Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 senfonce – Libération

Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 s\enfonce - Libération

Demain, Médiamétrie va annoncer que France Inter devient la 1ère radio de France devant RTL – Europe 1 à son plus bas historique va passer sous la barre des 6 points !

Europe 1 senfonce sous le seuil des 6 % daudience et a perdu plus dun million dauditeurs en deux ans.

Depuis deux ans, France Inter grignote du terrain. Depuis ce matin, la station est officiellement première radio de France devant RTL, sur la période de janvier à mars 2019, selon les chiffres publiés par Médiamétrie. La station publique rassemble 6,34 millions dauditeurs chaque jour, soit une audience cumulée de 11,7 %. Si son audience a déjà été plus élevée (11,9 % entre novembre et décembre 2018), cest la première fois que France Inter est juchée sur la plus haute marche du podium. En novembre dernier, sa directrice Laurence Bloch était venue dire au Buzz Média le Figaro quelle espérait ravir la couronne rapidement. RTL doit laisser sa place avec seulement 11,3 % daudience cumulée, une chute de 0,9 point en un an. Pire, RTL laisse aussi sa première place en termes de part daudience avec seulement 11,8 %, contre 12,2 %.

Cest fait. Après plusieurs mois au coude-à-coude, France Inter a dépassé pour la première fois RTL entre janvier et mars 2019, et devient ainsi la première radio de France, selon les audiences publiées par Médiamétrie ce jeudi 18 avril. Dopée par lannonce de la démission de Nicolas Hulot en direct dans une interview dès la rentrée fin août, France Inter a continué sur sa bonne lancée. Laudience cumulée de la station publique progresse de 0,4 point sur un an et sétablit à 11,7 %, tandis que celle de la radio du groupe M6 chute lourdement à 11,3 %, perdant 0,9 point.  Nous considérons ce sondage comme atypique sétonne Christopher Baldelli patron de la station. Comment une grille qui na pas changé et qui enregistre entre septembre et décembre un record absolu peut elle accuser une baisse aussi importante la vague suivante ? 

Lautre grande surprise de cette journée est Europe 1. La station poursuit un long chemin de croix. Pour la première fois, son audience chute en dessous du seuil des 6 %, pour tomber à 5,9 % daudience cumulée avec seulement 3,2 millions dauditeurs. Un véritable calvaire pour la station qui a tenté -et raté,- une nouvelle relance à la rentrée de septembre 2018. En deux ans, la radio du groupe Lagardère a perdu plus dun million dauditeurs. Ils se sont lassés des changements incessants de matinaliers (trois en deux ans avec Thomas Sotto, puis Patrick Cohen et enfin Nikos Aliagas) et de rendez-vous dans la grille. Perdus, les auditeurs ont déserté

La tension est très vive au sein de la radio. Les salariés se rassemblent aujourdhui pour voter une motion de défiance envers la direction. Mais Laurent Guimier, le vice-PDG de la radio, a déjà perdu une grande partie de ses pouvoirs au profit de Constance Benqué la Directrice Générale des activités médias du groupe Lagardère et de Donat Vidal-Revel, directeur délégué à linformation. Ce dernier pourrait même remplacer rapidement Laurent Guimier.

Avec une audience cumulée à 8,6 %, Franceinfo gagne également 0,3 point par rapport à lan dernier.  Franceinfo est en pleine santé et poursuit sa belle progression , se félicite Jean-Philippe Baille, directeur de la rédaction, qui se dit  impressionné par linvestissement au quotidien de la rédaction .  Dans une compétition très relevée, notre matinale simpose [la matinale, comme le reste de lantenne, enregistre un record depuis sept ans, NDLR] et en quelques mois, Marc Fauvelle est déjà devenu une référence.  Quant à RMC, radio du groupe Altice, son audience (7,3 %) recule de 0,2 point.

Le secteur des radios généralistes est devant une situation paradoxale. Désorientés, les auditeurs dEurope 1 se réfugient chez France Inter. Et dans le même temps, les annonceurs dEurope 1 senvolent vers RTL car les antennes de France Inter ne peuvent pas recevoir plus de publicité. Si Europe 1 perd sur toute la ligne, France Inter gagne en audience et RTL gagne en recettes publicitaires.

