VIDEO. Trois questions sur la visite de Xi Jinping en France – Franceinfo

VIDEO. Trois questions sur la visite de Xi Jinping en France - Franceinfo

Xi Jinping et Emmanuel Macron dînent dans la villa Kérylos, emblématique palais français à la grecque

ARCHITECTURE – Une villa grecque née dun rêve, qui sert aujourdhui de cadre aux relations diplomatiques françaises. Ce dimanche 24 mars, Emmanuel Macron et son homologue chinois Xi Jinping se retrouvent dans le Sud de la France en comité très restreint pour dîner à Beaulieu-sur-Mer, entre Nice et Monaco (quil vient juste de quitter). Et le cadre de ce repas est on ne peut plus idyllique: le président a choisi la Villa Kérylos, un palais en hommage à la civilisation grecque, pour cette rencontre.

Située sur un promontoire rocheux à la pointe de la baie des Fourmis, la Villa Kérylos accueille tous les jours touristes et curieux venus admirer son architecture remarquable. Cette villa a été construite sur le modèle dune demeure de la Grèce antique. Cest lhelléniste et archéologue Théodore Reinach qui décida de réaliser ce chef-dœuvre au début du siècle dernier en faisant appel aux talents de larchitecte Emmanuel Pontremoli (grand prix de Rome en 1890). Édifiée de 1902 à 1908, cette construction blanche avancée sur la mer et surmontée de terrasses et pergolas nous fait remonter dans le temps.

Ce nest que le lundi que Xi Jinping entamera le volet officiel de sa visite en France, qui sera sûrement aussi ponctuée dannonces de contrats commerciaux. Alors que lEurope est en plein questionnement sur sa relation avec ce rival aux grandes ambitions diplomatiques et commerciales, les deux dirigeants seront rejoints mardi à Paris par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, marquant un des points essentiels de cette visite. Ce déplacement intervient dix jours après la publication par lUnion européenne dun plan en dix points, qui souligne que la Chine est tout autant un  rival  quun partenaire commercial.

Prendre le temps, enfin, de visiter la #villaKérylos, ce rêve un peu fou de Théodore Reinach, aujourdhui propriété de l@InstitutFrance, construit dans la baie de Beaulieu par larchitecte E. Pontremoli, élu à l@AcadBeauxarts en 1922. Cc @adriengoetz @lecmn pic.twitter.com/7dcwAZ9nDc

Son avion sest posé sur le tarmac de laéroport de Nice. Le président chinois Xi Jinping est arrivé dimanche midi pour la suite de sa mini-tournée européenne, destinée notamment à promouvoir lambitieux programme commercial dit des  Nouvelles routes de la soie , lors dune visite dEtat à Monaco, avant un dîner avec le couple Macron. Le président de la République populaire de Chine logera au Negresco. La promenade des Anglais est fermée pour deux jours pour des raisons de sécurité. 

Stucs à lantique, bois exotiques et bois de citronnier pour le mobilier… difficile de rester de marbre face aux ornements somptueux, mosaïques et fresques qui décorent la Villa Kérylos. Comme dans la Grèce antique, la demeure sorganise autour du péristyle, cette vaste cour intérieure entourée de 12 colonnes en marbre de Carrare. Au rez-de-chaussée se trouvent les pièces dapparat (salons, salle à manger, bibliothèque, thermes) tandis que les chambres et salles de bain privées se situent à létage. Lédifice a été créé sur le modèle des maisons nobles de lÎle de Délos (IIe siècle av. J.-C.).

Nice: Le président Xi Jinping arrive sur la Côte dAzur pour voir Monaco et Emmanuel Macron

“Loin du pastiche, il sagissait pour Théodore Reinach et Emmanuel Pontremoli de créer une œuvre originale en pensant grec. La demeure allie avec subtilité le luxe antique et le confort moderne propre aux villas de la Belle Époque”, est-il expliqué sur le site du Centre des monuments nationaux.

