Football. Direct. Suivez le match du FC Metz à Lyon – Le Républicain Lorrain

Football. Direct. Suivez le match du FC Metz à Lyon - Le Républicain Lorrain

OL – Metz : courage supporters, plus quun match avant une semaine de répit

Nouveau duel des mal-classés pour les Lyonnais. Actuellement 17e au classement, l'OL reçoit Metz, 16e, ce samedi à 20h pour la 11e journée de Ligue 1. Un match important, car au-delà de la crise de résultats, les Gones sont au plus bas après la défaite contre Benfica en milieu de semaine.

Après la contre-performance contre Dijon le week-end dernier (0-0), les joueurs de Rudi Garcia doivent absolument s'imposer ce week-end pour ne pas sombrer dans la zone rouge.

Après la défaite a benfica,celle de trop à mon goût. Jai fini par me faire une idée et ne plus ménerver après un match de lOL. Peu importe le score ou le contenu je serais déçu. Quand bien même nous sortirons un bon match, Lyon ne sera pas capable denchaîner car la réalité nous rattrapera le match daprès. Je suis fatiguer de lire les mêmes commentaires de semaines en semaines et découter des conférences de presse en mode  copier-coller  en répétitions. Je suis déçu que notre président nous considèrent comme les supporters de comptoirs lorsque nous sommes mécontents,a juste titre. Ces mêmes supporters qui remplissent la trésorerie du club.(billetterie,marketing,etc…) Fatiguer dêtre la risée de notre championnat.Fatiguer de voir le bonheur des autres de nous voir dans cette galère sportive. Fatiguer de voir que cette convalescence dur depuis trop longtemps. Fatiguer de voir que lOL nest plus en haut de laffiche. Oui,quon le veuille ou pas,sur une saison Lyon a les moyens de titiller Paris alias QSG. Monaco et Montpellier lont fait cela me conforte encore plus que nous en sommes capable. Deuxième budget,une histoire,un beau stade,une grande ville. Cest qui paris ? A part leur milliard cest onze homme sur le terrain. Et cest pas avec cet investissement a coup de petro-dollar qui ont gagner la LDC. Un état desprit na pas de prix. Et Lyon a perdu depuis trop longtemps à haïr la défaite. Mais avant de vouloir toucher les étoiles sortons déjà des abysses.

Pour cela, il faudra notamment se montrer plus réaliste devant le but, ce qui a manqué lors des dernières rencontres. " Il nous manque de la réussite. On l'a vu face à Dijon avec le gardien qui fait un très grand match ou face à Benfica où on a eu énormément d'occasions, à nous de faire tourner cette malchance", a affirmé Maxwell Cornet en conférence d'avant-match. Un avis partagé par Rudi Garcia : "On a obtenu beaucoup d'occasions contre Dijon. On doit travailler devant le but, l'agressivité offensive et l'adresse pour certains".

Garcia vient d’arriver et ce qu’il met en place me plait, c’est à dire un jeu offensif, qui constitue l’adn de l’OL. Même s’il ne faut pas rêver, on ne fait pas d’un ane un cheval de course, et notre équipe n’est pas un cheval de course. Quand on voit à quel point on est inefficace devant le but, ce n’est pas à cause du coach !! Mais ça se travaille. Après, il y en a qui veulent du sang neuf, des Caqueret, Gouiri, etc… Je veux bien, mais on se plaint déjà que l’effectif et trop jeune et manque d’expérience et de mental. Lacher ces jeunes, même s’ils sont ultra motivés, est risqué car ils risquent de se casser les dents, surtout pendant cette période où l’ambiance n’est plutôt hostile… Arrêtons d’être négatif, il y a du mieux dans le jeu, même si on manque d’efficacité, on est pas si mal que ça en CL, et le classement en L1 est tellement serré qu’il est possible de finit 3 eme en quelques journées de championnat (ou dernier, oui…).

C'est rare de retrouver l'OL à la 17e place de Ligue 1. "Certains joueurs sont touchés par la période. C'est à moi ainsi qu'aux leaders de l'équipe de les aider. Mon rôle est de les booster", a confié le coach avant le match. "On est tous frustrés. Il n'y a plus la place pour se lamenter, le prochain match arrive vite. C'est à nous de montrer aux supporters dès le début de match qu'on mouille le maillot et qu'on veut gagner" a-t-il conclu.

