Taxe Gafa: France et États-Unis sont proches daboutir à un compromis – BFMTV.COM

Taxe Gafa: France et États-Unis sont proches d\aboutir à un compromis - BFMTV.COM

Le cadeau de la Région PACA pour inciter Trump à ne pas taxer le vin

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Économie France et USA  approchent dun accord  sur la taxe Gafa, déclare Trump

IMPOTS Vent debout contre cette taxe proposée par lEtat français, le président américain avait envisagé de riposter en taxant les vins français

Cest avec ses quelques phrases, que le président américain brandit à nouveau le spectre dune guerre commerciale franco-américaine. LUnion européenne na pas tardé à répondre. Donald Tusk promet une riposte si de nouveaux droits de douane sont décrétés sur le vin français.  

La France et les Etats-Unis  approchent  dun accord sur la taxation des géants américains de lInternet, a déclaré ce lundi au sommet du G7 de Biarritz Donald Trump. Le président américain sétait pourtant montré hostile au vote dune taxe sur le chiffre daffaires des groupes américains lancée par la France.

Donald Trump ne met pas deau dans son vin. Et dailleurs, il nen boit pas et le répète à lenvie, il préfère les sodas bien de chez lui.                                                                                                     

 On se rapproche. Ils veulent un accord et nous verrons si nous y arrivons. Nous sommes proches , a répondu Donald Trump à une question sur un éventuel accord avec la France sur cette délicate question, et alors que le président américain avait menacé de taxer le vin français en représailles à la taxe française.

En Direct #Edward Snowden #Pape François France Afrique Reportages Les plus vus / Economie et Technologie Les dirigeants du G7 affichent une "grande unité" à lissue du sommet 405 partages Publié le : 26/08/2019 – 10:00Modifié le : 27/08/2019 – 04:15

Taxe sur le vin contre taxe Gafa: les leçons de la théorie des jeux. La chronique dEmmanuel Combe

Le ministre français de lEconomie Bruno Le Maire a reçu son homologue du Trésor américain, Steven Mnuchin, dans sa maison de Saint-Pée-sur-Nivelle, un village non loin de Biarritz pour évoquer ce dossier.

La théorie des jeux nous apprend aussi que la fonction principale dune menace est de favoriser la paix, dès lors quelle est perçue comme crédible par ladversaire : si je suis convaincu que si je lance la guerre, il ripostera en faisant de même, alors je préfère ne pas lancer les hostilités. La crédibilité de la menace dépend de multiples facteurs, et notamment de son ampleur : une menace disproportionnée peut être rationnelle. La phrase de Donald Trump sur le vin français prend alors tout son sens : il entend taxer les Français comme ils ne lont jamais vu . Elle dépend aussi de la réputation de celui qui la met en œuvre : est-il quelquun qui bluffe ou qui à lhabitude de mettre à exécution ses menaces lorsquon lui résiste ? Une manière de le savoir est dobserver ce quil a fait dans le passé envers dautres adversaires. Cest exactement le cas actuel : au vu de ce qua fait Trump avec la Chine, il était assez crédible quil fasse de même avec la France. Trump a acquis la réputation dun dur dans les négociations et il serait donc judicieux den tenir compte, lorsque nous prenons des décisions. Cela nous éviterait des déconvenues assez… prévisibles.

Définitivement adoptée le 11 juillet en France, la taxe dite  Gafa  (acronyme désignant les géants Google, Amazon, Facebook et Apple) crée une imposition des grandes entreprises du secteur technologique non pas sur le bénéfice, souvent consolidé dans des pays à très faible fiscalité comme lIrlande, mais sur le chiffre daffaires, en attendant une harmonisation des règles de lOCDE.

Comme pour le jeu déchec, la théorie des jeux consiste à se demander, à chaque fois que lon prend une décision, quelle sera la meilleure réponse de son partenaire/adversaire : par exemple, si un pays A décide de se protéger contre un pays B, il est quasi certain que la meilleure réponse de B sera de riposter en se protégeant à son tour. Tout le gain anticipé du protectionnisme sera alors réduit à néant : ce que le pays A a gagné en diminution des importations sera compensé par une perte de débouchés à lexportation vers B. Cest exactement ce qui sest passé dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine : le déficit commercial américain avec la Chine, qui devait être réduit grâce au protectionnisme, a atteint un niveau record de 419 milliards de dollars en 2018, notamment parce que les exportations américaines vers la Chine ont chuté. Un bel exemple déchec annoncé.

Côté américain, les réactions ont été vives. Un conseiller du président Donald Trump a parlé de  grosse erreur  de la France, et Donald Trump lui-même a menacé de taxer les vins français.

