DIRECT. “Gilets jaunes” : 40 500 personnes mobilisées en France, dont 5 000 à Paris, annonce Christophe Cas… – Franceinfo

DIRECT. \

EN DIRECT. Acte 19 des “gilets jaunes” : au moins 40.500 manifestants, 233 interpellations

EN IMAGES – Le restaurant a été recouvert samedi dune impressionnante structure en métal une semaine après son saccage. Le même jour, le couple dIndre-et-Loire qui avait exposé sur Facebook des objets qui auraient été volés dans létablissement est ressorti libre du tribunal de Paris pour un vice de procédure.

Plusieurs internautes évoquent un sarcophage dacier. Vendredi 22 mars, la célèbre brasserie Le Fouquets, située à langle des avenues des Champs-Élysées et George-V, a été happée de grands panneaux de métal afin déviter tout nouveau débordement. Samedi dernier, lors de la 18e mobilisation des gilets jaunes, le restaurant associé à lhôtel Barrière Le Fouquets Paris avait été pillé et incendié.

🇫🇷 Alerte info : une femme est tombée et a été grièvement blessée sur la place #Garibaldi à #Nice, suite à une charge des policiers sur des #GiletsJaunes qui étaient venus manifester malgré l'interdiction préfectorale. #Acte19 sous haute tension. #ActeXIX pic.twitter.com/EKQrn3Ol5o

Pour lheure, cette précaution est surtout visuellement impressionnante: aucun manifestant ne sest rendu ce samedi matin sur les Champs-Élysées, interdits à la manifestation par arrêté. Les forces de lordre sont en revanche nombreuses sur la plus belle avenue du monde.

Alors que la préfecture de la métropole niçoise a interdit par arrêté préfectoral, à la demande du maire de Nice, Christian Estrosi, toutes manifestations ce weekend place Garibaldi. Les forces de police présentes par plusieurs centaines. « 1 Gilet jaune pour 15 manifestants ».

Une semaine après le pillage, le couple dIndre-et-Loire qui avait exposé sur Facebook des objets volés dans létablissement est ressorti libre du tribunal de Paris pour un vice de procédure.

Suite à la charge des CRS, une femme a été blessée à Nice Place Garibaldi. Elle a été évacuée par les pompiers. La femme, totalement pacifique, aurait 71 ans. Elle tenait un drapeau paix à la main. Le sang est visible sur le sol. Elle a été soignée puis évacuée par les pompiers.

Il sagit dune jeune femme de 30 ans habitant du côté de Tours, qui sest vantée sur Facebook davoir participé à la 18e manifestation parisienne du mouvement, et a posté des photos dun tabouret et de couverts du Fouquets. Son compagnon, qui a déclaré quil était lui aussi à la manifestation parisienne de samedi dernier, était également poursuivi.

“Je veux pouvoir manifester”, explique une femme Gilet jaune. Pour l’acte 19 des Gilets jaunes, une grosse centaine de Gilets jaunes ont souhaité réaffirmé leur droit à manifester. Dès 9h30, les Gilets jaunes étaient rassemblés place Garibaldi.

Le restaurant devrait rester fermé plusieurs mois. Samedi midi, sur son site, aucune mention nest faite de cette fermeture et des incidents du 16 mars.

#Nice une terroriste déguisée en manifestante pacifiste de 71 ans a été neutralisée .Pour le moment, elle est soignée par les pompiers car elle convulse, mais tout va bien la République à été défendue. pic.twitter.com/JK9ElBAeEP

Le couple d'Indre et Loire, dans un temps rationnel pourrait toujours attendre pour trouver un travail.

Place Garibaldi à Nice. Suite à une violente charge policière, une femme pacifique a été grièvement blessé. Tombée à terre, la femme est grièvement blessée à la tête. Elle manifestait pour défendre son droit à manifester.

C'est plus pittoresque qu'avant. On dirait un oiseau aux larges ailes d'un blanc immaculé prêt à prendre son envol. Les GJ , ca a du bon tout de même.