Les musicales font grise mine et continuent de voir leurs audiences seffriter. Celle de NRJ, en baisse de 0,4 point, sétablit à 9,5 %. Chérie, autre station du groupe NRJ, accuse également un recul de 0,3 point à 3,5 %. Huit des dix premières radios de France enregistrent des audiences à la baisse et cinq dentre elles accusent même leur plus bas historique. Un résultat inquiétant pour le média radio qui perd 788 000 auditeurs en un an. A moins quil faille repenser les modes de calcul de la mesure… La question semble déjà agiter le petit monde des ondes…

La situation financière de la radio sest encore dégradée. En 2018, Europe 1 avait perdu 19 millions deuros. Pour 2019, la perte devrait encore saccroître, car une baisse dun point daudience se traduit généralement par une chute de recettes publicitaires denviron 7 million deuros et que, dans le même temps, les coûts ont augmenté entre les chèques signés pour les départs et ceux signés pour recruter de nouvelles voix et conserver limitateur Nicolas Canteloup. La perte pourrait, selon nos informations, atteindre une trentaine de millions deuros. Ce que la direction de la radio dément.

Du côté dEurope 1, la dégringolade continue. La station récemment installée dans le 15e arrondissement de Paris perd presquun point daudience cumulée sur un an, la plus forte baisse. Avec 5,9 %, elle fait jeu égal avec Nostalgie et Skyrock. Les énièmes changements de grille effectués cette année, avec notamment le recrutement de Nikos pour animer la matinale, ne suffisent pas à enrayer une baisse continue qui se confirme avec ces nouveaux chiffres décevants. France Bleu avec 6,4 % recule également de 0,7 point.

La situation est très compliquée pour lactionnaire. En 2017, Arnaud Lagardère a dit quil prenait la présidence de la radio le temps de la redresser. Mais elle continue de senfoncer. Un temps intéressé par un rachat, le groupe TF1 ne regarde même plus le dossier.

Europe 1, dont l’audience atteignait 9% il y a sept ans, continue de son côté à s’effondrer, son score étant tombé à un nouveau plus bas. De quoi alimenter les inquiétudes des salariés face aux changements de cap successifs qui se sont soldés par des échecs, et alimenter les spéculations sur un éventuel nouveau remaniement dans sa grille comme à sa tête. Parmi les autres stations, France Culture poursuit son ascension (+0,6 point à 2,8%) et égale son niveau record de septembre-octobre. 

Le marché de la radio en France semble se structurer autour de deux grandes radios généralistes (France Inter et RTL) et de quatre grandes radios thématiques. Sur linfo, France Info poursuit sur sa lancée avec une audience cumulée de 8,6 % (en hausse de 0,3 point). Sur la musique, NRJ (qui fut première radio de France il y a quelques années) a perdu 0,4 point sur un an pour atteindre 9,5 % daudience et sa rivale Skyrock est à 5,9 %, en fort recul. Enfin, sur le talk et le sport, RMC se maintient plus ou moins à 7,3 % daudience. La station oscille toujours entre 7 à 8 %.

France Inter est devenue la première radio de France devant RTL sur la période janvier-mars, selon les chiffres d’audiences publiés jeudi par Médiamétrie, tandis qu’Europe 1 s’est effondrée à un nouveau plus bas. D’après ces chiffres, France Inter a gagné 0,4 point d’audience cumulée par rapport à un an plus tôt, à 11,7%, dépassant RTL en recul de 0,9 point à 11,3%. Une première depuis la création de Médiamétrie en 1985.

Audiences radio : RTL détrônée par France Inter

Ces six stations ont largement distancé Europe 1 qui ne semble plus avoir sa place dans le peloton de tête.

NRJ reste la 3e radio du pays et la première musicale (-0,4 point à 9,5%), tandis qu’Europe 1 continue de boire la tasse (-0,9% à 5,9%). France Info, en forme, gagne 0,3 point à 8,6% tandis que RMC cède 0,2 point à 7,3%. Ces chiffres sont une consécration pour France Inter, qui talonnait RTL.

France Inter devient la première radio de France, devant RTL

Enfin, la station publique, France Culture poursuit sa forte croissance. Entre janvier et mars 2019, elle a gagné 211 000 auditeurs pour atteindre 2,8 % daudience.

Après un long règne, RTL nest plus la première radio de France…

Laurence Bloch au Buzz Média: Être la première radio de France serait formidable (16/11/2018)

Le slogan  1ère radio de France  a ce matin changé de camp. En effet, Médiamétrie révèle ce matin la nouvelle mouture de sa 126 000 Radio pour la période janvier-mars 2019. Et coup de théâtre, France Inter affiche une audience cumulée (AC) de 11,7% (+0,4 point en un an), devançant ainsi RTL qui perd 0,9 point, à 11,3%. Le duo tient ainsi largement tête à NRJ, à 9,5% dAC (-0,4 point) et franceinfo qui pour sa part engrange 0,3 point sur la période, à 8,6%. RMC est en recul de 0,2 point (7,3% dAC) tandis que France Bleu saffiche à la 6ème place avec une audience cumulée de 6,4%, en baisse de 0,7 point. Europe 1, encore en baisse sur cette vague janvier-mars, enregistre une AC de 5,9% (-0,9 point), et fait désormais jeu égal avec Nostalgie (-0,2 point) et Skyrock (-0,7 point). Enfin, Les Indés Radios progressent en un an de +0,3 point pour une AC de 15,8%. A noter quen part daudience (PDA), France Inter se hisse également en tête, à 12,2% (+0,7 point), au détriment de RTL qui perd tout de même 1,4 point (11,8%).

