Les actes antisémites en hausse de 69 % en 2018 en France

Les actes antisémites en hausse de 69 % en 2018 en France

Forte hausse du nombre dactes antisémites en France

VIDÉO – Le nombre dactes antisémites en France a augmenté de 69% sur les neuf premiers mois de lannée, a révélé le premier ministre Édouard Philippe dans un message posté sur Facebook. Imprécises, ces statistiques ne mesurent toutefois pas exactement létendue du phénomène, mais indiquent des tendances.

Après deux années de baisse, les actes antisémites en France sont en très forte hausse (+69%) sur les neuf premiers mois de 2018, salarme le premier ministre Édouard Philippe dans une tribune publiée ce vendredi sur Facebook.

“Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des neuf premiers mois de lannée 2018”, poursuit-il. Après une année 2015 record, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58 %). La décrue sétait poursuivie en 2017 (-7 %), avec 311 actes répertoriés, même si elle masquait une augmentation des actes violents visant les Juifs.

Actes antisémites: Une augmentation de 69% depuis début 2018, annonce Edouard Philippe

Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal, affirme le chef du gouvernement français, faisant référence à la funeste nuit de Cristal et à ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938, il y a exactement 80 ans Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir? Parce que nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme, écrit Édouard Philippe, évoquant les chiffres implacables des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018. Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de lannée 2018, poursuit-il.

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. “Dès la mi-novembre”, une équipe nationale sera mobilisable “en permanence” au ministère de lÉducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à lantisémitisme, précise-t-il.

Après des chiffres élevés en 2015, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58%). La décrue sétait poursuivie en 2017 (-7%), avec 311 actes répertoriés. Après lattentat antisémite de Pittsburgh, aux États-Unis, fin octobre, Édouard Philippe avait redit sa détermination à ne rien laisser passer en matière dantisémitisme en France. Citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel pour avertir du danger de lindifférence, le premier ministre assure que le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent, en rappelant des décisions prises ces derniers mois.

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. Dès la mi-novembre, une équipe nationale sera mobilisable en permanence au ministère de lÉducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à lantisémitisme, précise-t-il. Le récent plan du premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation dun réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

En France, les chiffres sur les actes antisémites, anti-chrétiens ou anti-musulmans sont à utiliser avec précaution. Il nexiste pas de statistiques officielles permattant de mesurer leur ampleur réelle. La loi interdit en effet de qualifier une agression selon lorigine religieuse de la victime. Lors du dépôt de plainte, seul le caractère raciste ou discriminatoire de linfraction est retenu. Les chiffres dont on dispose sont fournis par des associations cultuelles – comme le Service de protection de la communauté juive, dépendant du CRIF – puis recoupés par les services du ministère de lIntérieur. Cest très consensuel, cela permet de déceler une tendance (à la hausse ou à la baisse), mais cela na aucune valeur statistique, et ne décrit même pas la réalité, déclarait François Pupponi, député et ancien maire de Sarcelles, sur Europe 1 en février dernier.

«Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir? Parce que nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme. Je viens de prendre connaissance des chiffres les plus récents sur lévolution des actes antisémites dans notre pays. Ils sont implacables. Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des neuf premiers mois de lannée 2018», a déclaré Édouard Philippe.

Une autre question essentielle est celle de lorigine des actes antisémites. Depuis une trentaine dannées, à de rares exceptions près, les actes antisémites répertoriés ne sont plus le fait de groupes dextrême droite, mais appartiennent aux milieux dorigine arabo-musulmane, relevait la Commission nationale consultative des droits de lhomme (CNCDH) dès 2004 dans son rapport annuel. Plusieurs attentats djihadistes récents visant la communauté juive en sont la plus tragique illustration, à limage de la tuerie commise devant le collège Ozar-Hatorah par Mohamed Merah en 2012 (quatre morts) et la prise dotage de lHyper Cacher à Paris en 2015 (quatre morts également).

On compte également plusieurs meurtres dont le mobile antisémite est retenu par la justice, comme celui de Sarah Alimi en avril 2017 ou de Mireille Knoll en mars 2018. Ça na été le cas que dix mois après les faits dans le premier cas, ce qui a déclenché une vive polémique, de nombreux élus, intellectuels et représentants de la communauté juive dénonçant le silence entourant ce meurtre commis au cri dAllah Akbar. Dans laffaire du meurtre de Mireille Knoll, le mobile antisémite a immédiatement été retenu. Si des doutes subsistent encore sur la réalité des déclarations antisémites de lun des suspects, celui-ci aurait bien crié Allah Akbar au moment des faits. Deux meurtres qui rappellent également une autre affaire antisémite, celle du gang des barbares de 2006: une vingtaine de personnes, dirigées par Youssouf Fofana, ont enlevé, séquestré et torturé le jeune Ilan Halimi, qui est mort après une longue agonie.