« Liberté », scande les Gilets jaunes. L’évacuation est cours tandis que les forces de police ont déjà interpellés 6 manifestants. Deux blindés ont été dépêchés.

Tiens ils nous ont pas encore dit qu'on s'attaquait à la République en s'attaquant au Fouquet's, c'est étonnant !

Elle semble consciente. Prise en charge par les sapeurs-pompiers #GJNice #Nice06 PS : lexplosion cest le coup de canon habituel de midi à Nice #GJNice pic.twitter.com/K7I6yUF0jd

Vice de procédure et voila comment les voleurs ressortent libres encore une fois. Cette justice est vraiment à revoir pour que les honnêtes soient gagnant et non les malhonnêtes.

Macron comme Pol Pot en son temps a su vider les rues de la capitale pour y imposer la force. Il ne peut même pas recevoir le président chinois à Paris et doit le voir à Nice. Après même pas 2 ans de poste, le chaos total en France, quelle réussite, il est fier de la fin de l'EI alors qu'il n'a rien fait. Il va nous raconter que la victoire des patineurs c'est grâce à lui. Il est temps qu'il soit mis face à ses responsabilités.

Place de la République, ce samedi, un policier dune compagnie dintervention parisienne a été victime dun malaise cardiaque. Il a été pris en charge par les secours immédiatement et a été hospitalisé. Son état est jugé sérieux. 

Je suis certain que tous les BOBOS-LaREM-GAUCHECAVIAR et le chaud bise bien pensant, ont déjà réservé une table pour le jour de la réouverture en grande pompe avec caméra de télés et cordon de policiers…

Non mais on rêve ! et on peut savoir qui est à l'origine du vice de procédure qui a permis de relâcher ceux qui ont participé au saccage, ont volé, et s'en sont vantés ? je crois qu'on a la pire justice du monde.

En revanche, lhôtel Fouquets situé au-dessus de létablissement, fonctionne normalement. Le Fouquets appartient au groupe Barrière, qui possède 34 casinos, dont 6 à létranger, mais également 18 hôtels et plus de 120 restaurants et bars.

VIDEO. Nice. Femme gravement blessée : la police empêche les Streets Medics de soigner la victime

Les 2 pilleurs sont ressortis libres suite à un vice de procédure ! Super, je propose quel'on aille chez ces braves gens pour les piller à leur tour, qu'ils se rendent compte du plaisir à saccager chez les autres !

Un couple a été interpellé et mis en garde à vue jeudi en Indre-et-Loire après avoir exposé sur Facebook des objets qui auraient été volés au Fouquets lors de la manifestation, a-t-on appris vendredi de source policière.

Décidément les français ont un problème avec l'argent et les riches. Les pauvres aimeraient être riches, mais ces même pauvres par jalousie, leurs interdisent d'être riches.

Moi j'ai un peu d'argent d'avance et je le dépense pour mon plaisir, pas dans de la bouffe… Ma femme fait bien la cuisine et parfois nous allons manger au Flunch et c'est très bon le Flunch… Nous sommes heureux ( 73 et 70 ans)… Quand je travaillais je suis passé une ou deux fois à pied devant le Fouquet's, ça ne m'a fait ni chaud ni froid, je ne sais pas pourquoi mais ça me donne de la distraction cette affaire, en attendant de passer à table. j'ai d'autres centres d'intérêt.

