointer les logements dans lesquels ils vivent. Pour que la honte et la peur changent de camp”, a déclaré le journaliste, jeudi soir sur Europe 1.

Chez Eliane, marseillaise de 67 ans: “à une minute près, jétais morte”. Son plafond sest effondré le 31 octobre, 5 jours avant le drame de la rue dAubagne à #Marseille #BalanceTonTaudis @franceinfo pic.twitter.com/gyDAFZIDqw

#balancetontaudis #villedemarseille Angle rue Nau – rue Jean-Pierre Brun 13006 pic.twitter.com/1KaXipXPh4

Ce samedi 10 novembre, une marche blanche se déroulera à linitiative de la fondation Emmaüs Marseille, à partir de 15h de la rue dEstelle jusquau Vieux-Port.

#BALANCETONTAUDIS SAMEDI 10 NOVEMBRE en hommage aux personnes mortes sous les décombres des immeubles de la rue dAubagne,une marche blanche partira à 15h de la rue Estelle, et se dirigera vers le Vieux-Port. Merci dêtre présent. Nous y serons nombreux ! pic.twitter.com/Xytx6GoTjX