LIGUE 1. FC Metz : Vincent Hognon attend “une confirmation contre Toulouse” – Le Républicain Lorrain

LIGUE 1. FC Metz : Vincent Hognon attend \

Football. Le FC Metz reverdit à Saint-Etienne

Son deuxième succès de la saison, le FC Metz est allé le chercher, mercredi sur la pelouse de Saint-Étienne (0-1), grâce à une solidarité de tous les instants, un froid réalisme offensif, mais surtout un réajustement tactique qui a porté ses fruits.

Abonné au 4-3-3 depuis le coup denvoi du championnat, Vincent Hognon a bousculé ses habitudes à Geoffroy-Guichard. Face aux Verts, le staff messin a concocté un schéma tactique surprenant, hybride et asymétrique. Avec la première titularisation du Malien Adama Noss Traoré en meneur de jeu, devant un Habib Maïga en position de relayeur excentré, et dont la mission première fut de verrouiller le couloir droit.

Vincent Hognon, entraîneur du FC Metz :  On avait besoin de prendre des points depuis un moment, on ne les prenait pas pour différentes raisons. Ce soir, on ne peut être que satisfait davoir su réagir avec autant de qualités. Je suis très heureux de la réaction des joueurs. On a su corriger nos erreurs. On sortait dune série de quatre défaites, on sait quon va lutter pour le maintien. Saint-Etienne nest pas programmé pour ça. Nous, on a fait une très bonne entame et on a su leur poser des problèmes. ça demandera confirmation dès samedi (contre Toulouse). Sur la fin, on a souffert. Saint-Etienne envoyait beaucoup de ballons longs, il fallait les gagner. On a su être présent et solidaire. Dans le jeu, on a fait des beaux enchaînements, surtout en première mi-temps. Il y a pas mal de bonnes choses mais ça reste un match, il ne faut pas senflammer. 

Pari osé, pari gagnant, puisque ce dispositif a vraiment perturbé lASSE, surtout en première période.  Je pense que le coach avait prévu le coup, on ne sy attendait pas jusquà la veille du match , reconnaît Kévin NDoram, auteur dun match plein en sentinelle.  On a travaillé ce système et ça a porté ses fruits. 

 On essaye de trouver les solutions. On sortait de quatre défaites consécutives, il y avait des choses à changer , explique Hognon, qui répète que ce schéma de jeu était avant tout pour  optimiser  les forces du promu mosellan.  Cétait dabord pour sadapter à nos qualités plus que pour contrer Saint-Étienne. 

Après quatre défaites consécutives en Ligue 1 (Angers, PSG, Bordeaux et Amiens), le FC Metz a donc renoué avec la victoire en championnat, ce mercredi, en simposant chez un autre mal classé, lASSE (0-1). Pour expliquer ce sursaut grenat, il faut notamment mettre en avant lévolution du système tactique du promu mosellan. Cette nouvelle organisation sur le terrain a vraiment perturbé ladversaire stéphanois. 

Denis Bouanga (Saint-Étienne) : On est au bord du gouffre

Le technicien lorrain a toutefois dû changer son fusil dépaule à vingt minutes de la fin, lorsque son adversaire sest fait plus pressant.  On a fini à cinq derrière alors que je ne suis pas fan du tout , admet-il.  Il fallait être capable de sadapter et de bousculer les choses. 

En regardant le 11 de départ du FC Metz dans le Forez avant le coup denvoi, les observateurs assidus du club à la Croix de Lorraine ont bien repéré 4 défenseurs, 3 milieux de terrain défensifs et 3 joueurs à vocation offensive. Rien de nouveau sous le soleil depuis larrivée de Frédéric Antonetti en Moselle en juillet 2018. 

Le FC Metz va devoir confirmer face à Toulouse

Alors que son homologue jetait ses dernières forces dans la bataille en multipliant les solutions offensives, Vincent Hognon a choisi de remplacer Adama Noss Traoré par Stoppila Sunzu, passant ainsi en 5-3-2.

Après la défaite des Verts à domicile face à Metz mercredi (1-0), lattaquant stéphanois ne cachait pas sa déception, espérant une réaction rapide de toute léquipe.

Un schéma qui peut paraître frileux, tout comme sa volonté habituelle daligner trois milieux récupérateurs, mais il faut reconnaître que tous ses choix ont été couronnés de succès mercredi.

Lyon (11e, 9 points) avait pris un départ canon après ses succès face à Monaco (3-0) et Angers (6-0) mais depuis on peut sapercevoir quil éprouve des difficultés à confirmer. Paradoxalement, Angers (2e, 15) va bien mieux et pourtant, lorsque le FC Metz sétait déplacé là-bas on pouvait penser que les Angevins allaient constituer un concurrent au maintien. Est-ce que cette saison tout va être remis en cause? Tout le monde se tient pour le moment et il faudra attendre encore un peu avant den tirer quelques conclusions. Cest pour cette raison que le FC Metz doit distancer Toulouse, pour respirer un peu mieux.

