Emmanuel Macron annonce une “baisse drastique” du coût du permis de conduire

Emmanuel Macron annonce une \

Macron promet une “baisse drastique du coût du permis de conduire” – LCI

Le président Emmanuel Macron rencontrait, ce matin, des jeunes au centre social Vachala de Lens. Il en a profité pour annoncer une “baisse drastique du coût du permis” de conduire et une “aide à lacquisition du premier véhicule”.

Sabonner Actualité Sport Rugby Football Basket Handball Cyclisme Course À Pied Athlétisme Auto-Moto Judo Faits divers Sorties Grand-Angoulême Angoulême Balzac Brie Champniers Claix Dirac Fléac Garat Gond-Pontouvre La Couronne Linars L'Isle-d'Espagnac Magnac-sur-Touvre Mornac Mouthiers sur Boëme Nersac Puymoyen Roullet-saint-Estephe Ruelle-sur-Touvre Saint-Michel Saint-Saturnin Saint-Yrieix-sur-Charente Soyaux Touvre Voeuil-et-Giget Grand-Cognac Chateaubernard Châteauneuf-sur-Charente Cognac Jarnac Segonzac Rouillac Val de Tardoire La Rochefoucauld Montbron Sud-Barbezieux Aubeterre-sur-Dronne Baignes-Sainte-Radegonde Barbezieux Saint-Hilaire Brossac Chalais Côteaux du Blanzacais Montmoreau Val-des-Vignes Villebois-Lavalette Nord Ruffécois Aigre Courcôme Mansle Nanteuil-en-Vallée Ruffec Saint-Amant-de-Boixe Vars Villefagnan Charente Limousine Chabanais Champagne-Mouton Chasseneuil-sur-Bonnieure Confolens Montemboeuf Roumazières-Loubert Saint-Claud Connexion me connecter m'inscrire voir mon profil gérer mon abonnement me déconnecter Mabonner Mes services Le Journal Les articles abonnés Rubriques Connexion me connecter m'inscrire voir mon profil gérer mon abonnement me déconnecter Mabonner Mes services Le Journal Les articles abonnés Rubriques Social Macron annonce une “baisse drastique du coût du permis” de conduire Photo dillustration AFP 54 Par charentelibre.fr, publié le 9 novembre 2018 à 12h43. Emmanuel Macron a annoncé ce vendredi que le gouvernement allait “drastiquement baisser le coût du permis” de conduire, et “aider à lacquisition du premier véhicule”, à loccasion du projet de loi dorientation des mobilités attendu en fin dannée.

 Dans le cadre de la loi mobilité, on va drastiquement baisser le coût du permis. (…) Le code, on va lintégrer à la partie scolaire , a déclaré à la presse, depuis Lens (Pas-de-Calais), le chef de lEtat, qui poursuit son itinérance mémorielle dans le cadre du centenaire de la fin de la Grande Guerre.  Le code, on va lintégrer à la partie scolaire , a développé Emmanuel Macron, qui veut également  aider à avoir le permis plus vite et moins cher, et aider à lacquisition du premier véhicule .

Macron annonce une “baisse drastique du coût du permis” de conduire

“Dans le cadre de la loi mobilité, on va drastiquement baisser le coût du permis”, a déclaré à la presse, depuis Lens (Pas-de-Calais), le chef de lEtat, qui poursuit son “itinérance mémorielle” dans le cadre du centenaire de la fin de la Grande Guerre. “Le code, on va lintégrer à la partie scolaire”, a développé Emmanuel Macron, qui veut également “aider à avoir le permis plus vite et moins cher, et aider à lacquisition du premier véhicule”.

Léchange a eu lieu ce matin au centre socio-culturel François-Vachala, à Lens, dans un quartier populaire situé à lemplacement dune ancienne cité minière. Le chef de lEtat arrive aujourdhui à lavant-dernier jour dune longue itinérance dans le nord-est de la France, consacrée à la mémoire de la Première Guerre mondiale et à la reconversion économique des territoires en difficulté. Dans ces derniers, où il y a moins de transports en commun, on peut pas avoir lobtention du permis qui dure des mois, qui coûte 1 500 euros à 1 800 euros. On va aider à avoir le permis plus vite et moins cher, et à lacquisition du premier véhicule, a poursuivi le chef de lEtat. On va aider les jeunes, et en particulier les jeunes qui rentrent dans lemploi, à avoir le permis en le finançant. Si Emmanuel Macron na pas donné le détail de ces mesures, son plan sera précisé lors de la présentation de la stratégie mobilité dici la fin de lannée, a précisé son entourage. Ajoutant que ces mesures ne se limiteraient pas aux jeunes, ni aux territoires en difficulté.

Actuellement examiné par le Conseil dÉtat, le projet de loi devrait être présenté “fin novembre” au Conseil des ministres, avait indiqué le 26 octobre la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Ce projet a été régulièrement invoqué ces dernières semaines par Edouard Philippe lors des multiples interrogations des oppositions sur la hausse des prix des carburants, qui a également largement coloré la tournée du chef de lEtat. Mais la question du coût du permis de conduire navait pour linstant pas été mise dans le débat.

Selon le rapport Gilbert de 2014, le prix du permis était estimé en moyenne à 1.600 euros. Une réforme du permis a été menée en 2014, quand Emmanuel Macron était ministre de lEconomie de François Hollande, avec notamment lobjectif de réduire les délais de passage dun deuxième examen après un échec. Il est passé de 93 à 63 jours en moyenne, et le coût pour le candidat, qui na pas à repasser des heures de conduite pour se maintenir au niveau, est ainsi réduit de 150 à 300 euros par candidat, selon le gouvernement.

Macron promet une baisse drastique du coût du permis de conduire

Par ailleurs, depuis juillet 2016, le dispositif du “permis à un euro par jour”, qui permet à un candidat de financer son permis avec un prêt à taux zéro remboursé à un euro par jour, a été étendu. Avec la loi Egalité et Citoyenneté de 2017, il peut également être financé via le compte personnel de formation (CPF). 

Toujours le même cheminement, donner, reprendre, redonner. Comment vont-ils pouvoir financer l'achat de véhicules, puisqu'ils ne peuvent pas se payer le permis. Ou sera pris l'argent. Des promesses sans réflexions, ce gouvernement ne fait que ça. Freluquet un impuissant qui travaille à vue . Nous voyons déjà ou nous mènent toutes les reformes( impôts locaux, CSG, carburants etc) . Il n'y a plus de pognon, mais la chasse aux voix est ouverte, les promesses pleuvent. La distribution est commencée. Moi, j'attends la restitution de la CSG, sur ma retraite d'infirmière. J'en ai assez de ses politiques qui ne savent que créer des besoins pour continuer à se goinfrer avec l'argent , qu'ils ne sont pas capables, de gagner honnêtement. Ce sont eux qui ont créé l'assistanat, pour mieux se servir.