Video: Accord Italie-Chine pour les “nouvelles routes de la soie”

Jusquà sa mort en 1928, Théodore Reinach passa ses vacances en famille à la Villa Kérylos. Il la légua ensuite à lInstitut de France dont il est membre, même si ses enfants et petits-enfants continuèrent à y habiter jusquen 1966, date à laquelle elle fut classée monument historique.

“La Villa Kérylos est laboutissement dune recherche à la fois artistique et intellectuelle. Car, pour Reinach, la démocratie trouve ses racines en Grèce et son œuvre souhaite la perpétuer”, explique le Centre des monuments nationaux. Ce dernier cite Fabrice Reinach, le petit-fils du créateur de Kérylos:

 Par la suite, les deux chefs dEtat participeront à une rencontre bilatérale en présence des délégations chinoise et monégasque. Ensemble, ils aborderont des sujets dordre économique et environnemental , a précisé le gouvernement princier. Monaco a signé en 2018 un accord avec le groupe chinois Huawei pour faire de la principauté le premier pays entièrement couvert en 5G pour ses communications mobiles.

LItalie signe 29 accords avec la Chine et sengage sur la route de la soie

“Ce fut, plutôt, me semble-t-il la réalisation et laccomplissement, au-delà de la diversité de ses connaissances, de ses activités et de ses travaux, de ce que représentait pour mon grand-père lessence même dune civilisation au visage essentiellement humain comme celui chez les Grecs de leurs dieux et de leur Art, un modèle et une méthode de raisonnement, un ensemble de valeurs littéraires, politiques et philosophiques que la Grèce ancienne nous a transmises. LEsprit Grec fut à la fois chez lui rêve et réalité, mémoire et présent”.

Dimanche soir, les deux couples présidentiels chinois et français se retrouveront pour un dîner privé à la ville Kérylos, villa-musée Belle Epoque, aux réminiscences grecques, surplombant la Méditerranée à Beaulieu-sur-Mer, à quelques kilomètres de Nice, dans une zone placée sous très haute sécurité pour cette visite, au lendemain de manifestations de  gilets jaunes  qui ont dégénéré.

Et il semblerait que ce point de vue ne soit pas étranger au choix dEmmanuel Macron de prendre la demeure pour décor du dîner diplomatique. “Cette magnifique villa, de style méditerranéen, représente une sorte douverture et symbolise cette partie de lEurope”, a précisé lÉlysée lors dune conférence de presse jeudi. Un dîner dans le Sud de la France, dans une villa faisant écho à un autre pays de la Méditerranée, pour répondre à une volonté de Xi Jinping: “découvrir autre chose que Paris”, selon lÉlysée, reprise par Nice-Matin.

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Avant le dîner ce dimanche soir, Emmanuel Macron, Xi Jinping et leurs épouses respectives pourront visiter la villa, exceptionnellement fermée au public. Et cest tout ce qui a été communiqué sur cet événement très privé. Aucune photo ne sera prise au cours de la soirée. Dès la fin du repas, le couple Macron -arrivé vers 19h30- prendra lavion à Nice pour retourner à Paris. Selon Nice-Matin, “le port de Nice pourrait être paralysé, comme le seront cinq marinas disséminées entre Saint-Jean-Cap-Ferrat et Cap-dAil”.

Le président chinois et le premier ministre italien, à la Villa Madama, à Rome, le 23 mars. ANDREW MEDICHINI / AP Les gouvernements italien et chinois ont signé samedi 23 mars un protocole daccord  non contraignant  pour sceller lentrée de lItalie dans les  nouvelles routes de la soie , malgré linquiétude de Bruxelles et Washington. Au cours dune cérémonie en présence du président chinois, Xi Jinping, et du chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, lItalie est devenue le premier pays membre du G7 à intégrer ce projet pharaonique dinfrastructures maritimes et terrestres lancé par Pékin en 2013.

Nouvelles routes de la soie: signature dun protocole daccord Italie-Chine

Quant à Xi Jinping et son épouse, après une nuit au Negresco quils passeront dans leur propre lit importé de Pékin, ils quitteront la Côte dAzur lundi matin pour Paris. Il atteindront la capitale vers midi et les séquences officielles sont prévues après le déjeuner à lÉlysée.

