Harcèlement contre dictature… le France insoumise secouée par le départ de Guénolé – Libération

Harcèlement contre dictature... le France insoumise secouée par le départ de Guénolé - Libération

France insoumise : mis en cause pour harcèlement sexuel, Thomas Guénolé dénonce des méthodes staliniennes

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Politique VIDEO. La France insoumise: Thomas Guénolé, candidat pour les élections européennes, mis en cause pour harcèlement sexuel

ACCUSATIONS Pour Thomas Guénolé, ces accusations ont été utilisées pour étouffer ses critiques sur le fonctionnement du mouvement

Quelques instant plus tard, la France insoumise a publié un communiqué pour donner des précisions sur la procédure engagée en interne contre Thomas Guénolé. “Le pôle de vigilance et d’écoute de la France insoumise contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes a été saisie le 3 mars par une femme d’un signalement à l’encontre de Thomas Guénolé d’actes pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel. C’est le rôle de celui-ci de traiter cette saisine. Le pôle a auditionné la personne en question le 14 mars 2019. A la suite de cette rencontre, il a rendu un rapport au comité électoral le 15 mars, tout en respectant la confidentialité”, écrivent Bastien Lachaud, le directeur de campagne et Danielle Simonnet qui est à la tête du pôle de vigilance.

Le politologue Thomas Guénolé, candidat de La France insoumise pour les élections européennes, a fait lobjet dun signalement par une militante pour harcèlement sexuel, a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi, le parti dirigé par Jean-Luc Mélenchon. De son côté, lintéressé dénonce des  méthodes staliniennes  utilisées pour étouffer ses critiques sur le fonctionnement du mouvement.

Par un enchaînement de trois tweets, Jean-Luc Mélenchon dit tout découvrir de cette affaire qui a été gérée, selon lui, par les instances du mouvement dont il serait étranger. Officiellement, le député des Bouches-du-Rhône n’apparaît pas dans l’organigramme de la France insoumise; il n’est que le président du groupe à l’Assemblée. Au HuffPost, Thomas Guénolé n’a lui-même pas fait mention d’une discussion sur le sujet avec l’ancien candidat à la présidentielle.

Jean-Luc Mélenchon “stupéfait” par les accusations de Thomas Guénolé

 Le comité électoral a reçu un signalement dune jeune femme dénonçant des faits pouvant sapparenter à du harcèlement sexuel de la part de Thomas Guénolé , a indiqué le comité électoral de LFI dans un communiqué, qui précise quune  cellule de veille et de vigilance  a été mise en place.  Nous découvrons avec stupeur le communiqué de Thomas Guénolé qui instrumentalise des prétextes politiques pour sa défense , a ajouté le comité électoral.

Elle a surgi ce jeudi matin, le 18 avril, par la publication d’un communiqué du politologue Thomas Guénolé, candidat aux européennes en 14e position sur la liste LFI. Dans un texte d’une rare violence, il dénonce le “fonctionnement autocratique” du mouvement et l’emploi de “méthodes staliniennes”. Réponse de la direction de campagne au HuffPost: elle déplore que le politologue, visé par un signalement interne pour harcèlement sexuel, réponde “par une stratégie de défense politique”.

Quelques minutes plus tôt, le politologue avait publié un communiqué dans lequel il affirmait que ces accusations avaient été formulées pour étouffer ses critiques sur lorganisation du mouvement.  Fort “opportunément”, les dirigeants de la France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : maccuser de choses sur la base de rumeurs mais refuser de me communiquer le moindre document mincriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire “spontanément” ma candidature LFI à lélection européenne , a-t-il expliqué.

“Les questions qu’il soulève comme le poids de Jean-Luc Mélenchon et les modes de décision existaient avant même qu’il soit candidat sur la liste. Elles devront être à l’ordre du jour après les Européennes. Mais qu’est-ce qui lui prend de publier une telle charge, à un mois d’une élection? Il lui prend qu’il a une plainte pour harcèlement sexuel”, fulmine par exemple la députée Clémentine Autain. 

Et celui qui figure en 14e position, non éligible en létat actuel des intentions de vote, sur la liste LFI pour le scrutin du 26 mai​, de dénoncer le mouvement  comme une dictature .  Tandis que le soulèvement historique des “Gilets Jaunes” exige le RIC et la démocratie directe, Jean-Luc Mélenchon, lui, gouverne LFI en autocrate , dénonce-t-il.