– Emmanuel Macron a abordé les différents conflits commerciaux en cours, notamment entre les Etats-Unis et la Chine, évoquant des échanges entre Donald Trump et Xi Jinping. Sur la taxe numérique française sur les géants dInternet (les Gafa), Macron a évoqué beaucoup de nervosité, mais je crois quon a trouvé un très bon accord. Nous allons trouver un accord en 2020 pour moderniser les règles de la fiscalité internationale dans le cadre de lOCDE, après quoi la France supprimera sa taxe et rendra tout ce qui aura été pris au nom de cette taxe, a expliqué le chef de lEtat.

Menu Menu Menu Menu Economie et politique Votre argent Polemik Entreprises et marchés Immobilier Management Votre retraite Lifestyle + Nous suivre Se connecter Mon compte Mon profil Mes articles sauvegardés Mes sujets suivis Le magazine Abonnez-vous Chaque mois, Capital directement chez vous ! Je m'abonne Actuellement en vente Capital mensuel n°336 Spécial immobilier : les nouveaux prix et leur évolution à prévoir / Dossier : la lutte contre le gaspillage devient un vrai business / Les extraits du livre choc : le jour où Amazon contrôlera nos vies Jachète Capital Hors-Série n° 56 L'économie en histoires et les leçons à en tirer / Europe : quand les migrants étaient des irlandais fuyant la misère / Fiscalité : Louis XIV ne regardait pas à la dépense publique / Emploi : des travailleurs uberisés deux siècles avant l'heure Jachète Se connecter Mon compte Mon profil Mes articles sauvegardés Mes sujets suivis Fil d'infos Vidéos Devises Services En ce moment : Annonces Immo Votre auto Linky Tests perso Métiers qui recrutent Economie et politique Le cadeau de la Région PACA pour inciter Trump à ne pas taxer le vin vin + SUIVRE SUIVI SUIVI Fermer Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

– Le président français dit avoir plaidé auprès du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, de passage à Biarritz hier, pour que les présidents américain et iranien, Hassan Rohani, se rencontrent et discutent de leur conflit sur laccord sur le nucléaire iranien. Selon lui, les conditions dune rencontre et donc dun accord sont maintenant réunies.

Les menaces de Donald Trump inquiètent le secteur du vin français. Limprévisible président américain a en effet poussé un véritable coup de gueule vendredi soir contre la taxe sur les géants du numérique voulue par le président Emmanuel Macron. Une décision qui ne passe pas pour le milliardaire américain qui a menacé, en représailles, de taxer les vins de lHexagone “comme ils ne lont jamais vu”.

Selon un proche de Bruno Le Maire, cité par Le Parisien, la France accepterait de suspendre la taxe Gafa dès que lOCDE (organisation de coopération et de développement économique) aurait trouvé un compromis sur une nouvelle fiscalité des géants du numérique. Des travaux sont bien avancés sur un futur cadre fiscale ciblant les firmes multinationales du numérique dont le modèle économique repose sur une présence physique minimale sur les territoires où elles sont actives.

Face à ces menaces, et pour tenter damadouer Donald Trump, Renaud Muselier, le président de la Région Provence-Alpes-Côte dAzur a décidé de lui faire un petit cadeau. Var-Matin explique que lélu a envoyé, samedi, deux caisses de rosé des Anges, produit dans la région PACA à la Maison-Blanche et a posté un message sur les réseaux sociaux appelant le président américain à “aimer avec passion” le rosé provençal.

Renault Muselier a ainsi expliqué au quotidien régional que “les vignerons français et les consommateurs américains ne veulent pas être pris en otage par le président Trump. En menaçant de surtaxer les vins rosé français, il commet une grave erreur. Il met en péril une filière économique dexception et sattaque à lart de vivre et à la douceur française”.

Direction ensuite Cambo les Bains pour la visite de la villa Arnaga dEdmond Rostand qui est aujourdhui un musée. Chants basques, visite de lexposition et déjeuner sur place sont prévus avant le diner officiel du G7 ce soir, où les épouses sont conviées. Aux côtés de Brigitte Macron, il y a bien sûr Melania Trump, arrivée dès hier avec le président américain mais aussi lépouse du président du conseil européen, Donald Tusk et celle du premier ministre japonais Shinzo Abe. Manque à lappel mesdames Trudeau, Conte et Johnson et le mari dAngela Merkel. Mais les épouses des dirigeants australien et chilien, invités spéciaux du G7, vont venir rejoindre le petit groupe aujourdhui.

Paris et Washington proches dun accord sur la taxe Gafa au G7

La région Provence-Alpes-Côte dAzur est la première au monde concernant la production de rosé avec 300 millions de bouteilles produites chaque année, soit 35% de la production française. Par ailleurs, le marché américain représente près de la moitié des exportations des vins de Provence. Pas sûr pour autant que la méthode fonctionne pour faire changer davis le président américain qui ne boit pas de vin.