Après une rapide collation avec M. Conte, M. Xi et son épouse se sont envolés en début daprès-midi pour une visite privée à Palerme, en Sicile, avant de repartir dimanche matin pour Monaco. Le président chinois est ensuite attendu en France, où il participera mardi à une rencontre inédite avec le président Emmanuel Macron, la chancelière allemande, Angela Merkel et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Vendredi, M. Macron sétait dit sceptique sur laccord entre la Chine et lItalie, et Mme Merkel avait plaidé pour une action européenne  uniforme  face à Pékin.

Routes de la soie : ce que lItalie a signé

Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour. En savoir plus

Il a réaffirmé lengagement européen et atlantique de lItalie, tout en répétant quen matière de relations commerciales, son leitmotiv restait  LItalie dabord . Un slogan emprunté à son allié gouvernemental Matteo Salvini, patron de la Ligue (extrême droite), qui nest venu ni à la signature ni au dîner officiel vendredi soir.  Plus il y a dopportunités pour les entreprises, mieux cest , a commenté M. Salvini samedi, tout en répétant ses appels à défendre la sécurité et la souveraineté nationales.

Connexion S'abonner S'abonnerN° 1149Du 22 au 28 mars 2019Découvrir le magazine Recherche S'abonnerGilets jaunesAlgérieAffaire BenallaBrexitPolitiqueSociétéÉconomieMondeMédiasCultureArt de vivreArchives Les éditos MagazineCompte Facebook MarianneCompte Twitter Marianne Les éditosNatacha PolonyMacron & Castaner face aux casseurs : et la France dans tout ça ?Caroline FourestChristchurch : lère des attentats racistesJacques JulliardGilets jaunes et violence : le jeu dangereuxJack DionPrésidentielle : ils ne pensent quà ça !Guy KonopnickiViolences sur les Champs-Elysées, Fahrenheit 451 Voir tous Abonnez-vousDécouvrez tous les contenus de la rédaction de Marianne. Le premier mois est gratuit !

Le déplacement du président chinois en Europe intervient dix jours après la publication par lUnion européenne dun plan en dix points qui souligne que la Chine est tout autant un  rival  quun partenaire commercial. Selon la présidence française, lobjectif de la réunion de mardi sera de  trouver des points de convergence entre lEurope et la Chine  sur des sujets comme le multilatéralisme ou la mise en œuvre de laccord de Paris sur le climat.

Economie, géostratégie… Les arguments de Xi Jinping face à Emmanuel Macron pour sa visite en France

Tribunes, entretiens, blogs, éditos, forum des Mariannautes… Ils ne pensent pas (forcément) comme nous et débattent sur le site de Marianne.

En revanche, compte tenu des réticences exprimées à Washington ou à Bruxelles, mais aussi au sein même du gouvernement populiste italien, face à une forme de rapprochement unilatéral entre lItalie et la Chine, une vingtaine dautres accords ont été suspendus. Les discussions vont se poursuivre et ces accords pourraient aboutir lors dune visite de M. Conte en Chine en avril, a promis le ministre du développement économique, Luigi Di Maio, qui a signé le protocole daccord.

Marianne : Xi Jinping a commencé sa tournée européenne par lItalie quon nous présente comme le cheval de Troie de la Chine sur le continent. Est-ce justifié ? En quoi consiste le mémorandum signé entre les deux pays ?

 Notre objectif est de commencer à rééquilibrer une disproportion qui voit tant de made in China arriver en Italie et trop peu de made in Italy partir en Chine , a expliqué à la presse M. Di Maio, également vice-premier ministre et chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème). Les exportations italiennes vers lEmpire du milieu nont en effet pas dépassé 13 milliards deuros en 2018, quand elles représentent sept fois plus pour lAllemagne.