Tout à fait d’accord avec Adock et Valbranque, je trouve que ça devient très négatif sur ce forum… à en lire certains c’est à se demander s’ils se prennent vraiment au sérieux ou bien si c’est du 2nd degré 😉 Garcia est en poste depuis 10 jours… lâchez le un peu… Les joueurs sont clairement en manque absolu de confiance et certains sans doute moins bons qu’on ne le pensait ou l’espérait mais je trouve que nos deux dernières 2nde mi-temps étaient correctes et la grande majorité des joueurs (sauf un c’est vrai!) a mouillé le maillot (cf les stat de courses et de terrain parcouru): tout n’est pas à jeter et enfin, factuellement, que ça plaise ou non à certains, l’équipe a plutôt la poisse en ce moment…rien ne réussit: des buts à la c… encaissés aux pires moments… Restons optimiste…ça va le faire demain soir et ça fera du bien à tout le monde ! Allez l’OL !!!

Pour ce match, Memphis sera capitaine. Rudi Garcia a décidé de faire tourner le brassard pendant quelques matchs avant de prendre une décision définitive. A noter l'absence de Betrand Traoré, pas retenu dans le groupe après sa mauvaise presatation en milieu de semaine. Marçal est quant à lui blessé.

AVANT-MATCH. L’OL, qui n’a plus gagné depuis huit rencontres en Ligue 1, accueille Metz pour un match à six points dans la lutte pour le maintien. Avant une semaine de repos en tant qu’européen et donc exempté des 16e de finale de Coupe de la Ligue.

Enjeu. L’OL n’a pas dû souvent être programmé deux fois d’affilée dans le multiplex du samedi ces dernières années, une situation qui illustre bien le déclassement (dans tous les sens du terme) du club lyonnais. Place donc à deux chocs pour le maintien pour le dix-septième de Ligue 1 (10 points après 10 journées), avec la réception de Metz (11 points) avant d’aller à Toulouse (12 points).

-Nous ne somme plus craint par personne. -on relance toutes les équipes mal en points. -on distribue des points à peu prêt à nimporte quelle équipe. -À domicile,plus personne ne nous respecte. -Plus dâme,plus dADN. -des prestations en dents de scie et trop souvent nullissimes. -les adversaires sont ultra motivés à lidée de nous enfoncer encore plus et cest de plus en plus fréquent. -trop loin du niveau que lon devrait être. -des carences qui se répètent depuis trop de saisons. -nos meilleurs joueurs qui restent pas plus de deux saisons. (exceptés les ptit gones formés chez nous) -toujours dans lattente de leader et de joueurs expérimentés. -des paroles pas tenues par notre président.(on attend encore nos mondialistes) -un stade de moins en moins rempli. -des supporters en déclin et découragés. -les entraîneurs se succèdent et le problèmes restent en place.

Deux bonnes occasions de gagner, enfin, et de faire correspondre un peu mieux les résultats aux ambitions lyonnaises. Car tout n’est pas encore perdu pour l’OL, dans une Ligue 1 où il y a autant d’écart entre le premier et le troisième qu’entre le troisième et le dix-huitième. D’autant que les statistiques avancées indiquent que les Gones sont pour l’instant mal payés, et devraient donc remonter mécaniquement quand le vent tournera : l’OL est ainsi 5e aux expected points selon les algorithmes d’Understat et de Côté Stats et est même le deuxième le plus probable à la fin de la saison selon le modèle prédictif de FiveThirtyEight (16% de chances de finir à cette position). Mais pour ça, il faudra se remettre à gagner dans la réalité.

Qu’on arrete d’appeller ce mec un coach…Je rappelle qu’il a ete jusqu’a accepter de venir sans staff (un unique adjoint et tout le staff actuel qui reste…) uniquement pour avoir le cheque et le poste…Il a meme ete jusqu’a balancer un poignard dans le dos en lachant son adjoint historique. Un mec comme ca c’est un clown, pas un coach. Il mets toute l’institution en danger en acceptant ce genre de conditions burlesques, alors qu’il y avait d’autres coach prets a venir dans des conditions normales.

