Sept tonnes de déchets retirés du Vieux Port de Marseille – SPORTMAG

Sept tonnes de déchets retirés du Vieux Port de Marseille - SPORTMAG

A Marseille, le nettoyage du Vieux Port permet de repêcher onze trottinettes

Entendu sur maritima radio : la traditionnelle opération de nettoyage du Vieux-Port de Marseille a permis de repêcher aujourdhui une petite collection de trottinettes, tombées à leau aux côtés de plus classiques bouteilles de bière et barrières de sécurité.

Onze trottinettes ont été sorties du port de plaisance de la cité phocéenne, dont une partie dengins en libre-service, introduits à Marseille par plusieurs sociétés ces dernières semaines. Les équipes de plongeurs, avec au total 150 bénévoles mobilisés à terre et sous leau, ont aussi permis de remonter à la surface des pneus, des canettes, des panneaux de chantier, des chariots de supermarché ou encore un scooter. Au total, sept tonnes de déchets ont été sortis de leau, et pour la première années, seront retraités.

À quai, les bénévoles font linventaire et vont de surprise en surprise. "On vient de trouver un pistolet", souffle lun dentre eux. "Je ne sais pas si cest un vrai ou un pistolet à plomb, mais en tout cas il est lourd." Celui-ci est mis de côté, tandis que les déchets les plus imposants, barrières et pans métalliques, sont évacués en camion, sous le regard de volontaires demandeurs de plus dopérations de ce genre. 

Organisée par les deux principales DSP (Délégations de Service Publique) du périmètre du Vieux-Port, lopération de nettoyage qui a eu lieu ce samedi, en partenariat avec Ortec Environnement et la Banque Populaire Méditerranée, a été couronnée de succès. Au-delà des 35 m2 et des 7 tonnes de déchets sortis, qui, pour la première fois, seront retraités, lassociation des Clubs montre la voie de lunion face à une urgence environnementale à grande échelle. Conscients de leurs responsabilités, le Cercle Nautique et Touristique du Lacydon – CNTL, la Société Nautique de Marseille, Marseille Côté Mer, les Rageurs des Catalans et le Yacht Motor Club, souhaitent montrer lexemple, et témoignent de leur engagement en première ligne.

Une dizaine de trottinettes électriques pêchées dans le Vieux-port de Marseille

A travers cette action citoyenne, lobjectif des clubs nautiques était de sensibiliser le grand public à lampleur et la gravité de la situation, et de rappeler aux plaisanciers limportance de lexemple au travers dune navigation « propre ». Pour mémoire, 80% des détritus récupérés dans le port sont liés à lactivité humaine « terrestre ». 

"La pêche est toujours bonne ici", se désole lune des volontaires, venue aider à "nettoyer" le Vieux-Port de Marseille, samedi matin. "Cest lamentable ce quon trouve dans ce port. On a quand même ramassé quatre trottinettes électriques…" En une matinée, pas moins de sept tonnes de déchets seront exhumés par les bénévoles. 

Tête de file de la DSP 2, La Société Nautique de Marseille se félicite de la bonne réalisation de cette opération : “La forte mobilisation des bénévoles et lintérêt des Marseillais pour cette action citoyenne, témoignent de lurgence environnementale et de lévolution des consciences. Cette action sinscrit dans notre démarche de sensibilisation et de protection du patrimoine marin. Il est de notre responsabilité, en tant que club nautique en charge de la Délégation de service public, de mener des actions concrètes à destination des plaisanciers et du public. Nous nous félicitons que cette action collective puisse porter ses fruits et permettre de réels avancées », explique Pierre Sathal, Président de la Société Nautique de Marseille.

Les équipes de plongeurs, avec au total 150 bénévoles mobilisés à terre et sous leau, ont aussi permis de remonter à la surface des pneus, des canettes, des panneaux de chantier, des chariots de supermarché ou encore un scooter, ont indiqué les clubs nautiques de la cité phocéenne qui chapeautaient lopération printanière.

« Limplication du CNTL nest pas nouvelle dans cette démarche de récolte de déchets. » Souligne de son côté Michel Graveleau, le président du club porte drapeau de la DSP 1« Cela fait plus de 15 ans que nous menons ce type daction, mais ce que jen retiendrais, cest quaujourdhui on rencontre immédiatement une large adhésion, en interne comme auprès des autres clubs du périmètre des deux DSP. Cest une grande satisfaction qui prouve lévolution des mentalités, et qui laisse entrevoir beaucoup despoirs pour les générations à venir. »

Signe des temps, la traditionnelle opération de nettoyage du Vieux-Port de Marseille a permis de repêcher samedi une petite collection de trottinettes, tombées à leau aux côtés de plus classiques bouteilles de bière et barrières de sécurité.

Grâce à la collaboration des équipes bénévoles des clubs nautiques et de leurs partenaires, à terre et en mer, cette nouvelle mobilisation en faveur de lenvironnement affiche un bilan plus que positif. Durant toute lopération, les équipes de plongeurs ont identifié et remonté les déchets avec laide des collecteurs issus des clubs nautiques, dont 75 jeunes bénévoles – de 11 à 24 ans – du Département des Bouches-du-Rhône, soit au total 150 bénévoles mobilisés à terre et sous leau. Bouteilles, barrière de sécurité, pneus, container à ordure, canettes et verres en nombre ont été remontés à la surface, mais aussi des objets plus insolites comme des panneaux de chantier, caddies, un scooter, ou – nouveauté 2019 – une véritable collection… de 11 trottinettes ! Pour la première fois cette année, grâce à lengagement de la Banque Populaire Méditerranée et dOrtec Environnement – filiale du Groupe Ortec – ces déchets ont pu être entreposés dans deux bennes mises à disposition, puis évacués pour être ensuite triés, traités et valorisés en filières agrées.

Cette année, la traditionnelle opération de nettoyage du Vieux-Port de Marseille a permis de repêcher samedi une petite collection de trottinettes, tombées à l’eau aux côtés dun scooter et de plus classiques bouteilles de bière et barrières de sécurité.

Comme chaque année, une opération de nettoyage se déroule dans les eaux du Vieux-Port, avec laide de dizaines de bénévoles. Et les objets les plus divers refont surface.

Onze trottinettes ont ainsi été sorties du port de plaisance de la cité phocéenne, dont une partie sont des engins en libre-service, introduits à Marseille par plusieurs sociétés ces dernières semaines seulement.

Les équipes de plongeurs, avec au total 150 bénévoles mobilisés à terre et sous l’eau, ont aussi permis de remonter à la surface des pneus, des canettes, des panneaux de chantier, des chariots de supermarché ou encore un scooter.

Au total, ce sont près de sept tonnes de déchets qui ont été sortis de l’eau. Et pour la première année, ces déchets seront retraités.