Régis Soubrouillard* : LItalie est le premier pays du G7 à intégrer les nouvelles routes de la soie qui constituent un vaste projet dinvestissements dans les infrastructures visant à façonner une mondialisation à la chinoise. Cétait une décision prévisible. Le ministre italien de lEconomie du gouvernement Conte a préféré faire son premier voyage officiel en Chine, plutôt que de se rendre à Bruxelles, à Paris ou en Allemagne. Il était déjà question de la participation de lItalie aux nouvelles routes de la soie. La Chine peut apparaître comme un recours pour les pays qui entretiennent des relations difficiles avec les institutions européennes. Cela a déjà été le cas de la Grèce qui sest clairement tourné vers Pékin quand la troïka imposait des conditions daustérité drastiques à Athènes après la crise de 2008.

Au total, vingt-neuf contrats ou protocoles daccord ont été signés, pour les deux tiers institutionnels, portant selon le gouvernement italien sur  2,5 milliards deuros et un potentiel total de 20 milliards . Ils prévoient ainsi des investissements chinois, pour linstant limités, dans les ports de Gênes et de Trieste, stratégiques pour laccès maritime au marché européen depuis la Chine.

Le mémorandum comporte 50 projets sino-italiens communs. La Chine va investir en Italie dans des secteurs stratégiques : lénergie, laéronautique, les ports, les télécommunications, etc. Les négociations avec lItalie sont menées par Micele Geraci, un économiste, devenu secrétaire dEtat au Développement, qui a créé il y a quelques années un site Internet sur les relations Chine-Italie dans lequel il ne traite quasiment que de lexemplarité du modèle chinois et de la nécessité pour lItalie de se tourner vers Pékin…

L’Italie souhaitait rattraper son retard par rapport à ses voisins européens en matière d’exportation vers le géant asiatique. En signant ce protocole d’accord, l’Etat italien semble avoir obtenu certaines garanties en la matière. Mais à Paris, Xi Jinping n’aura pas le droit au même discours. Emmanuel Macron, au même titre qu’Angela Merkel défend une exigence de réciprocité vis-à-vis de la Chine, c’est-à-dire qu’il souhaite clarifier les choses avec son homologue chinois au niveau économique, commercial, technologique et sécuritaire. Pas sûr que ce soit le message que souhaite entendre Xi Jinping, même si Pékin semble plus enclin aujourd’hui a écouté les inquiétudes européennes.

Apparemment, Bruno Le Maire, qui se pose en défenseur de la protection des secteurs stratégiques, estime que Linxens nen fait pas partie.

Si Luigi di Maio, vice-Premier ministre et promoteur de l’opération, fanfaronne, son alter ego Matteo Salvini a boudé la fête et note, lui, que la Chine n’est pas un marché libre. Il y a eu beaucoup de fausses notes dans la fanfare des politiques italiens. En outre, à faire ainsi cavalier seul, Rome a par ailleurs fâché Washington et s’est encore isolée dans l’Union européenne. Pour Paris, Berlin, Bruxelles, la Chine est un rival systémique face auquel l’Europe doit être forte et unie.

Laffaire Huawei dans lombre de la visite à Monaco

Votre livre le montre : la Chine na pas attendu lItalie pour faire des affaires en Europe et notamment racheter la France à la découpe. Quand loffensive a-t-elle commencé et quels secteurs ont dabord été ciblés ?

Avec les ports de Gênes à l’Ouest et de Trieste à l’Est, la péninsule sera une étape importante. Gênes relie la France et l’Espagne et Trieste l’Europe centrale. Des travaux sont en cours à Gênes, pour construire un nouveau terminal pour les cargos… Un projet que la Chine financera à 49%. Quant à Trieste, en déclin depuis 70 ans, il rêve de redevenir l’important port de commerce qu’il a été au XIXe siècle. Il va aussi être modernisé.

La Chine a largement profité de laustérité imposée par Bruxelles après la crise de 2008 pour simplanter en Europe, privilégiant les pays en difficulté qui cherchaient des investisseurs étrangers. En Chine, le parti a lancé, dès 2008, un plan de relance basé sur linvestissement dun montant de plus de 450 milliards deuros ! Les conglomérats et les fonds dinvestissement chinois ont commencé à regarder dans quoi ils pouvaient investir un peu partout dans le monde. En Europe, la Grèce et le Portugal en sont des exemples emblématiques.

