Marseille : la soirée chocolat des élus qui fait scandale

Marseille : la soirée chocolat des élus qui fait scandale

Marseille : recherches dans les débris et évacuations de logements menaçants continuent

De nouveaux logements ont été évacués par précaution vendredi matin dans le centre-ville de Marseille, où les recherches de victimes se poursuivaient quatre jours après leffondrement de deux immeubles vétustes, qui a fait au moins sept morts.

Soixante-cinq sauveteurs continuent de déblayer le tas de gravats de la rue dAubagne dans le quartier populaire de Noailles, en plein centre-ville, a expliqué à lAFP un porte-parole des marins-pompiers. Au total, "690 m3 de gravats ont été enlevés, sur 1.500 m3 programmés", soit un peu moins de la moitié, a-t-il précisé.

Les photos de lévénement, organisé avec lassociation “Partage, amitié et fête”, ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et ont déclenché la fureur de nombreux internautes. On peut notamment voir le maire Yves Moraine et son adjointe au Logement. Dans un post Twitter, le compte I Love Marseille, entre autres, a relevé ce douloureux décalage. “”Très belle soirée autour du chocolat organisée par lassociation Partage, amitié et fête !” à la mairie 6/8. A la même heure, le procureur de la République faisait état de 8 personnes disparues après leffondrement des immeubles, rue dAubagne à Noailles”, peut-on lire. 

Immeubles effondrés à Marseille : un huitième corps découvert après de nouvelles évacuations

Les corps de cinq hommes et deux femmes ont été retrouvés morts depuis leffondrement spontané lundi de ces deux immeubles vétustes. Lun deux, muré par la mairie qui en était propriétaire, était théoriquement vide, tandis que lautre était une propriété privée. Les autorités pensent que huit personnes pouvaient sy trouver au moment du drame.

Cette fois-ci, le chocolat pèse sur lestomac de ceux qui nen ont pas mangé. Mardi soir à Marseille, alors que pompiers et secouristes étaient à pied dœuvre pour rechercher les victimes après leffondrement de deux immeubles, et dune partie dun troisième, rue dAubagne (à cheval sur les 1er et 6e arrondissements), la mairie des 6e et 8e arrondissements a tenu une soirée consacrée aux chocolats de Noël. 

Les opérations de déblaiement et de recherche de victimes sont très délicates depuis le début de la semaine en raison de la fragilité des bâtiments voisins: les marins-pompiers redoutent quils ne seffondrent à leur tour, et ont dû en abattre, au moins partiellement, certains.

Marseille: au soir de leffondrement des immeubles, la mairie darrondissement a fêté le chocolat

Vendredi matin, dans la zone concernée et à ses abords, de nouveaux logements ont été évacués, par précaution, a-t-on appris auprès de la mairie. Rien que pour la nuit de jeudi à vendredi, la ville a pris en charge et relogé 236 personnes dans des hôtels, a précisé un porte-parole.

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech By the Web T'as vu ? 20 Minutes Podcast Vidéos En Images Guide d'achat Le direct Jeux Services PDF Menu complet Retour à laccueil Société Évacuation de nouveaux immeubles à Marseille pour des raisons de sécurité

Immeubles effondrés à Marseille: De nouveaux bâtiments évacués pour des raisons de sécurité

Mis en cause par ses opposants et par des habitants du quartier de Noailles, miné par lhabitat insalubre et vétuste, le maire LR de Marseille sest une nouvelle fois défendu vendredi matin.

Prenant la parole jeudi au cours dune conférence de presse très attendue, le maire Jean-Claude Gaudin a exclu toute idée de démissionner: “Vous croyez que le capitaine démissionne quand il y a une tempête?”, a-t-il déclaré. Il a ensuite défendu “lambition et lexigence fortes” de son équipe en matière “de rénovation de lhabitat ancien et indigne, depuis plus de 20 ans”.

"Ce qui me contrarie, cest de sembler dire que nous naurions pas fait leffort nécessaire sur cette politique déradication de lhabitat indigne. Je lai commencée il y a longtemps", a déclaré celui qui est maire de Marseille depuis 23 ans, tout en déplorant la lenteur des procédures pour intervenir sur des propriétés privées.

MARSEILLE – Le corps dune huitième victime a été découvert ce vendredi 9 novembre dans les décombres des deux immeubles mitoyens qui se sont effondrés lundi à Marseille. Au total, les corps de cinq hommes et trois femmes ont été retrouvés morts depuis leffondrement lundi de deux immeubles vétustes de la rue dAubagne, dans le quartier populaire et central de Noailles.

"Alors aujourdhui, devant un pareil drame, il faut un bouc-émissaire. Naturellement, un maire dans une ville est toujours responsable de tout. Je néchappe pas à cela", a-t-il ajouté.

Des fissures le long des murs de la cage descalier, dans son appartement, Ali habite depuis 12 ans dans un deux pièces au quatrième étage dun immeuble, situé à une centaine de mètres des bâtiments qui se sont écroulés lundi. Voilà quatre ans quil demande à son bailleur social de déménager, sans succès. “Je dors avec la peur au ventre : ce qui est arrivé à côté peut arriver là. Sil y a des fissures cest quil y a un problème dans lappartement. Ces immeubles-là, dautres vont tomber. Je ne sais pas quand, est-ce que ce sera le nôtre ? Je regrette mais on ne peut pas dormir tranquille.”

Immeubles effondrés à Marseille : un 7e corps retrouvé

Les quatre députés la République en Marche de Marseille lui ont répondu, dans une lettre ouverte, que les réformes votées ces derniers mois par le gouvernement lui donnaient "les moyens daction" nécessaires, lenjoignant de "remettre totalement en cause" sa politique contre lhabitat indigne. "À défaut, il faudra que soit envisagé le retrait de votre compétence en matière dhabitat", menacent-ils.