Gilets jaunes: 80 interpellations et une septuagénaire grièvement blessée à Nice

mais vous oubliez que votre génitrice vous a donner naissance dans ce pays aux mercantilismes Outrancier – Imaginer né en Sierra Léone , ou en Afrique somalie , ou encore chez les Papous … la ou les gosses par centaines meurent avant l'âge de 5 ans Palu , typhoïde et autres – les pauvres sont jaloux des riches , etc etc houai – les Riches leurs peur la pauvreté , mais cela ne changera rien l'univers a 13.75 milliards d'années eux a peine vivre 70 a 80 ans donc tout ce qu'ils ont ne leurs servira de rien le jour du trépas

Ils sont fous quet ces humains, même si j'avais de l'argent j'irai jamais manger dedans, je préfère donner de l'argent aux associations caritatives, aider les enfants malades…

oui pour payer une porche a Tiner avec les pieces jaune set une Ferrarie a Docteur du Cnnnnnavec médecin sans frontieres mais pas sans argent

À lapproche de lacte 19, les Champs-Élysées se protègent de pied en cap

Mais oui, mais oui….et si tu pouvais sortir avec les plus belles femmes du monde, tu resterais avec ta femme….ceci dit, dans les deux cas, l'un n'empêche pas l'autre. Qui t'a dis que les gens qui mange au Fouquet's ne donnent pas ? Surtout qu'une partie est remboursée par les impôts…

Je pense à tous les employés de cet établissement au chômage. Les petits fournisseurs (maraîchers, fromagers, éleveurs, pêcheurs…) qui ne livreront plus cet endroit pendant des mois. Les voituriers sans emploi et tout ce qui gravite autours.

Et où allons-nous aller dorénavant mon cher pour déguster notre expresso à 12€ en bonne compagnie?

Lyon : le point sur lacte 19 des Gilets jaunes ce samedi soir

Toi tu prends des produits qui ne semblent pas te convenir !!! ou alors ton humour est haut de gamme.

Le Fouquets a en quelque sorte, payé cette soirée de fête de M Sarkozy, ce soir de mai 2006 qu'il avait été élu.

Pas seulement, le Fouquet's paye la haine des riches distillée par les gilets jaunes et LFI….

On ne pas faire boire un chameau qui n'à pas soif…. On ne peut pas se courber devant tout un chacun….

Les Champs-Elysées sont restés vides à Paris, où 5 000 personnes se sont rassemblées samedi. Des heurts ont eu lieu à Nice, Montpellier et Toulouse.

Dispersions tendues pour lacte 19 des gilets jaunes

Une semaine après les scènes démeute et de saccages survenues sur les Champs-Elysées, à Paris, des  gilets jaunes  ont défilé dans le calme dans plusieurs quartiers de la capitale et dans plusieurs autres villes pour leur acte XIX.  Nos consignes de fermeté ont été respectées , a déclaré le ministre de lintérieur, Christophe Castaner, à la fin de la journée de mobilisation.

Christophe Castaner a également fait état de 40 500 manifestants en France sur lensemble de la journée, dont 5 000 à Paris. Des chiffres que les manifestants jugent en général sous-estimés. Le ministre de lintérieur a indiqué que 233 interpellations avaient été menées au niveau national, dont 172 ont débouché sur un placement en garde à vue. Cent sept personnes se sont par ailleurs fait verbaliser pour leur participation à une manifestation non autorisée.

Sur décision du nouveau préfet de police Didier Lallement, aucun  gilet jaune  nétait autorisé à défiler sur et autour des Champs-Elysées ou sur la place de lEtoile, traditionnel point de rendez-vous depuis le début de la mobilisation il y a plus de quatre mois. Positionnés dès le petit matin, de nombreux fourgons, blindés et canons à eau des forces de lordre avaient pris place au beau milieu de la célèbre artère parisienne.

Découragés par ce nouveau dispositif et un imposant quadrillage policier, plusieurs centaines de  gilets jaunes  se sont repliés sur la place Denfert-Rochereau pour prendre part à un cortège, déclaré en préfecture, qui a rejoint sans incident le Sacré-Cœur, dans le nord de Paris, aux cris notamment de  Macron démission . Dautres se sont retrouvés place du Trocadéro, ainsi que non loin de la fontaine des Innocents, à Châtelet.

A 19 heures, la préfecture a annoncé que 8 545 contrôles préventifs avaient été effectués, entraînant 96 interpellations et 53 verbalisations de personnes sétant rendues sur le périmètre interdit, autour des Champs-Elysées. En marge des manifestations, un policier a été victime dun malaise cardiaque sur la place de la République, peu après 18 heures 15. Emmené par les secours, son état est jugé  très sérieux  par la préfecture de police de Paris.