Cela dit, cette option tactique est-elle transposable à domicile, notamment face à Toulouse ce samedi, dans une configuration où le FC Metz doit être amené à faire un peu plus le jeu ?  On verra selon les matches. On va étudier ladversaire, voir nos formes du moment , répond lentraîneur.  Tout est possible.  La victoire dans le Forez a, en tout cas, montré quil était disposé à changer de tactique.

On a reproché aux Messins de ne pas avoir été assez présents au niveau de létat desprit et de ne pas avoir mis de pression sur léquipe amiénoise. Là, Metz a bien démarré, jai vu effectivement un bloc compact avec une volonté de bien faire de la part de tous les garçons. La tactique, cest bien, mais il faut avant tout des joueurs concentrés et soudés. A Saint-Etienne, ce qui ma fait plaisir cest de voir des Messins agressifs, au bon sens du terme, et le fait de ne pas avoir encaissé de but cest bon pour le moral. Cest ce visage que le FC Metz doit afficher à chacune de ses sorties.

Les supporters du FC Metz vont devoir faire la danse de la pluie avant chaque match de leur équipe. C’est écrit : les Grenats ne prennent des points, cette saison en Ligue 1, que lorsque le ciel s’abat sur eux. Ce mercredi à Saint-Etienne, sous la pluie donc, les hommes de Vincent Hognon ont enrayé une terrible spirale de quatre défaites. Leur victoire (0-1) récompense une vraie belle prestation collective.

Globalement, il ne peut y avoir que des satisfactions. Je citerai Fofana car il a été bien présent sur tous les ballons et son engagement a été total. Traoré, je ne le connaissais pas mais il ma laissé une bonne impression. Cohade était un des tauliers de léquipe mais lapparition de Traoré a donné une touche technique supplémentaire à léquipe. Enfin, javais dit quil fallait voir Habib Diallo à lœuvre en Ligue 1: il a inscrit cinq buts après sept journées et ce nest pas anodin. Cest une bonne chose pour le FC Metz et Habib confirme ses bonnes dispositions entrevues en L2.

Dans le Forez, Metz rencontrait un adversaire qui, comme lui, était plongé dans le doute. Le club lorrain était visiblement le plus déterminé à en sortir, quatre jours après avoir eu les pieds qui tremblaient face à Amiens (1-2). Le promu a cette fois montré beaucoup d’application, que ce soit à la relance ou à la construction. « On ne peut être que satisfait d’avoir su réagir avec autant de qualités », sourit Vincent Hognon, qui avait choisi de titulariser Adama Noss Traoré pour la première fois cette saison.

Sur le corner tiré par Traoré à gauche, Diallo pousse légèrement Perrin dans le dos et se retrouve seul au point de penalty. Il catapulte le ballon de la tête dans les buts de Bajic. C’est le 5eme but du Sénégalais en 7 matchs de Ligue 1 cette saison.

L’apparition du Malien dans le onze de départ n’est pas étrangère au changement de visage de cette équipe. Le milieu de terrain, positionné en meneur de jeu dans un système asymétrique, a donné le ton, entre une justesse technique indiscutable et des transmissions audacieuses.

Saint Etienne reçoit en ce moment le FC Metz pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Les verts sont menés au score dès le 17e minute de jeu. Un but de l’international Sénégalais Habib Diallo a permis aux messins de mener au tableua d’affichage.

Déjà passeur décisif samedi dernier, le dernier venu du mercato estival est impliqué sur le seul but du match, œuvre d’Habib Diallo. Son corner sortant trouvait la tête de l’attaquant sénégalais, qui piégeait Loïc Perrin comme un bleu (0-1, 18e ).

Avec ce but, Diallo devient le 2e joueur de Metz à inscrire au moins 5 buts lors des 7 premières journées d’une saison de Ligue 1 au 21e siècle après Mevlut Erding en 2016/17 (6 réalisations).

Pour son baptême en Ligue 1, le jeune gardien stéphanois Stéfan Bajic était plongé dans le grand bain immédiatement. Le gamin de 18 ans ne pouvait pas vraiment compter sur ses coéquipiers plus expérimentés pour le rassurer car cette AS Saint-Etienne est bel et bien malade. Son entraîneur, Ghislain Printant, ne devrait d’ailleurs pas survivre à ce quatrième revers en sept journées.

Cette victoire va, à coup sûr, faire plaisir aux supporters grenats qui en avaient bien besoin. Ce mercredi, le FC Metz a pris le meilleur, à lextérieur, sur Saint-Etienne (0-1). La formation de Vincent Hognon a profité dune entame solide pour prendre les devants et ne plus jamais les lâcher. Au classement, lopération est également parfaite puisque les Messins sortent de la zone de relégation. Un match à revivre sur notre site. La machine, rouillée depuis 4 matches, est désormais relancée.

Sport | FC Metz : enfin le déclic ?

Son sort ne chagrinera pas plus que ça le FC Metz, qui ne s’attendait peut-être pas à affronter des Khazri, Hamouma ou M’Vila aussi méconnaissables. Mais les difficultés des Verts, ce mercredi, s’expliquent aussi par la belle prestation messine.

