Le président Xi poursuit sa tournée européenne en France, après une étape à Monaco – CNEWS.fr

Le président Xi poursuit sa tournée européenne en France, après une étape à Monaco - CNEWS.fr

Nice : un chef dÉtat étranger sème la zizanie sur les routes

Le président chinois Xi Jinping, en mini-tournée européenne pour soutenir son ambitieux programme économique des Nouvelles routes de la soie, a été reçu dimanche soir sur la Côte dAzur par son homologue français Emmanuel Macron pour un dîner privé, après une visite dEtat inédite dans la petite Principauté à Monaco.

Précédés par le couple Macron, M. Xi et son épouse sont arrivés vers 19H00 locales (18H00 GMT) à la villa Kérylos, villa-musée Belle Epoque, aux réminiscences grecques, surplombant la Méditerranée à Beaulieu-sur-Mer, à quelques kilomètres de Nice. A son arrivée, M. Xi a fait le tour de la villa avec Emmanuel Macron, admirant le coucher de soleil sur la mer. Je suis ravi de vous accueillir en France, a glissé le président français.

Le président français, qui tente dunifier lapproche européenne face à la Chine, à la fois rival et partenaire, a associé lAllemagne et lUnion européenne à la visite du président Xi en France, dont le volet officiel ne démarrera véritablement que lundi à Paris. Alors que lEurope est en plein questionnement sur les ambitions diplomatiques et commerciales de la Chine, Xi et Macron seront rejoints mardi à Paris par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, pour un des moments clés de cette visite.

Emmanuel Macron reçoit le président chinois Xi Jinping à Beaulieu-sur-mer

La petite cité balnéaire était ultra-surveillée pour cette visite, et la route du littoral coupée à toute circulation sauf pour les riverains. Le couple présidentiel chinois logera à Nice sur la célèbre Promenade des Anglais au luxueux hôtel Negresco.

Lannonce de la participation de lItalie à ce pharaonique projet dinfrastructures maritimes et terrestres – via un protocole daccord “non contraignant”, a précisé le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte – a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens. Emmanuel Macron a critiqué le cavalier seul italien et des responsables allemands ont abondé, notamment le ministre allemand des Affaires Etrangères Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du budget, Günther Oettinger.

A Beaulieu-sur-Mer, Emmanuel Macron, a offert à son homologue une traduction de Confucius en français datant du XVIIe siècle, un manuscrit précieux illustrant notamment les débuts de la sinologie européenne. Xi-Jinping lui a quant lui offert un vase spécialement conçu pour loccasion, associant des dessins représentant leurs deux pays.

Plusieurs pays de lUE (Portugal, Grèce, Hongrie, Pologne…) ont déjà conclu des protocoles daccord pour rejoindre les "routes de la soie". LItalie, la troisième économie européenne, est devenue samedi le premier membre du G7 à sy rallier, sattirant les vives critiques des États-Unis. "Nul besoin pour lItalie de conforter la légitimité de projets (servant) larrogance chinoise", a tancé Garrett Marquis, un responsable de la Maison-Banche, sur Twitter. Les interrogations portent sur le risque éventuel pour la défense et les infrastructures italiennes, des experts pointant du doigt lintérêt chinois pour les ports stratégiques de Trieste et Gênes. Ceux du Pirée (Grèce), Bilbao et Valence (Espagne) sont, par exemple, déjà sous pavillon chinois.

Le président français, qui tente dunifier lapproche européenne face à la Chine, à la fois rival et partenaire, a associé lAllemagne et lUnion européenne à la visite du président Xi en France, dont le volet officiel ne démarrera véritablement que lundi à Paris. Alors que lEurope est en plein questionnement sur les ambitions diplomatiques et commerciales de la Chine, MM. Xi et Macron seront rejoints mardi à Paris par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, pour un des moments clés de cette visite. 

En Italie, M. Xi a promis une nouvelle route de la soie à double sens, pour tenter de désamorcer les inquiétudes que font naître ses desseins économiques à Bruxelles et à Washington. Lannonce de la participation de lItalie à ce pharaonique projet dinfrastructures maritimes et terrestres –via un protocole daccord non contraignant, a précisé le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte– a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens. Emmanuel Macron a critiqué le cavalier seul italien et des responsables allemands ont abondé, notamment le ministre allemand des Affaires Etrangères Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du budget, Günther Oettinger.

Rencontre du président chinois Xi Jinping avec son homologue Sergio Mattarella à Rome – Quirinale Press Office/AFP var ULTIMEDIA_mdtk = “01946947”; var ULTIMEDIA_zone= “20”; var ULTIMEDIA_target = “ultimedia_switch”; var ULTIMEDIA_async = false; Vingt-neuf  contrats et protocoles daccords ont été signés à lissue de la visite détat du président chinois Xi Jinping. Il a reçu un accueil triomphal, créant de nouvelles dissensions au sein du gouvernement italien.  Italy First , sest félicité Luigi di Maio, le ministre du développement économique, cest un jour très important de victoire pour les entreprises italiennes. Sur les vingt-neuf contrats ou protocoles daccords signés avec la Chine, les deux tiers étaient pourtant de nature institutionnelle. Concrètement, les enjeux économiques concernent dix projets économiques pour une valeur de 2,5 milliards deuros et un potentiel de 20 milliards deuros. Une goutte deau dans locéan dinvestissements annoncés par le président Xi Jinping pour réaliser son projet de   Nouvelles Routes de la soie  . 