En France, les Chinois sont présents dans le luxe, lhôtellerie, le tourisme, le vin, etc. La chaîne de parfumerie Marionnaud, le Club Med, le couturier Lanvin, le beurre St Hubert sont chinois. On voit beaucoup de projets dimplantation régionale à partir de 2012. De nombreuses régions françaises se disaient que la priorité était dattirer les investisseurs chinois. Certains de ces projets nont finalement rien donné mais il y a encore des adeptes de cette stratégie, notamment Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France qui, après avoir signé un protocole daccord avec le PC chinois lorsquil était secrétaire général de lUMP en 2009, mise clairement sur la Chine pour relancer léconomie dans sa région.

Nice et Monaco à larrêt pour la visite de Xi Jinping

En 2018, les investissements chinois ont progressé en France de 86 %. Cette hausse est liée à des acquisitions très précises, parce que le montant total nest finalement pas énorme même si cela augmente vite. Une holding filiale de luniversité de Tsinghua – qui est luniversité des élites chinoises – est en train de racheter Linxens pour plus de 2 milliards deuros. Linxens est un groupe français spécialisé dans les semi-conducteurs, les cartes à puce, la biométrie, etc. Apparemment, Bruno Le Maire, qui se pose en fervent défenseur de la protection des secteurs stratégiques, estime que Linxens nen fait pas partie. Cest un peu contradictoire de la part dun ministre qui, quand il était en Chine en 2018, disait craindre le pillage chinois…

Ce projet de route de la soie prévoit un axe pour relier la Chine à l’Europe via des routes terrestres en Asie centrale et des routes maritimes. Il s’agit d’un vaste programme d’investissements, qui englobe l’Afrique et que Pékin évalue à 1000 milliards d’euros sur 30 ans. Sur cette route, l’Italie marque le point d’entrée vers l’Europe.

La Chine cherche à imposer un nouvel ordre mondial de linformation, sinquiète RSF

Pour ça, la Chine peut sappuyer sur des amis . Vous consacrez un chapitre entier à ces dirigeants séduits par le socialisme de marché et ce, écrivez-vous, quels que soient les courants politiques auxquels ils appartiennent . On connaissait Jean-Pierre Raffarin, le panda kisser , comme vous lappelez, mais il y en a bien dautres…

La Chine et l’Italie auraient déjà des contrats assurés pour sept milliards d’euros et la possibilité d’arriver même jusqu’à 20 milliards – c’est le message officiel. Cependant, Rome a finalement revu à la baisse le nombre d’accords signés avec la Chine ce samedi à cause des craintes émises par Bruxelles et Washington.

Jean Pierre Raffarin est devenu une idole en Chine en 2003. Il était alors Premier ministre et il a été un des rares officiels à ne pas annuler un voyage alors que lépidémie de SRAS touchait le pays. Les Chinois lui en ont été très reconnaissants, ce qui lui a permis davoir accès aux plus hauts pontes du régime. Il joue toujours aujourdhui un rôle de super ambassadeur . Dominique de Villepin a, lui, pris sa retraite officielle en 2013 pour commencer à faire du business en Chine, des activités de conseil dans la finance et pour des fonds dinvestissement chinois.

Des sociétés comme Huawei sont de grandes adeptes du lobbying dans les milieux politiques. Ils ont approché le sénateur Jean-Marie Bockel dès 2013, alors quils venaient de faire un rapport sénatorial sur la cyberguerre, très critique sur le risque des technologies chinoises dans les réseaux de télécommunication. Depuis, on ne lentend plus sur ce sujet. Il na en tout cas pas souhaité nous parler. Jean-Louis Borloo fait partie du conseil dadministration de Huawei. La ville de Valenciennes, dont il a longtemps été maire, a eu droit gratuitement, en 2017, à tout un dispositif de télésurveillance offert par lentreprise…

Des animateurs dONG de défense des ouvriers ont été envoyés en prison, tout comme le fondateur du Mouvement des nouveaux citoyens, toujours sous surveillance après avoir purgé sa peine de quatre ans. Xi répète à lenvi que les juges doivent obéir au PCC, que la presse doit sidentifier au parti tandis que, dans les universités, il est interdit de faire référence à de prétendues valeurs universelles . La pratique religieuse est enrégimentée, et pas seulement au Tibet.