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "stupéfait" devant les déclarations du docteur en sciences politiques, avec lequel il n'aurait "jamais eu aucun contentieux". "Il ne m'a jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement" et "m'a affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récentes", écrit le chef de file de LFI. Il précise ne pas avoir eu connaissance jusque-là de l'existence d'une procédure visant son candidat aux européennes. En novembre, un conseiller de Jean-Luc Mélenchon, Djordje Kuzmanovic, a quitté la formation après son exclusion de la liste pour les élections européennes, lui aussi dénonçant des méthodes autoritaires.

 Distant des militants de terrain, lappareil central fonctionne comme une toile daraignée : des cercles de plus en plus étroits, jusquà “JLM” au centre qui in fine décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou , dont le retour pour les européennes avait provoqué le retrait de la tête de liste pressentie, Charlotte Girard, affirme Thomas Guénolé dans son communiqué. En outre, selon le politologue,   les enquêtes judiciaires sur les comptes de campagne présidentielle de LFI font peser un risque judiciaire élevé de condamnation de Jean-Luc Mélenchon, avant la prochaine élection présidentielle, à une peine dinéligibilité .

La France insoumise est visée par des enquêtes sur les comptes de la campagne 2017 et sur les conditions demploi dassistants deurodéputés.  Des millions de gens voudraient soutenir la France insoumise pour son programme, mais sy refusent juste à cause de la personnalité imprévisiblement colérique de Jean-Luc Mélenchon , estime par ailleurs Thomas Guénolé.

Il s'en prend également à Sophia Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon, et à Manuel Bompard, deuxième sur la liste au scrutin européen, qu'il qualifie de simple "homme de paille" et de "paratonnerre". Le maintien du numéro un dans un rôle de candidat naturel en vue de la présidentielle de 2022 représenterait "une prise de risque inconsidérée" compte tenu de la peine d'inéligibilité à laquelle celui-ci pourrait, selon Thomas Guénolé, être condamné au terme de l'enquête sur les comptes de campagne de 2017.

Thomas Guénolé quitte “la dictature” de La France insoumise et accable Mélenchon

INFO LE FIGARO – Si elle se voulait discrète, lancienne conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon est bien impliquée dans la campagne des Insoumis pour les européennes. Elle est toujours soupçonnée davoir surfacturé, via son entreprise personnelle MediaScop, les comptes de la dernière campagne présidentielle.

La France insoumise a vu éclater ce jeudi 18 avril une nouvelle crise, déclenchée cette fois par un communiqué au vitriol de Thomas Guénolé, reprochant à Jean-Luc Mélenchon de se comporter en autocrate, auquel le mouvement a répondu en faisant état d'une accusation de harcèlement sexuel visant le politologue. Le différend a pris des dimensions judiciaires, Thomas Guénolé, 14e sur la liste de LFI aux élections européennes, ayant demandé à son avocat de prendre toutes les mesures "nécessaires" contre l'appareil central de la formation.

Thomas Guénolé entame une procédure judiciaire à lencontre de la France insoumise

Lorsquelle avait eu vent de la nouvelle fin août 2018, son sang navait fait quun tour. Alors pressentie pour être la future tête de liste de La France Insoumise pour les européennes, Charlotte Girard avait appris par la presse larrivée de Sophia Chikirou dans la campagne. Son poste exact na pas encore été fixé, avait-elle répondu, prise de court par des journalistes, lâchant tout de même que son arrivée risquait de parasiter la campagne. Linquiétude était justifiée. Lancienne communicante de Jean-Luc Mélenchon était au même moment empêtrée dans des affaires de gros sous au Média, la web-télé quelle avait fondée avant dêtre poussée vers la sortie. Ses équipes laccusaient notamment dabus de biens sociaux au profit de son entreprise personnelle, MediaScop. Quelques semaines plus tard, les soupçons de surfacturation concernant les comptes de campagne de la présidentielle – toujours par le biais de MediaScop – navaient rien arrangé.

Malaise à La France insoumise autour de Thomas Guénolé

Huit mois plus tard, la campagne des européennes bat son plein. Manon Aubry a finalement été nommée tête de liste après labandon à lautomne de Charlotte Girard, marquée par ces divergences internes. Si elle se veut discrète, Sophia Chikirou, elle, est toujours là. Officiellement, la communicante ne doit que fournir des outils de communication en tant que prestataire avec – toujours – MediaScop. Ni plus, ni moins, a certifié Manon Aubry lors dune conférence de presse début avril. MediaScop ne joue pas un rôle stratégique. La stratégie est définie par la direction de la campagne. Lorganigramme est public et vous aurez noté quelle (Sophia Chikirou) ny figure pas.

Pourtant, selon nos informations, Sophia Chikirou a pris un rôle prépondérant à quelques semaines du scrutin. Cest notamment elle qui a eu lidée de lemprunt populaire enclenché début avril. Les Insoumis ont lancé un appel à leurs sympathisants leur demandant de prêter de largent pour financer la campagne. Il leur sera ensuite remis après le remboursement des frais de campagne par lÉtat. Le succès a été au rendez-vous: plus de deux millions deuros ont été collectés en dix jours. Une bonne surprise en interne.