Dans le détail, "385 actes ont été répertoriés" (ont donné lieu à une plainte ou une main courante), dont un tiers dactions (agressions, dégradations de biens, voire homicides) et "deux-tiers de menaces" (insultes ou lettres envoyées), a précisé à lAFP Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, lantisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

En 2002, la CNCDH imputait les exactions commises contre les juifs à des acteurs originaires des quartiers dits sensibles dans le contexte particulier du conflit israélo-arabe. Ainsi, alors que les actes antisémites avaient nettement diminué à la fin des années 1990, ils ont réaugmenté avec la seconde Intifada (2000-2006). Une même recrudescence a pu être observée en 2009 après lopération militaire Plomb durci de lArmée israélienne à Gaza. De même en 2014, un nouveau pic à 851 coïncide avec la guerre de Gaza. Le chiffre toujours élévé de 2015 correspond quant à lui à une nouvelle vague de violences entre Israéliens et Palestiniens, parfois connue sous le nom dIntifada des couteaux. Le nombre dactes antisémites est donc fortement corrélés à lactualité.

La baisse de leur nombre en 2016 et en 2017, rappelée par Édouard Philippe, ne doit pas donner limpression dun mouvement de baisse continue, mais peut traduire une moindre médiatisation du conflit israélo-arabe. À linverse, cette année, marquée par une recrudescence des actes antisémites, correspond aussi à un nouveau pic de violences à Gaza, à limage de la marche du retour, manifestation palestinienne annuelle commémorant la Nakba (exode palestinien de 1948). Cette année, correspondant au 70e anniversaire de cet événement historique en même temps quau moment du déménagement de lambassade américaine à Jérusalem, la manifestation sest soldée par 120 morts et plus de 4000 blessés.

Le Premier ministre assure que le gouvernement ne reste pas "indifférent". Mais des voix lappellent à traiter ce phénomène de manière spécifique, "en tenant compte du caractère propre et des ressorts particuliers auxquels il répond", selon M. Kalifat, car "aujourdhui, les plans contre lantisémitisme nont pas deffets".

On se fout de nous, au XXIème siècle. Le terme "antisémite" a été une façon édulcorée, de fustiger la haine envers les Juifs, auparavant. Si la religion juive est bien née dans un pays d'origine sémite, il y avait sans doute déjà des Sémites non-Juifs, mais en faible minorité. D'où la dénomination. Aujourd'hui c'est différent, les "Sémites" s. l. (y compris les gens du Maghreb) sont largement dominants, en termes numériques, par rapport à ce qu'a voulu protéger la Loi anti-sémite. Ainsi, un Arabe attaquant un Juif ou des juifs, est un Sémite anti-sémite. Un bon toilettage s'impose dans nos Lois, dont certaines dataient encore, il n'y a plus si longtemps, du XIXème siècle (interdiction du travail des femmes). Au boulot, le Parlement !

Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et l’antisémitisme prévoit l’expérimentation d’”un réseau d’enquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux”, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi qu’un dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

"Imprécises, ces statistiques ne mesurent toutefois pas exactement l'étendue du phénomène, mais indiquent des tendances." Dans ces conditions, il est assez facile de produire des chiffres partiels pour soutenir un discours limité.

“Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu’il est juif résonne comme un nouveau bris de cristal”, affirme le chef du gouvernement dans cette tribune publiée exactement 80 ans après la funeste nuit de Cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.

Pourquoi est-ce que tous ces politiques qui devraient se sentir responsables devant l'ensemble des citoyens se permettent de ne "dialoguer" que via Facebook ????

“Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme”, écrit M. Philippe, évoquant les chiffres “implacables” des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018.

Un meurtre est compté comme un tweet ? Derrière des chiffres-fourre-tout, une réalité floue … L'allusion à la Nuit de Cristal relève du réflexe pavlovien de politiciens qui ne savent plus que se référer aux 'années 30' : c'est un peu court comme grille de lecture…

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Pronostico Politique Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Bourse Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia – Jeux vidéo Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales météo 13° Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Rendez-vous Les rendez-vous Jeux concours Balades en Provence Magazines & Hors series Une personnalisée Belote en ligne Club Abonnés Plus Baux limmo Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Emploi Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Emploi Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Rendez-vous Recherche

QUI provoque ces actes…alors un peu de courage… Français réveillez-vous, nous n'allons pas nous laisser notre culture. Je vous conseille de lire SEYMOUR, son dernier livre est édifiant, facile à lire et…RÉALISTE.

Après une année 2015 record, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58%). La baisse sétait poursuivie en 2017 (-7%) avec 311 actes répertoriés, même si elle masquait une augmentation des actes violents visant les Juifs.Le gouvernement prépare pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. “Dès la mi-novembre”, une équipe nationale sera mobilisable “en permanence” au ministère de lEducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à lantisémitisme, a précisé le Premier ministre dans sa tribune.Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d”un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux”, qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

En France, les actes antisémites sont en hausse de 69% sur les neuf premiers mois de 2018

Désigner les coupables serait contre-productif sur le plan électoral pour les lâches qui nous gouvernent…

Tous les types dactes antisémites sont en hausse : insultes, tags, menaces mais aussi les dégradations de bien et les agressions physiques. 385 faits ont été recensés depuis le début de lannée, contre 311 pour lensemble de lannée 2017. La hausse est donc spectaculaire mais on a très peu  de détails à ce stade car le Premier ministre a livré un chiffre brut sans explication, ni aucun contexteCest assez inhabituel, cest le ministère de lIntérieur qui communique traditionnellement sur les actes antireligieux et ce matin le cabinet de Christophe Castaner nétait tout simplement pas au courant de cette tribune du Premier ministre.Il a fallu rassembler les éléments dans lurgence. La place Beauvau souligne que cette augmentation est en effet très inquiétante mais elle sexplique aussi par une meilleure prise en compte des actes antisémites avec la mise en place de référents dans chaquedépartement.