Le cabinet Boury Tallon & Associés, qui assure le lobbying deHuawei en France, a proposé des voyages à des proches dEmmanuel Macronlors de la campagne de 2017. Cela na rien donné. Mais des soiréesHuawei sont régulièrement organisées dans des grands hôtels parisiens où lon peut croiser des élus de tous bords. Cest important en ce momentcar dans tous les pays dEurope la question de la participation deHuawei à la 5G se pose. LAllemagne a dit oui. La France ne sest pasencore clairement exprimée sur ce sujet.

Emmanuel Macron a décidé dinviter la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker à lElysée pour quils sentretiennent ensemble avec le président chinois lors de sa visite en France. Une manière dobtenir, nous dit-on en langage diplomatique, plus de réciprocités de la part de la Chine. Nest-ce pas aussi une façon de renoncer à lidée que la France puisse être un interlocuteur respectable en tant que tel ? Nous avons pourtant une relation particulière avec la Chine, héritée de de Gaulle.

Le président chinois Xi Jinping à son arrivée en Italie, à Rome, le 22 mars. TIZIANA FABI / AFP Tribune. Xi Jinping a choisi de venir en Europe alors que les relations avec les Etats-Unis sont très tendues. Le numéro un chinois se présente comme un homme fort, repère stable au milieu du chaos qui règne sur la scène internationale. Pourtant, les années finissant en neuf ne plaisent pas aux dirigeants chinois.

On dit souvent que pour rivaliser avec la Chine, il faut compter sur lEurope. Mais la Chine préfère, elle, sadresser aux nations européennes. Pas tellement aux institutions, même si elle fait du lobbying à Bruxelles. Disons quen sadressant aux Etats directement, elle profite des dissensions au sein de lUnion. Parce que de nombreux pays de lEst de lEurope ne sont pas du tout hostiles aux investissements chinois. Pékin organise par exemple, chaque année, un sommet 16+1 où les leaders chinois rencontrent leurs homologues de 16 pays dEurope centrale et des Balkans qui souhaitent attirer les investisseurs chinois. La relation à la Chine illustre en fait les divisions européennes entre ceux pour qui lEurope est un robinet à subventions auquel la Chine peut se substituer et ceux qui privilégient une relation politique et stratégique. Cest le cas de la France et cest sans doute pour cela que le président chinois verra Macron, Merkel et Juncker en même temps. Cest une première qui arrive tardivement pour tenter de présenter un front commun et uni à la Chine. La Commission européenne a ouvert les yeux très récemment – ce mois-ci pour être précis… – sur la montée en puissance chinoise. Dans une note, elle qualifie la Chine de rival systémique qui présente un modèle alternatif de gouvernance.

Cette compétition entre la Chine et la France prend corps, expliquez-vous, à Djibouti où Emmanuel Macron était récemment en visite dEtat ? Vous dîtes que les Chinois ont fait de cette minuscule république de 25 000 km2 un laboratoire de la nouvelle politique chinoise en Afrique . Vous publiez notamment une intéressante note de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie du ministère de la Défense…

Le président chinois, qui commence une visite de deux jours en France le 24 mars, na cessé daccroître son pouvoir dans son pays. Pourtant, il a connu des difficultés diplomatiques et sur le plan intérieur, rappelle, dans une tribune au  Monde , le sinologue.

Les Chinois ont inauguré en 2018 une base militaire à Djibouti. Il y a cinq pays qui en disposent dune sur place, mais, en général, ils nont pas tous le droit de procéder à des exercices. Apparemment, les Chinois le font régulièrement et ont déversé des milliards à Djibouti pour des travaux dinfrastructure. Une grande partie de la dette publique de Djibouti – et de nombreux autres pays dAfrique – est détenue par Pékin qui commence par prêter de largent, puis participe aux chantiers quelle finance et, très souvent, finit par gérer les infrastructures.

