Municipales : LR choisit Martine Vassal à Marseille – Le Point

Municipales : LR choisit Martine Vassal à Marseille - Le Point

La sénatrice Sophie Joissains ne souhaite pas que Martine Vassal cumule mairie et métropole

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique A la Une Municipales 2020 Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 9° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo La Minute Innovation Jai testé pour vous Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Elle a choisi le matin de la commission nationale d’investiture Les Républicains, parti dont elle n’est pas membre, pour mettre son grain de sel. Sophie Joissains, sénatrice UDI, adjointe et fille de la maire d’Aix-en-Provence, se prononce contre le cumul des mandats de maire et de président de la métropole. Elle condamne ainsi la volonté de Martine Vassal d’occuper les deux postes quand Bruno Gilles se présente pour être  maire à plein temps .

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique A la Une Municipales 2020 Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 9° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo La Minute Innovation Jai testé pour vous Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Municipales à Marseille : Vassal – Gilles, Jacob espère toujours un partage des rôles

 Ayant été élue sur une liste LR/UDI, je souhaite pour le bien du territoire, de tout le territoire, que Martine et Bruno puissent ensemble se porter candidat chacun sur un mandat plein et entier , écrit-elle dans un texte transmis à Marsactu et que nous reproduisons ci-dessous. Elle précise :  Des intérêts communs importants unissent la ville de Marseille et la métropole mais ils sont loin de se superposer et la concentration des pouvoirs ne pourrait que nuire à lintérêt général. 

De son côté, Martine Vassal avait publié dans le JDD une tribune dans laquelle une centaine de maires lui apportait son soutien.

INTERVIEW – Avant la décision de la commission nationale dinvestiture des Républicains, le maire de Marseille confie au Figaro pourquoi il souhaite que Martine Vassal lui succède à la mairie.

Commenter / Voir les commentaires Jean-Marie LeforestierJournalisteLes brefs + de brefs Hier à 19h45Fumée blanche Le parti Les Républicains choisit Martine Vassal pour les municipales de Marseille Hier à 18h07Deux Le parquet demande le déferrement d’un deuxième propriétaire d’immeuble en péril Hier à 16h24Retour La CGT Carrefour Le Merlan fait appel après la décision sur l’usage du CICE par le groupe Hier à 12h15Jeûne Fin de la grève de la faim pour le directeur du théâtre Toursky Hier à 10h53Position La sénatrice Sophie Joissains ne souhaite pas que Martine Vassal cumule mairie et métropoleLe journal de la semaine L’OM sponsorise un cahier d’exercices à sa gloire avec l’aval de lÉducation nationale Enquête par Lisa Castelly Le chardonneret élégant s’invite en comparution immédiate Reportage par Benoît Gilles Face aux critiques de la chambre, Gaudin met sa riposte en scène Actualité par Julien Vinzent_ Les dossiers chauds du conseil municipal du 25 novembre 2019 Décryptage par Julien Vinzent_ En appel, Lidl veut se débarrasser de sa  faute inexcusable  dans le suicide d’un salarié Actualité par Lisa Castelly La CGT Carrefour le Merlan échoue à faire de son combat un exemple national Actualité par Clara Martot Commentaires Commenter ordreVous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Le maire a également reconnu quil ne savait pas comment Bruno Gilles allait se prononcer pour la suite. Le risque dune entrée en dissidence du sénateur nétait donc pas totalement écarté mercredi soir. En revanche, Gaudin encourage vivement le sénateur à respecter la décision du mouvement LR. Moi, je peux vous citer une phrase qui ne vient pas dun homme de droite. Elle vient de Léon Blum qui disait: on na jamais raison contre son parti. Par conséquent, jappelle à lunion et au rassemblement pour permettre à la droite de garder la deuxième ville de France . Pour être encore plus clair, Jean-Claude Gaudin a ajouté: Un homme de parti, un président de la fédération des Bouches-du-Rhône, se doit de suivre la décision du parti. Sachant que Mme Vassal lui tend la main pour lassocier à tout .

Elle souhaite vraisemblablement ce poste comme elle a négocié son fauteuil de sénateur avec maman auprès de Gaudin. Les chats ne font pas des chiens

Pour sa part, Jean-Claude Gaudin, lactuel maire de Marseille, qui soutenait la candidature de Martine Vassal et qui avait fortement prôné lunion de la droite dans la deuxième ville de France, sest confié au Figaro mercredi soir. Saluant le soutien de la majorité des parlementaires des Bouches-du-Rhône , exprimé en faveur de Martine Vassal, le maire sortant a félicité une femme dautorité qui avait permis à la droite de gagner un département quelle navait plus depuis 1910. Gaudin a également tenu à mettre en garde son parti sur lidée dune répartition des présidences entre Vassal pour la ville de Marseille et Gilles pour la métropole. Il ne peut pas y avoir de partage dans ces institutions a-t-il insisté, en évoquant les exemples de Nice et Toulon.

La sénatrice aixoise n’a pas été entendue, et visiblement l’idée qu’il faille un maire à plein temps à Marseille ne préoccupe pas grand monde à la commission d’investiture LR.