Journée-test pour lexécutif face aux gilets jaunes

Figure des  gilets jaunes , Eric Drouet a de son côté affirmé sur BFMTV avoir été verbalisé pour participation à une  manifestation non déclarée .  Tout est faux , a-t-il clamé. Les contraventions encourues ont été portées jeudi de 38 à 135 euros.

Acte XIX des Gilets jaunes : des rassemblements sous surveillance

Les autorités avaient prévu un renforcement du dispositif de sécurité pour éviter les violences de la semaine dernière, qui avaient abouti à lincendie du restaurant Le Fouquets et le pillage de nombreuses boutiques de lavenue des Champs Elysées. Le premier ministre a depuis annoncé la destitution du préfet de police de Paris, Michel Delpuech.

Au-delà de Paris, les préfets dune quinzaine de villes ont décrété des interdictions de manifester dans des périmètres sensibles, comme à Toulouse place du Capitole ou dans le centre de Nice et de Marseille.

A Nice, la manifestation des  gilets jaunes , interdite dans une grande partie de la ville, a été émaillée par des heurts avec la police qui ont fait au moins une blessée grave. Au total, 75 personnes ont été interpellées dans la ville, pour la majeure partie au cours de laprès-midi après une violente charge de police contre quelques centaines de manifestants qui ont brièvement tenté de pénétrer dans le périmètre interdit, dans le secteur du Parc Impérial. Le matin, quelques dizaines de personnes, dont certaines vêtues dun gilet jaune, avaient déjà bravé linterdiction de manifester en centre-ville. Une militante altermondialiste de 72 ans sest blessée en tombant pendant une charge de la police.

“Gilets jaunes”: deux personnes déférées après le saccage du Fouquets

Des échauffourées avec les forces de lordre ont aussi éclaté à Montpellier où quelque 4 500 personnes étaient mobilisées, selon la préfecture. Vers 16 heures, les forces de lordre ont fait des sommations puis procédé à des tirs nourris de grenades lacrymogènes, alors que des manifestants leur jetaient canettes et bouteilles de bière, selon une journaliste de lAFP. Au moins un manifestant et deux policiers ont été blessés.

Paris : un policier victime dun arrêt cardiaque place de la République

A Bordeaux, le cortège sest dirigé dans laprès-midi vers la place de la Victoire, fort de 2 500 à 3 000 personnes. Coloré et joyeux, le défilé avançait au son de  Macron, on vient te chercher chez toi . Des tensions se sont aussi fait sentir dans le centre-ville, où plusieurs centaines de personne ont investi la place Pey-Berland, interdite de manifestation, avant den être évacué par les forces de lordre. Après des affrontements, la place a été évacuée. Selon la préfecture, dix-neuf personnes ont été interpellées.

A Toulouse, le cortège des  gilets jaunes , rejoint par une cinquantaine de militants de la CGT, sest élancé vers le boulevard Carnot. Peu avant 15 heures, rue de Metz, près de la cathédrale Saint-Etienne, les forces de police sont intervenues pour séparer le cortège en deux. Elles ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement. Selon lObservatoire des pratiques policières, mis en place par la Fondation Copernic et la section locale de la Ligue des droits de lhomme,  les forces de police ont chargé, alors que les manifestants étaient calmes . Les manifestants, au nombre de quelques milliers, tentaient de rejoindre la place du Capitole, interdite, par des petites rues, aux cris de  on est là . A la fin de la journée, la préfecture de Haute-Garonne fait état de trois blessés légers parmi les manifestants, et de onze interpellations dans le centre-ville.

Dans le Nord, environ 200  gilets jaunes  ont marché une quinzaine de kilomètres entre Tourcoing et Lille, rejoints en milieu de cortège par lune des figures du mouvement, Priscillia Ludosky.