Fichage ethnique: que risque le PSG ?

Fichage ethnique: que risque le PSG ?

Qui est Marc Westerloppe, homme-clé du fichage ethnique au PSG ?

Depuis les révélations de Mediapart sur le fichage ethnique au PSG, le nom dun ancien joueur et entraîneur ressort : celui de Marc Westerloppe.

Il est le père spirituel de Didier Drogba. Tels étaient les mots employés par lIvoirien, dans France Football en 2004, au moment dévoquer lentraîneur qui la fait venir au Mans, où il a lancé sa carrière professionnelle. Avant dentraîner le club de la Sarthe entre 1997 et 2000, Marc Westerloppe a embrassé une carrière de footballeur comme milieu de terrain, passant notamment par Noeux-Les-Mines (1981-1983) et Grenoble (1986-1988). Un parcours sans éclat, qui lamènera plus tard à devenir responsable du recrutement des jeunes talents au RC Lens, son club formateur, entre 2001 et 2013. Puis à un poste particulier au PSG : directeur de la cellule de recrutement des jeunes hors dÎle-de-France.

Une “initiative personnelle”. De son côté, la Ligue internationale contre le racisme et lantisémitisme “demande au PSG de sexpliquer publiquement et dans la transparence afin que toute la lumière soit faite sur ces pratiques”. “Notre commission juridique est saisie”, ajoute la Licra sur son compte Twitter. Le PSG a confirmé officiellement dans laprès-midi “que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Île-de-France”. Et de dénoncer une “initiative personnelle du responsable de ce département”. Soit, Marc Westerloppe, ciblé par Mediapart et parti cette année au club de Rennes.

Son bureau était à côté de moi. Je ne lai jamais entendu parler dune ethnie, dune religion.

“Sous le coup de la loi”. Dans un communiqué publié jeudi, la LDH rappelle le caractère illégal des faits rapportés par Mediapart. “Au-delà de la violation flagrante des valeurs du sport, dégalité et de respect, et des engagements affichés par le club de lutter contre le racisme et les discriminations, ces pratiques si elles sont confirmées tombent sous le coup de la loi”, indique lassociation. “La Ligue des droits de lHomme a décidé de saisir le procureur de la République dune plainte contre ce fichage ethnique des jeunes recrues du PSG afin den sanctionner les coupables et les responsabilités du club”, poursuit le communiqué de la LDH.

Selon Mediapart, Westerloppe serait à lorigine du fichage ethnique effectué par les recruteurs du Paris SG. Ces derniers précisaient si les joueurs étaient Français, Maghrébin, Antillais ou Africain. Une façon de procéder interdite par la loi, et qui ne correspond pas à la vision qua Pascal Planque, ancien directeur du centre de formation lensois, quil détaille pour LÉquipe : Son bureau était à côté de moi. Je ne lai jamais entendu parler dune ethnie, dune religion. (…) Marc est un type extraordinaire. Il nest pas raciste.

Interrogé par nos confrères de LEquipe, Jean-Claude a répété que ces critères ethniques de recrutement nétaient pas une consigne du club venue den haut mais bien linitiative personnelle de Marc Westerlopppe.  Le système a démarré à larrivée de Marc Westerloppe, affirme Blanc. Et les recruteurs ont rajouté, à la demande de Westerloppe semble-t-il, ce critère qui est illégal et inadmissible. Personne ne nous a signalé la fiche ni les critères mis en place. A aucun moment. Et si la fiche était sortie à ce moment-là (en 2014), on peut nous faire pas mal de procès mais pas non plus celui dêtre débile et discriminant. On ne pouvait pas imaginer cela. 

De par son bon travail à Lens, Marc Westerloppe sest forgé une réputation qui la amené à Paris, en 2013, âgé alors de 53 ans. Une venue quil doit aussi à sa relation avec Olivier Létang, ancien directeur sportif adjoint, qui la ensuite attiré à Rennes en janvier 2018. Mais moins dun an après son arrivée dans la capitale, en avril 2014, lancien milieu tient des propos polémiques lors dune réunion révélés par Mediapart, et que le PSG na pas contesté : Il y a un problème sur lorientation du club, il faut un équilibre sur la mixité, trop dAntillais et dAfricains sur Paris. Westerloppe avait démenti ces propos lors dun entretien préalable au licenciement.

Lancien entraîneur de Grenoble (2001-2002) a donc conservé son poste et sest rendu particulièrement utile en 2017. Pour LÉquipe, Fayza Mbappé, la mère de Kylian, raconte son importance dans le transfert de son fils : Cest clair, sans lui, Kylian ne serait pas au Paris-SG. On la régulièrement au téléphone. Il nous a beaucoup aidés, conseillés. Elle défend également un type authentique, professionnel et un homme de grande qualité qui nest pas raciste.

Football Leaks et fichage ethnique: On ne peut pas nous faire le procès dêtre débile et discriminant lâche…

Pour répondre aux questions des Football Leaks sur le sujet du fichage ethnique, le PSG a missionné Malek Boutih, ancien député PS (2012-2017) et ancien président de SOS Racisme (1999-2003), qui travaille depuis une quinzaine dannées sur les questions de racisme au sein de la fondation PSG. Au nom du club, il confirme que ce fichage a été mis en place, mais (…) les choses ont, selon lui, été faites en secret et la direction nétait pas au courant, relate Mediapart. Ce discours concorde avec celui du club, qui sest exprimé dans un communiqué et a rejeté la faute sur le dos de Marc Westerloppe, le désignant par sa fonction et non par son nom. Aujourdhui en charge de laccompagnement et du développement technique des joueurs à Rennes, Westerloppe a simplement évoqué pour Le Parisien une maladresse, une erreur de sa part.

Notre enquête se déroule en plusieurs étapes. Dabord, on cherche dans la masse de données avec une liste de mots-clés quon avait déjà faite pour la saison 1 : les clubs français, les joueurs qui jouent en France, tous les joueurs de léquipe de France, les dirigeants du foot français et des instances internationales, plusieurs agents… Cest une phase ultra fastidieuse : on rentre les mots-clés et on voit ce qui sort. On a un moteur de recherches caché quelque part dans le darknet pour interroger la base de données. Le problème, cest que plein de choses peuvent ressortir mais il se peut quil ny ait rien dintéressant.

Entretien avec Yann Philippin, journaliste à Mediapart, qui nous raconte les coulisses des Football Leaks

Au lendemain des révélations de Mediapart et dEnvoyé Spécial sur la pratique du fichage ethnique au PSG, le monde du football semble avoir du mal à condamner unanimement ce qui est pourtant extrêmement grave.