M. Gilles a immédiatement déploré  une déception  et  un crève-cœur  dans un communiqué, en affirmant :  Je poursuivrai ma campagne  pour être  ce maire à plein-temps que la population réclame . Je propose un large rassemblement à tous ceux  qui  veulent mettre fin au système et refusent les extrêmes , a-t-il ajouté, en déplorant que  le poids du système lait emporté .

Le parti Les Républicains choisit Martine Vassal pour les municipales de Marseille

Exceptionnellement, je rejoins Sophie Joissains quand elle écrit que les intérêts de Marseille et ceux de la métropole ne se superposent pas totalement. Mais elle est l’une des seules à pouvoir se permettre de le dire : la plupart des maires de la métropole se souviennent certainement du montant des subventions que la présidente du Conseil départemental a bien voulu leur octroyer…

Messenger LinkedIn Email La Commission nationale dinvestiture de LR a apporté son soutien à Martine Vassal, 57 ans, présidente de la métropole Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, par 27 voix contre 11 à M. Gilles, 58 ans, sénateur et président de linfluente fédération des Bouches-du-Rhône des Républicains, a-t-on appris auprès du parti.

Municipales à Marseille : Martine Vassal investie par Les Républicains dans la course à la mairie

Oui, ce sont là souvenirs plein de fraicheur! Pour la suite…   Pourvou que ça doure  comme disait notre impératrice!

Et la gagnante est… Martine Vassal, qui a décroché le pompon LR marseillais mercredi soir à Paris. La présidente de la métropole et du département a engrangé 27 voix à la commission nationale des investitures (CNI) du parti contre 11 pour son rival Bruno Gilles. Une solide avance, acquise à lissue dauditions tendues mais courtoises, de lavis dun membre de la CNI. Les deux candidats se sont livré à un véritable oral du bac devant la quarantaine dadhérents Les Républicains présents ce soir-là au siège du parti. Tirage au sort pour lordre de passage, puis dix minutes dexposé chacun avant une série de questions-réponses, puis les délibérations. Le parti na pas opté pour la solution de compromis quavait proposée le nouveau président, Christian Jacob : lun à la mairie, lautre à la métropole. Mais sachant que les élus à la mairie sont directement fléchés vers linstitution métropolitaine dont ils élisent le président, cest quand même compliqué de promettre un siège qui ne dépend pas de nous, confiait dans laprès-midi un député LR membre de la CNI et soutien de Vassal.

Sauf que Marseille aurait besoin de ‘une certaine solidarité ou bien de rééquilibrage avec ses riches voisines.

La présidente de la métropole, qui avait posé comme argument principal la nécessité de porter les deux casquettes pour mener à bien son programme, a donc été entendue. Sûr que le soutien du maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin, ny est pas pour rien : lancien vice-président du Sénat, toujours influent au sein de son parti malgré sa retraite programmée, était monté à la capitale il y a une quinzaine de jours pour défendre sa candidate devant les instances du parti. La suite sest jouée en coulisses, chaque camp ayant multiplié les rendez-vous et les coups de fil pour tenter de rallier le maximum de voix avant le vote ultime de ce mercredi.

Municipales 2020 à Marseille : “Vassal était la mieux positionnée” (Gaudin)

Oui, elle a tout à fait raison de le dire, et je m’étonne même qu’elle soit si seule à le dire. D’une part les intérêts de Marseille et de la métropole ne se superposent pas, c’est rien de le dire (!) et sont souvent contradictoires et parfois même opposés; il s’agit d’un enjeu fondamental qui a conduit à l’improbable   construction   de cette métropole par la tout aussi improbable équipe Hollande/Valls/Débranchue/Gaudin, en fait son imposition à la très grande majorité des autres communes (ce qui ne manquera pas de se payer, cher, et longtemps). D’autre part, faut il l’argumenter (?), la concentration des pouvoirs est toujours, et en général, nuisible à la démocratie et à l’expression des désaccords permettant l’élaboration de compromis constructifs. Les concernés le savent bien, et il est permis de s’étonner de leur silence. D’autant qu’ils étaient plus nombreux à soutenir la candidature de Vassal si j’ai bien compris, dans l’appel paru dans le J.D.D (je n’ai pas la liste des coupables et ne vais pas m’abonner pour ce faire à cette feuille!) Ces élus, motivés par leur souhait de raser les murs et de passer à travers les gouttes, ont fait un pari bien dangereux vis à vis de leurs propres électeurs, ont témoigné d’entrée de leur vassalisation, et le payerons d’une façon ou d’une autre (voire de plusieurs…). La solidarité, ça ne s’impose jamais par le haut (de l’Elysée, de Matignon ou de la métropole); ça se construit. A défaut le prix à payer est toujours lourd.

Municipales 2020 à Marseille : Le parti des Républicains choisit Martine Vassal

Solidarité dites vous ?. Regardez la typologie des maires (qui sont la base paraît-il) concernant l’implantation des logements sociaux.

Martine Vassal a été désignée ce soir tête de liste par le parti Les Républicains pour les municipales de Marseille en mars prochain. La commission nationale d’investiture l’a préférée à Bruno Gilles par 27 voix contre 11. Celui-ci avait déjà annoncé son intention de concourir quoi qu’il arrive à ce scrutin.