Celui qui figurait en 14e position sur la liste présentée par LFI pour les élections européennes fustige un Jean-Luc Mélenchon qui, selon lui, «gouverne la France insoumise en autocrate» et un «appareil central [qui] fonctionne comme une toile d’araignée : des cercles de plus en plus étroits, jusqu’à “JLM” [Jean-Luc Mélenchon] au centre qui in fine décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou».

Sophia Chikirou et MediaScop nous ont fait part dun certain nombre de propositions. On a discuté, on a modifié certaines choses. La réussite de lemprunt populaire est la démonstration que notre coopération marche bien, indique au Figaro Manuel Bompard, candidat en deuxième position sur la liste des européennes et proche de Jean-Luc Mélenchon. Cette opération montre que Sophia reste très importante, glisse aussi Younouss Omarjee, député européen LFI et à nouveau en position éligible. Sous couvert danonymat, un candidat LFI se veut plus lucide: Ne nous racontons pas dhistoire. Sophia partage la moitié de la vie de Jean-Luc Mélenchon. Cest normal quelle soit un minimum impliquée dans la campagne des européennes.

Le risque que Sophia Chikirou vienne parasiter la campagne sest-il éloigné? Dautant que la communicante nen a pas encore fini avec ses ennuis judiciaires. Et alors? Il ny a plus de présomption dinnocence dans ce pays?, raille Bastien Lachaud, député et directeur de campagne. Chez les Insoumis, la présence de la communicante est cependant largement mise en sourdine. Tous lassurent: aucun na croisé sa route au siège du mouvement. Contactée par notre journal, Sophia Chikirou na quant à elle pas répondu à nos sollicitations.

Ce sujet particulier illustrerait, selon Thomas Guénolé, la façon dont fonctionne La France insoumise. «Les réunions internes collégiales de l’appareil du mouvement ne sont qu’une apparence. En réalité, elles sont précédées par des réunions et discussions officieuses en effectif beaucoup plus fermé où tout ce qui compte est déjà décidé. Les discussions de la réunion collégiale plus large sont ensuite cadrées et verrouillées», accuse-t-il, en dénonçant les pressions qu’il aurait subies de la part des dirigeants pour qu’il se retire « spontanément » de la liste LFI aux Européennes.

Elle dors toujours chez Melenchon cette conseillère largement rémunérée au frais du contribuable ?

Nouvelle crise à La France insoumise en conflit avec lun de ses candidats aux européennes

Une courtisane….il est vrai que melenchon est très sexy Une petite entreprise familiale la France Insoumise Melenchon a quand même des signes de vieillesse

Guénolé raconte un épisode de « simulacre de démocratie interne », lorsque le maintien de l’ex-patronne de « Le Média » au poste de prestataire du mouvement pour les campagnes électorales a fait débat. Il considère que « de par sa proximité avec Jean-Luc Mélenchon », la confirmation de sa collaboration pour la campagne des Européennes fait peser « un risque de condamnation judiciaire ».

La France Insoumise, c'est la cupidité et l'arrivisme hérités du PS, dont toute la clique des dirigeants officiels ou officieux est issue.

Ils sont clean et très clairs chez LFI !… Ils peuvent donner des leçons à la terre entière ! Les partis politiques sont formidables !…

Thomas Guénolé vise le premier cercle du mouvement. Jean-Luc Mélenchon, le premier, est dépeint en homme imprévisiblement colérique, accusé de gouverner la France insoumise en autocrate, de décider de tout ce qui compte, en symbiose avec Sophia Chikirou. Lancienne communicante du leader du mouvement est, elle aussi, épinglée. Thomas Guénolé reproche à la formation son maintien au poste de prestataire pour les européennes, avec son entreprise personnelle Mediascope -toujours soupçonné de surfacturation pendant la présidentielle. De par sa proximité avec Jean-Luc Mélenchon, elle risque objectivement une condamnation judiciaire, estime-t-il.