Plusieurs réflexions: – Il me semble que les médias sont trop à la remorque de certaines associations, notamment le CRIF, qui imposent leurs chiffres sans possibilité de les vérifier.

Les actes antisémites sont en très forte hausse. Cest ce qua annoncé le Premier ministre Édouard Philippe dans une tribune publiée sur Facebook ce vendredi 9 novembre. Après deux années de baisse, ils ont augmenté de 69% sur les neuf premiers mois de 2018.”Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal”, affirme le chef du gouvernement dans cette tribune publiée exactement 80 ans après la funeste “Nuit de cristal” et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.

– Les médias répercutent ces chiffres sans aucune précaution, laissant penser que les actes antisémites émanent de la population entière, ce qui est faux. Certes, la qualification religieuse de ces agressions est interdite par la loi, mais pas la qualification géographique… Or on sait bien que tous ces actes se concentrent dans certaines parties du territoire où des catholiques et des Juifs voisinent avec des musulmans. A partir de là, pas besoin d'être grand clerc pour savoir qui tape sur qui…

Et pour s'attaquer aux violences faites au femmes et à tout les français , il y a quelqu'un???

Les actes antisémites progressent en France. La situation alarme Édouard Philippe qui a choisi de publier une tribune sur son compte Facebook vendredi. Après deux années de baisse, ces actes sont en très forte hausse (+ 69 %) sur les neuf premiers mois de 2018.  Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal , affirme le chef du gouvernement dans cette tribune publiée exactement 80 ans après la funeste nuit de Cristal et ses exactions nazies contre les juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.  Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme , écrit Édouard Philippe, évoquant les chiffres  implacables  des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018.  Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de lannée 2018 , poursuit-il.

France: Forte hausse des actes antisémites en 2018

Rien à voir avec la funeste nuit de Cristal car dès 2004 dans son rapport annuel, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) relevait que depuis une trentaine d'années, à de rares exceptions près, les actes antisémites répertoriés ne sont plus le fait de groupes d'extrême droite, mais appartiennent aux milieux d'origine arabo-musulmane………….

pour ne pas designer les responsables,on designe tous les francais!..c'est plus facile et on se mouille pas!

Ce n'est pas un scoop vous en avez mis du temps Mr Philippe à le comprendre et vous réveiller Qu'allez vous faire alors ?

Sur les neufs premiers mois de janvier, les actes antisémites ont augmenté de 69%, alors même quils avaient baissé ces deux dernières années assure le chef du gouvernement. 

Quel déshonneur une fois de plus. Lautre machin avec son allusion  bris de cristal . Le cristal il a un furieux goût de chorba.

Le Premier ministre promet de nouvelles mesures pour lutter contre l'antisémitisme (image d'illustration).

l'art du discours consiste à retourner l'ordre des choses et vous semblez expert. (et en Australie, vous appelez le poignardage d'innocents, une légitime défense ??)

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète High-Tech By the Web T'as vu ? 20 Minutes Podcast Vidéos En Images Guide d'achat Le direct Jeux Services PDF Menu complet Retour à laccueil Société Les actes antisémites sont en forte hausse, annonce Edouard Philippe

VIOLENCES La tribune a été publiée 80 ans jour pour jour après la Nuit de cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938…

Les actes antisémites en très forte hausse sur les neuf premiers mois de lannée : + 69%

 Nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme , salarme le Premier ministre. Le nombre dactes antisémites en France a augmenté de 69 % depuis début 2018, a annoncé  Edouard Philippe, dans une tribune publiée, sur son compte Facebook, ce vendredi.

Alors que les actes antisémites étaient en baisse en 2016 et en 2017, salarme le Premier ministre, dans un texte publié 80 ans jour pour jour après la Nuit de cristal et ses exactions nazies contre les Juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938.  Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin den avoir fini avec lantisémitisme , se désole le chef du gouvernement.  Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce quil est juif résonne comme un nouveau bris de cristal , affirme-t-il.

 Alors quil était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de lannée 2018 , précise Edouard Philippe. Alors que 2015 avait été une année record pour les actes antisémites, les chiffres avaient reculé de 56 % en 2016, puis de 7 % lannée suivante. En citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel, Edouard Philippe a averti sur le  danger  de  lindifférence , avant dassurer que  le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent .

 Dès la mi-novembre , une équipe nationale sera mobilisable  en permanence  au ministère de lEducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires confrontés à lantisémitisme. Le gouvernement souhaite également renforcer les mesures contre les propos haineux en ligne. Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et lantisémitisme prévoit lexpérimentation d un réseau denquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux , qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi quun dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.