Voir le diaporamaJacques Chirac : Le monde du football rend hommage à lancien président de la République !Voir le diaporamaFIFA 20 : les 10 joueurs les plus prometteurs du mode carrièreVoir le diaporamaJacques Chirac : le parcours européens des clubs français lors de ses deux mandatsVoir le diaporamaPSG-Reims : la toile senflamme pour la défaite des Parisiens !Voir le diaporamaASSE : la toile senflamme après la nouvelle défaite des Verts !Partenairesà lire aussi Lire larticlePSG : un cadre sur le départ ? Lire larticleReal Madrid : Zidane défend Hazard Lire larticleOM : Villas-Boas voulait Camavinga Lire larticlePSG : Mbappé et Icardi de retour dans le groupe ! Lire larticleSporting : un nouvel entraîneur nommé ! Lire larticleEXCLU – Anas : Messi et Ronaldo ? Ce sont deux joueurs complètement différents Lire larticleTottenham : Un cadre prolonge son contrat Lire larticleBarça : Un espoir du club prolonge ! Onze Mondial est un magazine de football historique dans le paysage de la presse écrite française avec plus de 40 ans dexistence. Dans le giron du groupe Horyzon depuis 2016 dont il est le pilier de la verticale sport, Onze Mondial est le média foot qui se transmet de père en fils traitant de lactualité du ballon rond avec des news, des dossiers, des interviews exclusives et toutes les grandes compétitions en direct.

La charnière centrale Boye – Fofana, par exemple, s’est montrée intraitable dans le Chaudron. Dans l’attitude aussi, Kévin N’Doram et ses coéquipiers ont retrouvé des valeurs perdues ces derniers temps. La combativité du trio de récupérateurs fut exemplaire.

Actuel 18e de Ligue 1 avec une seule victoire en 6 matches, le FC Metz espère rebondir face à l'ASSE demain à 19 heures. Vincent Hognon s'est rendu en conférence de presse ce mardi et a sonné la révolte : "Avant tout, il ne faut pas faire de psychose. Ensuite, il faut surtout gagner en concentration. On n’est pas battu parce qu’on est, par exemple, moins bon de la tête. Non, c’est un problème de concentration ! Je pense que c’est sans doute plus facile à régler que si on était battu dans tous les duels. On sait que les joueurs sont capables de le faire, d’être efficaces dans ce domaine. C’est ça qu’il faut changer. Par une prise de conscience. Etre conscient qu’il faut réagir plus vite qu’en Ligue 2, qu’il faut être plus responsable." Le message est passé. 

Ligue 1 : à Metz, les chantiers de Vincent Hognon sont multiples – Foot – L1 – Metz

« Il fallait changer des choses et faire plus. Ce soir, on a montré de la solidarité, surtout à la fin. Saint-Etienne a envoyé beaucoup de ballons longs, il fallait les gagner, être présent. Ça demandera confirmation », lance Vincent Hognon.

Lancer le diaporama Metz – PSG : la toile senflamme pour Areola et Choupo-Moting !+9Abdou Diallo, joueur du FC MetzCredit Photo – Icon Sport LANCER LE DIAPORAMAOnze MondialFRANCELigue 1Saison 2019 – 2020Metz : Hognon tape du poing sur la table Le 24/09/2019 par Coralie Salle Ligue 1 Metz : Hognon tape du poing sur la table Lentraîneur du club lorrain sest exprimé en conférence de presse ce mardi avant la confrontation face à Saint-Etienne.

Ces trois points feront un bien fou dans les têtes mosellanes, mises à rude épreuve ces temps-ci. Avec ce deuxième succès de la saison, les Grenats s’offrent un répit. Et un gros bol d’oxygène, avant de recevoir Toulouse ce samedi.

SAINT-ETIENNE – METZ : 0-1 Stade Geoffroy-Guichard. Arbitre : M. Wattellier. Mi-temps : 0-1. But : Diallo (18e). Avertissements à Saint-Etienne : Nordin (61e), Khazri (85e), Bouanga (88e) ; à Metz : Traoré (25e).SAINT-ETIENNE : Bajic – Debuchy, Perrin (cap.), Trauco (Bouanga, 59e), Kolodziejczak – Cabaye (Boudebouz, 64e), M’Vila – Hamouma, Khazri (Abi, 85e), Nordin – Beric. Entraîneur : Ghislain Printant.METZ : Oukidja – Centonze, Boye, Fofana, Delaine – N’Doram, Maïga, Angban (Cohade, 46e) – Noss Traoré (Sunzu, 71e), Diallo (cap.), Nguette (Niane, 75e). Entraîneur : Vincent Hognon.

26e : sur une touche rapidement jouée, Khazri hérite du ballon dans la surface mais frappe au-dessus.

36e : Fofana dégage le ballon mais blesse Nordin à la tête. Après l’appel de la VAR, l’arbitre n’indique pas penalty.