Le groupe de l’OL : Lopes, Tatarusanu – Rafael, Tete, Denayer, Marcelo, Andersen, Koné, Dubois – Aouar, Tousart, Reine-Adélaïde, Mendes, Jean Lucas – Terrier, Cornet, Memphis, Dembélé, Cherki.

Le grand perdant est évidemment Bertrand Traoré, auteur d’une entrée en jeu ghezzalesque (on utilisera sans doute un jour l’adjectif « traoresque ») et pas convoqué dans le groupe pour le match suivant. Marcelo, aussi lent et inutile à la relance que d’habitude, a grandement énervé son nouvel entraîneur mercredi et pourrait céder sa place dans le onze à Joachim Andersen.

Le gagnant du deuxième acte lisboète pourrait être le double pivot Lucas Tousart – Thiago Mendes, d’autant que Garcia a déjà évoqué en conférence de presse la possibilité d’aligner le Brésilien dans un milieu à deux.

Je ne suis pas severe mais juste. Le palmares de garcia se limite a une tres bonne saison a lille avec des joueurs incroyables (les Hazard, gervinho, Payet et j’en passe) et 10 premiers bons matchs a la Roma en grosse partie du a un recrutement incroyable…Desole, je n’ai rien contre lui, mais ce n’est pas suffisant pour coacher l’OL. Et qu’on ne me parle pas de la C3 avec l’OM car meme Jose anigo a fait une finale de C1 avec un parcours autrement plus coriace en face…

Et l’interrogation du match chez le Benfica est évidemment la gestion de Jeff Reine-Adélaïde, meilleur joueur de l’OL depuis le début de saison à la moyenne des notes de notre Lib’héros, et qui n’a disputé que l’équivalent de 4,5 matchs complets sous le maillot lyonnais. Après l’avoir laissé sur le banc au coup d’envoi de ses deux premiers matchs à la tête de l’OL, on espère donc voir Garcia le titulariser enfin. Même si sa polyvalence rend difficile d’anticiper à quelle position. Et si on le met à droite, c’est peut-être surtout par envie d’y voir enfin autre chose que Maxwel Cornet ou Traoré.

Du calme espory laissons lui un peu de temps. Tu le traites de clown mais cest tout aussi clownesque de ta part que de juger un gars après 10 jours dactivité qui plus est ayant repris une équipe complètement paumée. Sil navait pas accepté le poste, cest pas Blanc quon aurait eu mais Gourvennec qui lui aussi acceptait les conditions de JMA mais qui contrairement à Garcia na pas le palmarès sur lon cherche actuellement chez un coach

La composition probable : Lopes – Dubois, Andersen, Denayer, Koné – Tousart, Mendes – Reine-Adélaïde, Aouar, Memphis – Dembélé.

Et il n’y a pas besoin d’attendre 15 matchs pour le comprendre, ca s’est confirme tres rapidement des ses premiers choix. Mais bon on va encore faire 60 minutes horribles contre metz qui est la pire equipe de L1 apres Dijon, se creer quelques occasions parce que les metzens seront creuves les 30 dernieres minutes, et on nous dira que tout n’est pas a jeter et que garcia c’est pas si mauvais…Surrealiste…

#OLFCM Le groupe messin pour le déplacement sur la pelouse de l’@OL lors de la 11ème journée de @Ligue1Conforama !pic.twitter.com/ExwhwP925J

Le prono de la rédac. Comme le disait William Churchill : « Les buts c’est comme le ketchup : quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps. » On en pronostique donc trois minimum pour l’OL, qui compense ses sous-performances offensives des dernières semaines sur un seul match. Moussa Dembélé se remet à marquer sur un service depuis le coin de la surface d’Houssem Aouar (1-0, 12e), qui fait le break dans la foulée (2-0, 16e). Memphis Depay s’assure que cette fois il n’y ait pas de sifflets pour raccompagner l’OL au vestiaire (3-0, 43e), avant qu’Andersen sur corner (4-0, 71e) et Youssouf Koné en force et en angle fermé (5-0, 84e) ne rompe l’ennui d’une seconde période sans grand intérêt. Mais on ne va pas trop s’en plaindre.