Visite du président chinois en France : que peut céder Macron à Xi Jinping ?

Jusquà lannée dernière, la France avait plutôt choisi de réduire ses effectifs militaires à Djibouti. Cest terminé. Djibouti est redevenu une priorité pour la France compte tenu de la place quy occupent les Chinois. Et cest aussi pour cela que Macron sest récemment rendu à Djibouti. Cela faisait longtemps quun président français ny avait pas mis les pieds.

Nous avons en effet eu accès à une note à diffusion restreinte de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie du ministère de la Défense qui pointe clairement une présence chinoise près de nos territoires souverains et indique que cette présence impose des interactions qui, sans être conflictuelles, doivent être marquées par une suspicion lucide (sic) . Le ministère de la Défense a bien vu que les Chinois sont désormais présents régulièrement en Méditerranée, en mer Baltique et, à proximité donc de Djibouti, dans le golfe dAden.

Programme, sujets de discussion, Hélène Rollès, gastronomie… Ce quil faut savoir de la visite du président chinois Xi Jinping en France

Cloudwalk technology, qui participe à la mise en place du système de reconnaissance faciale de masse en Chine, commence à le tester au Zimbabwe.

Le président Xi sur la Côte dAzur pour voir Monaco et Macron

Vous expliquez que lassise du régime chinois passe désormais aussi par un véritable autoritarisme numérique . Pour linstant, ce sont les citoyens chinois qui ont à en pâtir. Croyez-vous que ce modèle de surveillance puisse être exporté ?

La start-up chinoise Cloudwalk technology, qui participe à la mise en place du système de reconnaissance faciale de masse en Chine, sest déjà implantée en Afrique. Ils commencent à tester le système au Zimbabwe dont le président Mnangagwa est un grand admirateur. Il a fait des formations à la guérilla en Chine sous Mao et lun de ses fils y poursuit aujourdhui ses études. On le dit fasciné par lefficacité du modèle politique autoritaire chinois.

Il est cependant difficile de dire aujourdhui que le système politique chinois peut servir de modèle tant il est complexe et paraît impossible à reproduire. Mais la Chine pourrait se révéler presque avant-gardiste par la mise en place dun nouveau modèle politique fondé sur cet autoritarisme numérique. La domination du modèle libéral démocratique au XXème siècle était notamment liée à ses garanties de prospérité. Pékin a déjà montré que son capitalisme autoritaire lest tout autant. A lavenir, lenjeu résidera peut-être sur la détention et lexploitation des informations de masse. Il est évident que le traitement nen sera pas le même dans les démocraties et dans les régimes autoritaires. Mais le contrôle et la concentration des big data par un pouvoir unique et autoritaire pourraient être dune efficacité redoutable…

Pourquoi le président chinois Xi Jinping va-t-il à Monaco?

* Régis Soubrouillard est coauteur avec Pierre Tiessen de La France made in China – La France peut-elle résister à la puissance chinois ?, Ed. Michel Lafon, mars 2019, 249 pages, 18,95 euros.

Le président Xi poursuit sa mini-tournée européenne sur la Côte dAzur pour voir Monaco et Macron

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Marianne sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons quune grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais linformation de qualité a un coût. En nétant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Marianne prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Voir les commentaires Articles les plus lus #ComPolIl ne dort pas mais qu'est-ce qu'il dure… Macron ou le mythe fatigant du président Duracell Martial"Votre modèle est Clemenceau" : Castaner ordonne au préfet de police d'être un "briseur de grèves" Algérie : les islamistes en embuscade EnquêteGreta Thunberg : les secrets de fabrication d'une marionnette marketing Positive attitudeNon, les gilets jaunes n'ont pas ruiné la France, et c'est l'Insee qui le dit Cette semaine dans Marianne