Forte hausse du nombre dactes antisémites en France

Forte hausse du nombre d\actes antisémites en France

France/Monde | Les actes antisémites ont explosé en 2018, selon Édouard Philippe

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech By the Web T'as vu ? 20 Minutes Podcast Vidéos En Images Guide d'achat Le direct Jeux Services PDF Menu complet Retour à laccueil Société Les actes antisémites sont en forte hausse, annonce Edouard Philippe

VIOLENCES La tribune a été publiée 80 ans jour pour jour après la Nuit de cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938…

Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et l’antisémitisme prévoit l’expérimentation d’”un réseau d’enquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux”, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi qu’un dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

 Nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme , salarme le Premier ministre. Le nombre dactes antisémites en France a augmenté de 69 % depuis début 2018, a annoncé  Edouard Philippe, dans une tribune publiée, sur son compte Facebook, ce vendredi.

Alors que les actes antisémites étaient en baisse en 2016 et en 2017, salarme le Premier ministre, dans un texte publié 80 ans jour pour jour après la Nuit de cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.  Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme , se désole le chef du gouvernement.  Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal , affirme-t-il.

“Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme”, écrit M. Philippe, évoquant les chiffres “implacables” des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018.

Édouard Philippe dénonce la forte hausse des actes antisémites

 Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de lannée 2018 , précise Edouard Philippe. Alors que 2015 avait été une année record pour les actes antisémites, les chiffres avaient reculé de 56 % en 2016, puis de 7 % lannée suivante. En citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel, Edouard Philippe a averti sur le  danger  de  lindifférence , avant dassurer que  le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent .

Pour le ministre de lIntérieur Christophe Castaner, cela sexplique en partie par une augmentation des plaintes.  Mais il y a aussi effectivement des comportements totalement radicaux, dextrémistes radicaux qui aujourdhui tendent à banaliser ces actes-là , a-t-il ajouté en marge dun déplacement dans lEssonne. Il y a eu un renforcement des  moyens  pour que les victimes  puissent le déclarer , a aussi souligné le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, sur Public Sénat. Néanmoins, pour le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Francis Kalifat, ces chiffres ne sont  pas une surprise . Ils  traduisent la permanence et le développement dun antisémitisme du quotidien , affirme-t-il à lAgence France-Presse.  Cest un cancer qui gangrène notre société.  Et sa  banalisation, depuis quelques mois , est favorisée, selon lui, par les messages haineux sur les réseaux sociaux et Internet.  Cela correspond à la réalité du terrain que nous vivons depuis plusieurs mois , a jugé Joël Mergui, président du Consistoire israélite. Haïm Korsia, grand rabbin de France, qui décrit  une ambiance délétère pas vue depuis longtemps , voit dans ces chiffres  lindicateur dune violence globale de la société .  Ce nest pas un phénomène simplement national, cest européen, cest mondial. Cest un (…) fléau (…) qui croît , a déploré pour sa part Mario Stasi, président de la Licra sur BFM TV.

Les actes antisémites en très forte hausse, annonce Édouard Philippe sur Facebook

 Dès la mi-novembre , une équipe nationale sera mobilisable  en permanence  au ministère de lEducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires confrontés à lantisémitisme. Le gouvernement souhaite également renforcer les mesures contre les propos haineux en ligne. Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux , qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Après deux années de baisse, les actes antisémites en France sont en très forte hausse (+69%) sur les neuf premiers mois de 2018, s’alarme le Premier ministre Édouard Philippe dans une tribune publiée vendredi sur Facebook.

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine en mettant la pression sur les opérateurs du Net.  Dès la mi-novembre , une équipe nationale sera mobilisable  en permanence  au ministère de lÉducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à lantisémitisme, précise-t-il. Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux , qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de préplainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Les actes antisémites en très forte hausse (+69%) sur les neuf premiers mois de lannée – LCI

“Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu’il est juif résonne comme un nouveau bris de cristal”, affirme le chef du gouvernement dans cette tribune publiée exactement 80 ans après la funeste nuit de Cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.

“Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme”, écrit M. Philippe, évoquant les chiffres “implacables” des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018.

Les actes antisémites en très forte hausse sur les neuf premiers mois de 2018

“Alors qu’il était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de l’année 2018”, poursuit-il.

Les actes antisémites sont en très forte hausse. Cest ce qua annoncé le Premier ministre Édouard Philippe dans une tribune publiée sur Facebook ce vendredi 9 novembre. Après deux années de baisse, ils ont augmenté de 69% sur les neuf premiers mois de 2018.”Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal”, affirme le chef du gouvernement dans cette tribune publiée exactement 80 ans après la funeste “Nuit de cristal” et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.

Après une année 2015 record, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58%). La décrue s’était poursuivie en 2017 (-7%), avec 311 actes répertoriés, même si elle masquait une augmentation des actes violents visant les juifs.

Des magistrats et des enquêteurs mieux formés. Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. “Dès la mi-novembre”, une équipe nationale sera mobilisable “en permanence” au ministère de lÉducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à lantisémitisme, précise-t-il. Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d”un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux”, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Après l’attentat antisémite de Pittsburgh aux Etats-Unis fin octobre, Edouard Philippe avait redit sa détermination à “ne rien laisser passer” en matière d’antisémitisme en France.

Citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel pour avertir du “danger de l’indifférence”, le Premier ministre assure que “le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent”, en rappelant des décisions prises ces derniers mois.

“Ne pas rester indifférent”. Après lattentat antisémite de Pittsburgh aux États-Unis fin octobre, Édouard Philippe avait redit sa détermination à “ne rien laisser passer” en matière dantisémitisme en France. Citant le rescapé des camps nazis Élie Wiesel pour avertir du “danger” de “lindifférence”, le Premier ministre assure que “le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent”, en rappelant des décisions prises ces derniers mois.

Les actes antisémites explosent en 2018 en France

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net.

Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d"un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux", qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

“Dès la mi-novembre”, une équipe nationale sera mobilisable “en permanence” au ministère de l’Education nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à l’antisémitisme, précise-t-il.

Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et l’antisémitisme prévoit l’expérimentation d’”un réseau d’enquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux”, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi qu’un dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel pour avertir du "danger" de "lindifférence", le Premier ministre assure que "le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent", en rappelant des décisions prises ces derniers mois.