Marseille : lévasion rocambolesque de quatre détenus – Franceinfo

Marseille : l\évasion rocambolesque de quatre détenus - Franceinfo

Quatre prisonniers séchappent à Marseille sans que les gardiens le remarquent

Comment quatre prisonniers ont réussi à séchapper lundi 14 octobre vers 18h50 lors de leur transfert entre la prison des Beaumettes où ils étaient incarcérés et le tribunal de Marseille. Alors quils étaient attachés deux à deux, ils auraient forcé la porte arrière du fourgon. Et cela sans que les conducteurs sen aperçoivent. Ce sont les agents pénitentiaires à larrivée qui ont donné lalerte quand ils ont compté les prisonniers dans la maison darrêt.

Daprès les informations dEurope 1, il sagit de trois détenus qui avaient été escortés au tribunal pour des auditions et convocations classiques dans des dossiers correctionnels, poursuivis notamment pour association de malfaiteurs, extorsion ou proxénétisme. Le quatrième était lui convoqué dans le cadre dune procédure criminelle.

LInspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie lundi soir par le parquet, a indiqué le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Aucun des fuyards nétait classé détenu particulièrement signalé , selon le procureur. Ils revenaient de tribunal qui les avait jugés pour des faits commis en détention.

Les détenus sont menottés et installés dans des petites cellules à deux, mais leurs collègues détenus ont dû faire beaucoup de bruit contre les parois en fer pour couvrir leur évasion , a avancé Catherine Forzi, responsable FO.

A l'arrivée aux Baumettes, quatre prisonniers avaient pris la poudre d'escampette. MAXPPP / CLEMENT MAHOUDEAU / MAXPPP Publié le 15/10/2019 à 16:00 / Modifié le 15/10/2019 à 16:00 Sabonner 11 commentaires — partages Partager sur Faits divers Lors de leur transfert entre le tribunal et la prison des Baumettes, quatre prisonniers sur 17 se sont fait la belle, ce lundi 14 octobre au soir à Marseille. Alors que le camion transportant 17 détenus rentrait du tribunal et arrivait aux Baumettes à Marseille vers 18 h 50 ce lundi 14 octobre, quatre d'entre eux manquaient à l'appel.

L'un des quatre s'est tout de même rendu ce mardi 15 octobre à la police, a annoncé le procureur à l'AFP. Les trois autres, en revanche, sont toujours en cavale.

Marseille : quatre détenus des Baumettes sévadent pendant un transfert – LCI

Pas de panique les fuyards ne sont pas classés "détenus particulièrement signalés". Ils étaient jugés pour des faits commis en détention.

L'un des détenus qui n'a pas profité de l'occasion pour prendre la poudre d'escampette a témoigné ce mardi 15 octobre, lors de son audience, comme le publie l'AFP : "Ils ont ouvert la porte de la cellule mais nous n’avons pas voulu prendre la fuite. Je me suis levé pour aller refermer la porte du fourgon. Ça serait bête [de prendre la fuite]. J’ai fait trois ans de détention je suis là pour assumer. On m'a toujours refusé [mes demandes de mise en liberté] au motif que je risquais de m'enfuir…"

Jugement par visio au lieu de les déplacer. Tellement plus simple, moins cher, moins dangereux et plus logique. Faut vivre avec son temps.

Marseille : quatre détenus sévadent lors dun transfert sous escorte policière, lun dentre eux sest rendu – LCI

Ça doit quand même être dur de ne pas partir avec les autres bonne décision jespère quil seront en tenir compte !!!

Depuis quelques mois nous avons des détenus qui sévadent ,des règlements de compte en plein jour (avec décés de tiers) ,des radicalisés non surveillés ,des Immans douteux.Par contre on tape sur les bons gj et on se balade en boîte de nuit.