Audiences radio : “Les Grosses Têtes” leader en baisse laprès-midi, Karl Zéro en légère hausse sur Europe 1

Laurence Bloch (France Inter) : Être la première radio de France serait formidable – Regarder sur Figaro Live

Tranche matinale : RTL n'a qu'à supprimer Mme Martichoux, de nombreux auditeurs reviendront..

Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture

France Inter est de loin la meilleure radio de France, ou l'on est pas abreuvé de publicités débiles.

Auditeur de RTL depuis plusieurs années, je crois que je vais me laisser tenter et passer sur France Inter. RTL s'est laissée aller et suit la mode actuelle du "le bien, c'est d'être réac et d'insulter les autres de gauchistes bien-pensants". Dommage.

Sont rigolos les gens. Macron, président des riches, serait appuyé par les médias publics de gauche… MDR !

Audiences radio : RTL devancée par France Inter, Europe 1 poursuit sa chute

Radio infernale de bien pensence. Un robinet deau tiède servi au quotidien surtout dans le journal de 13 heures.

Audiences radio: France Inter détrône RTL et devient la première radio de France

Je me suis laissé dire que France Inter et consorts, cétait la gauche….. Ben, ça fait 11,7%. Cest vraiment beaucoup ?

Audiences radio : France Inter devient première radio de France et dépasse RTL

Qu'ils suppriment ce délire de pub que nous subissons à longueur de journée et ils reprendront leur place…

Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 dégringole

France inter 1ere radio de France ha ha , rien que voir la photo de certains , je me sauve en courant. cette radio est infestée de gauchistes , et de trotskistes pour moi , toute la journée c'est radio classique.

Si j'ai bien compris, tout ce qui n'est à l'extrême droite du RN, avec cranes rasés en prime, est gauchiste et trotskiste. MDR.

Audiences radio : France-Inter détrône RTL, Europe 1 chute encore

Le matin, j'écoute RMC . Mais c'est "infesté " de pub's souvent plus débiles les unes que les autres. Souvent , je zappe et ne reviens pas

c'est surtout infesté par Bourdin… niveau bien pensance et poncif, c'est quand même le roi du monde

La gauche triomphante reprend le pouvoir et se renforce dans les médias. Messieurs les bien pensants à vos marques!Vive le politiquement correcte…

Audiences radio: France Inter devient la première radio de France

Les radios et TV du service public français sont parmi les meilleures au monde à coup sur et pour ma part, LES meilleures du monde. Loin du buzz en permanence, les reportages profonds et sur différents tons et approches sont supers. Cependant, il est bon de diversifier ses lecteurs, vues et écoutes.

La radio c'est un truc de vieux. Il faut être bien has been pour écouter encore ce truc. Quant à l'audiovisuel public c'est un non sens. Ce truc devrait être privatisé d'urgence.

Le principe même de considérer les gens comme "has been" en dit long… Libre à vous de préférer suivre des chaines dont le seul objectif restera de financer les pauses publicitaires et le sponsoring (car c'est hélas la démarche) ou de suivre des canaux payants. En attendant, la radio publique reste un des derniers remparts culturels dans le monde médiatique français ! Cette alternative de qualité propose des contenus autrement plus intéressants que les TF1 et consorts… Privatisons tout et pleurons ensuite de ne plus avoir cette possibilité. Sans moi, merci.

La radio un truc de vieux….C'est tellement fun les trucs de djeuns, comme les poufs à Végas, les botoxées à Macilla….

Il suffit de voir comment les chaînes télé privées font de la "qualité", pour se dire que non merci on va conserver un peu d'audiovisuel public. Je préfère encore Ruquier à une émission de téléréalité style "La villa de la tentation des anges marseillais aux coeurs brisés dans le pré – Saison 3 : La guerre du secret des chefs"

Quand on fait de la qualité, ça paie à un moment ou à un autre… Dans cette radio, il y'a vraiment tout ce que je trouve essentiel pour écouter une radio: très peu de pub, des animateurs pros, des émissions et reportages bien préparés (on sent toujours un immense travail derrière chaque sujet évoqué), des débats de qualité, et surtout on ne prend pas l'auditeur pour un gogo…On ne cherche pas son temps de cerveau disponible… Tout cela est généralement entrecoupé de musique de qualité, et pas des tubes commerciaux à la mode… Bref, Bravo!!!