La visite du dirigeant chinois en France sera aussi sûrement ponctuée dannonces de contrats commerciaux, parallèlement à des échanges de vues approfondis sur les relations sino-françaises, les relations sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales dintérêt commun, selon une source officielle chinoise. Elle sinscrit dans le cadre du 55e anniversaire des relations bilatérales entre les deux pays.

Pour le président italien Sergio Mattarella, comme pour le président de la Confindustria Vincenzo Boccia,  ces nouvelles routes de la soie doivent être empruntées dans les deux sens . Pas uniquement pour permettre aux entreprises chinoises dopérer plus librement dans la péninsule mais aussi pour donner la possibilité aux entreprises italiennes de pénétrer le marché chinois. En 2018, les exportations du Made in Italy ont diminué de 2,4% sur un an pour sétablir à 13,2 milliards deuros tandis que les importations Made in China ont augmenté de 8,2% à 30,8 milliards deuros. Doù le tapis rouge déployé pour la visite détat triomphale accordée au président Chinois à Rome. La Ligue aurait préféré  dresser des barricades sur ces nouvelles routes de la soie.  La Chine nest pas un marché libre , a commenté Matteo Salvini, qui a déserté les réjouissances, tandis que son bras droit Giancarlo Giorgetti, secrétaire dEtat à la présidence du Conseil, faisait part de son inquiétude. 

La suite de la visite de M. Xi sera aussi ponctuée de manifestations dopposants. Dès dimanche, un millier de manifestants soutenant la cause tibétaine se sont ainsi massés place du Trocadéro en face de la Tour Eiffel et dautres rassemblements sont annoncés lundi à Paris par des organisations de défense des droits de lhomme.

M. Xi, avant son dîner avec le président français, sétait auparavant rendu à Monaco à la mi-journée, où il a déjeuné et passé deux heures et demi pour des entretiens bilatéraux dans le domaine économique. Cette rencontre constituait un succès diplomatique historique pour le souverain monégasque Albert II: hormis la France, Monaco et ses 38.000 résidents navaient jamais accueilli de dirigeant dune grande puissance, membre du conseil de sécurité de lONU. 

Ce déplacement fait suite à celui dEmmanuel Macron en janvier 2018 en Chine, où il avait promis de se rendre chaque année. Ce dernier, dont le nom en mandarin, Makelong, signifie le cheval vainc le dragon, devrait à nouveau adopter une position ferme par rapport aux investissements chinois – en France et Europe – et aux nouvelles routes de la soie, dont Xi Jinping est venu faire la promotion. Lancé en 2013, ce chantier pharaonique consiste à construire de gigantesques infrastructures terrestres et maritimes entre lAsie et les autres continents. Lors de son discours à Xian, début 2018, Emmanuel Macron avait déjà posé des conditions à la participation de la France et de lEurope à ce projet: quil repose sur une coopération équilibrée et quil ne se traduise pas par une nouvelle hégémonie, qui viendrait mettre en état de vassalité les pays traversés. Contrairement à Rome, Paris ne se ralliera pas à cette initiative pendant le séjour de Xi Jinping. Le maître de Pékin a remporté un succès diplomatique en signant samedi un protocole daccord avec lItalie, devenue le premier membre du G7 à rejoindre cet ambitieux programme.

“La Chine a profité de laustérité imposée par Bruxelles après 2008 pour simplanter en Europe”

Outre les intérêts croisés dans le tourisme de luxe et les casinos, Monaco sera en 2019 le premier territoire étranger test pour le déploiement de la 5G par Huawei, le géant chinois des télécoms dont Washington craint quil ne puisse servir à Pékin pour espionner les communications de lOccident. Cest évident quil y a des intérêts économiques mais Monaco sait aussi très bien jouer la carte du prince et de lattrait pour un temps révolu qui ne subsiste quà quelques endroits dans le monde, a commenté auprès de lAFP le sinologue Jean-Paul Desroches, qui avait coordonné une exposition croisée consacrée aux dynasties Qing en 2017 à Monaco et Grimaldi en 2018 à Pékin.

Comme le révèle Le Parisien, la visite du président chinois à Nice (Alpes-Maritimes) a provoqué de nombreux bouchons. Les automobilistes des routes dAlpes-Maritimes ne décollèrent pas. Ce dimanche 24 mars, le président chinois Xi Jinping était de passage à Nice en milieu de journée pour une visite officielle avant un dîner avec le couple Macron, nouvelle étape de sa tournée en Europe.

Située sur un promontoire rocheux à la pointe de la baie des Fourmis, la Villa Kérylos accueille tous les jours touristes et curieux venus admirer son architecture remarquable. Cette villa a été construite sur le modèle dune demeure de la Grèce antique. Cest lhelléniste et archéologue Théodore Reinach qui décida de réaliser ce chef-dœuvre au début du siècle dernier en faisant appel aux talents de larchitecte Emmanuel Pontremoli (grand prix de Rome en 1890). Édifiée de 1902 à 1908, cette construction blanche avancée sur la mer et surmontée de terrasses et pergolas nous fait remonter dans le temps.