Guénolé prend ses distances avec LFI et accuse Mélenchon de gouverner le parti en autocrate

Faire vivre les idées nécessite un peu d'argent….. Mais la politique est à la fois un métier généralement très bien payé, surtout à la lumière de la valeur ajoutée créée, et un business pour les acteurs eux-même et ceux qui gravitent autour. En l'espèce concernant Mr Mélanchon, et ses proches : – il vit grassement de ses mandats électifs depuis le début des années 80, – ne pouvant prendre les manettes du PS, il veut se faire passer pour un révolutionnaire depuis 5 à 7 ans, mais ne fait rien à part porter un costume Mao, – comme Chef de Parti, il distribue les contrats de prestation dont ni la réalité, ni la valeur ne sont contrôlables à ses proches, qui seront remboursés par les subsides de nos impôts, Ce qu'il cherche, de même que ses proches (Mr Corbières a fait pareil durant la campagne précédente) c'est que le petit peuple pense qu'il est une part constructive de la démocratie alors que c'est juste le pactole de la démocratie qui lintéresse lui …..

Coup de tonnerre à La France insoumise. Alors quil est accusé de harcèlement sexuel en interne, Thomas Guénolé, politologue et intellectuel engagé au sein du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, dénonce dans un communiqué le manque de démocratie au sein de lappareil du mouvement et la dérive autoritaire de ses dirigeants. Il annonce une prise de mesures judiciaires contre La France insoumise. Le mouvement lui reproche de vouloir régler ses comptes.

Rappel: Monsieur Mélanchon candidat ayant le plus gros patrimoine à la dernière élection présidentielle. Question: qu'elle est l'origine de cette fortune ?

Manuel Bompard, numéro 2 sur la liste et proche parmi les proches de Jean-Luc Mélenchon, est quant à lui qualifié dhomme de paille et de paratonnerre. Il ny a en réalité que deux personnes qui tiennent le mouvement, indique Thomas Guénolé au Figaro. Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou. Manuel Bompard nest quun exécutant qui endosse limpopularité, mais ne décide pas lui-même.

Mélenchon avec un e….cette manie de mettre un a. Avant décrire le nom de quelquun la moindre des choses est de ne pas faire de fautes.

Thomas Guénolé reproche le simulacre de démocratie interne au mouvement. Les réunions internes collégiales de lappareil du mouvement ne sont quune apparence. En réalité, elles sont précédées par des (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Les mêmes f noeuds qui pour leur idole crie a la presemption d'innocence , là semble l'avoir oublié ….

Le maintien du numéro un dans un rôle de candidat naturel en vue de la présidentielle de 2022 représenterait “une prise de risque inconsidérée” compte tenu de la peine dinéligibilité à laquelle celui-ci pourrait, selon Thomas Guénolé, être condamné au terme de lenquête sur les comptes de campagne de 2017.

"La main" très méprisant et très partisan Mr Figaro !! Sinon dans ce cas, les autres camps qui ont eu un prêt à la banque ne sont t'ils pas dans la main de ces mêmes banques ?

“Il ne ma jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement” et “ma affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récentes”, écrit le chef de file de LFI. Il précise ne pas avoir eu connaissance jusque-là de lexistence dune procédure visant son candidat aux européennes.

Mis en cause pour harcèlement sexuel, Thomas Guénolé étrille la France insoumise

Prestataire de com du parti Responsable com du parti Compagne du chef du parti . Le  en même temps  façon LFI

Après sêtre hissé en quatrième position à la présidentielle de 2017, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a subi une série de contrecoups, liés aux rebondissements dans les enquêtes judiciaires en cours et aux départs de certains cadres, sur fond de sondages en berne en vue des européennes du mois prochain.

un emprunt populaire pour des gauchistes pourris ? ils se moquent de nous. Qu'ils aillent voir le camarade millionnaire Mélenchon

En novembre, un conseiller de Jean-Luc Mélenchon, Djordje Kuzmanovic, a quitté la formation après son exclusion de la liste pour les élections européennes, lui aussi dénonçant des méthodes autoritaires. Au même moment, le porte-parole François Cocq avait dit avoir été banni.

Ben oui elle va encore surfacturer avec sa boîte perso pour que Mélenchon et elle se remplissent les poches……. lisez et écoutez bien ce que raconte Guénolé….!!

France insoumise : mis en cause pour harcèlement sexuel, Thomas Guénolé dénonce des méthodes staliniennes

Je viens d'aller voir, effectivement présidente d'une section locale de L'UNEF. C'est dommage, elle à mal choisi les mouvements pour défendre sa cause.

La médisance et le harcèlement sont de mise. Cet emprunt populaire est tout ce qu'il y a de légal, et intervient quand les banques refusent les prêts ce qui est le cas pour plusieurs partis. Rien n'empêche ces partis de faire pareil, ce qui a d'ailleurs été envisagé par certains à qui les banques renaclent à prêter les fonds.

Relisez l'article ! Ce n'est pas l'emprunt qui est remis en cause mais Chikirou qui est controversée par ses magouilles financières ! Quand c'est un autre parti qui est mouillé vous hurlez "au voleur" mais là silence radio ? C'est beau l'aveuglement partisan . . .