Effondrement à Marseille : pourquoi les recherches sont-elles à larrêt ?…

Coté judiciaire, une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille, confiée à la police judiciaire, pour faire la lumière sur le déroulement du drame, ses causes, et déterminer déventuelles responsabilités.

Cible de nombreuses critiques depuis leffondrement de plusieurs immeubles vétustes à Marseille lundi, le maire LR de la ville Jean-Claude Gaudin en a appelé jeudi à lEtat "pour que la réglementation évolue pour faciliter et accélérer" laction publique en matière de lutte contre lhabitat indigne.

Mardi matin, les pompiers et policiers sur place poursuivaient le déblaiement, alors que 5 à 8 victimes au total pourraient être ensevelies sous les gravats des deux bâtiments, déblayés minutieusement, à la pelle selon le ministre de lIntérieur Christophe Castaner. Le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, a indiqué que des examens de médecine légale seraient pratiqués pour identifier les personnes décédées. Il a ajouté quil ny avait pas de victime sur ce trottoir, cest une bonne nouvelle.

Immeubles effondrés à Marseille : La colère sest transformée en rage !

"Depuis plus de 20 ans, nous sommes porteurs avec mon équipe dune ambition et dune exigence fortes pour la rénovation de lhabitat ancien et indigne" à Marseille, a martelé le maire au cours dune conférence de presse, estimant que "lheure (nétait) pas aux polémiques et à lexpression dintérêts particuliers".

"Des milliers de logements sociaux ont été démolis, reconstruits et réhabilités depuis 2005", a poursuivi lélu. "Le chantier reste immense, bien sûr", a-t-il reconnu.

Le Dauphiné.com a recueilli le témoignage de Laurent, un habitant de la rue dAubagne à Marseille, qui réside dans limmeuble situé juste en face de ceux qui se sont effondrés lundi matin. “Aujourd’hui, on ne peut plus rentrer chez nous. La vérité est que cela fait des années qu’on voit les immeubles face à nous se délabrer, de jour en jour, toujours plus. Rien n’a été fait. On ne veut pas partir d’ici. Mais c’est hallucinant de voir le désintérêt des politiciens pour entretenir notre cadre de vie. Alors quon est en plein centre-ville, à deux pas du Vieux-Port”, dit-il, ajoutant plus loin : “On laisse aller. On se laisse aller, tous… Il aura peut-être fallu des morts, dans de telles circonstances, pour faire enfin changer les choses. […] On se sent tellement abandonnés… En premier lieu par la mairie, qui n’a rien fait”.

"Cest un domaine qui implique un très grand nombre dacteurs publics et privés, qui fait appel à des procédures terriblement longues, complexes et coûteuses", a poursuivi le maire: "Certains savent les utiliser au détriment de lintérêt collectif".

Nouvelle actu : cliquez ici pour rafraichir–>21:12 – Une note confidentielle de lARS met en cause la gestion de la mairie de Marseille (2/2)Selon la note confidentielle de lAgence régionale de santé dont Le Monde se fait lécho vendredi 9 novembre, si en 2015, à la suite du rendu du rapport Nicol sur linsalubrité des logements dans la ville, la municipalité a bien recruté du personnel, celui-ci ne serait dans les faits pas assez qualifié pour la tâche. Ces inspecteurs appelés pour constater les dégradations une fois celles-ci signalées par les habitants “ne possèdent pas de qualification particulière les rendant aptes à apprécier les aspects techniques et juridiques nécessaires à la mise en œuvre des procédures complexes en matière d’insalubrité”, est-il ainsi rapporté. De même, “les agents du SCHS de Marseille ont tendance à sous-évaluer la gravité des dysfonctionnements qu’ils relèvent et minimisent leur impact sur la santé des occupants”, est-il indiqué, toujours dans la note confidentielle de lARS Paca. Enfin, selon cette même note : “Les populations les plus précarisées sont trop souvent maintenues dans des immeubles dangereux pour leur santé et leur sécurité.”

Effondrement de trois immeubles rue dAubagne : à qui la faute

"Cest un habitat qui est en outre majoritairement privé", a-t-il rappelé: "Lintervention publique doit se confronter à des réglementations protectrices de la propriété". 

Le Dauphiné.com a recueilli le témoignage de Laurent, un habitant de la rue dAubagne à Marseille, qui réside dans limmeuble situé juste en face de ceux qui se sont effondrés lundi matin. “Aujourd’hui, on ne peut plus rentrer chez nous. La vérité est que cela fait des années qu’on voit les immeubles face à nous se délabrer, de jour en jour, toujours plus. Rien n’a été fait. On ne veut pas partir d’ici. Mais c’est hallucinant de voir le désintérêt des politiciens pour entretenir notre cadre de vie. Alors quon est en plein centre-ville, à deux pas du Vieux-Port”, dit-il, ajoutant plus loin : “On laisse aller. On se laisse aller, tous… Il aura peut-être fallu des morts, dans de telles circonstances, pour faire enfin changer les choses. […] On se sent tellement abandonnés… En premier lieu par la mairie, qui n’a rien fait”.

Face au drame, Gaudin sans regrets ni réponses

"Jen appelle à lEtat pour que la réglementation évolue, pour faciliter et accélérer laction publique", a-t-il conclu.

De nouveaux immeubles évacués à Noailles

Six corps ont déjà été retrouvés dans les décombres de bâtiments effondrés, et les autorités estiment que deux autres personnes pourraient avoir été ensevelies dans la catastrophe.