Open Arms : La France, lEspagne et six autres pays européens se disent prêts à accueillir les migrants secourus – LUnion

Open Arms : La France, l\Espagne et six autres pays européens se disent prêts à accueillir les migrants secourus - L\Union

Naufrage en Méditerranée: LEspagne prête à accueillir lune partie des migrants de lOpen Arms

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Monde Six pays de l'UE acceptent d'accueillir des migrants de l'Open Arms

IMMIGRATION Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a sévèrement critiqué la gestion de son ministre de lIntérieur Matteo Salvini sur ce dossier

"Jai pris cette décision motivée de solides raisons légales, en écoutant ma conscience. Nous ne devons jamais oublier que derrière les polémiques de ces derniers jours, il y a des enfants et des jeunes qui ont souffert de violences et dabus de tous types. La politique ne peut jamais perdre de vue lhumanité", a expliqué jeudi Elisabetta Trenta dans son communiqué.

Naufrage en Méditerranée: Six pays acceptent daccueillir des migrants de lOpen Arms

Six pays de lUE sont prêts à accueillir une partie des 147 migrants embarqués sur le navire humanitaire de lONG espagnole Proactiva Open Arms, actuellement devant lîle italienne de Lampedusa, au moment où lautorité de Matteo Salvini, tenant dune ligne dure envers les migrants, est battue en brèche.

Six pays acceptent daccueillir des migrants de lOpen Arms, Salvini contrecarré

 La France, lAllemagne, la Roumanie, le Portugal, lEspagne et le Luxembourg viennent à peine de mindiquer quils sont prêts à recevoir des migrants , a annoncé jeudi le Premier ministre italien Giuseppe Conte dans une lettre ouverte adressée à Matteo Salvini, ministre italien de lIntérieur.  Encore une fois, mes homologues européens nous tendent la main , sest félicité Giuseppe Conte, en critiquant très durement sur ce dossier le ministre de lIntérieur qui appelle depuis jeudi dernier à sa destitution.

"Cest grâce à ce concept présumé +dhumanité+ que dans les années de gouvernement démocrate, lItalie est devenue le camp de réfugiés de lEurope", a-t-il assené, jugeant que "lhumanité cest investir sérieusement en Afrique, certainement pas douvrir les ports italiens".

Le navire dOpen Arms, avec 147 migrants, devant Lampedusa

Le pouvoir de Matteo Salvini, chef de La Ligue (extrême droite) et actuel vice-Premier ministre, se trouve affaibli depuis quil a fait voler en éclat jeudi dernier son alliance gouvernementale, formée depuis 14 mois avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, anti-système). Le sort du navire Open Arms en était lillustration jeudi.

"Jai décidé de ne pas signer le nouveau décret du ministre de lIntérieur destiné à empêcher lentrée, le transit et larrêt dans les eaux territoriales du bateau de lONG Open Arms", a stipulé jeudi dans un communiqué la ministre de la Défense italienne Elisabetta Trenta.

Six pays de lUE, dont la France, ouvrent leurs bras à lOpen Arms

 Jai décidé de ne pas signer le nouveau décret du ministre de lIntérieur destiné à empêcher lentrée, le transit et larrêt dans les eaux territoriales du bateau de lONG Open Arms , a stipulé jeudi la ministre de la Défense italienne Elisabetta Trenta.

Le navire humanitaire de lONG espagnole Proactiva Open Arms a jeté lancre jeudi juste en face de lîle de Lampedusa (Italie) avec 147 migrants à bord, en plein débat gouvernemental sur la légitimité de leur présence dans les eaux italiennes.

Le ministre de lIntérieur, qui réclame une rotation en Europe des ports de débarquement, avait signé début août un décret interdisant, au nom de la défense de lordre public, les eaux italiennes à lOpen Arms. Une décision prise par un tribunal administratif, à la suite dun recours dOpen Arms, a toutefois suspendu mercredi ce premier décret. Dans la foulée, Matteo Salvini a signé un nouveau décret pour barrer la route au bateau.

Les décrets de M. Salvini doivent notamment être signés par la ministre de la Défense, qui se trouve précisément être membre de M5S, formation qui nentend de toute évidence plus suivre ses ordres après avoir été lâchée. 

Les décrets de Matteo Salvini doivent notamment être signés par la ministre de la Défense, qui se trouve précisément être membre de M5S, une formation qui nentend de toute évidence plus suivre ses ordres après avoir été lâchée.

Le ministre de lIntérieur Matteo Salvini, qui réclame une rotation en Europe des ports de débarquement, avait signé début août un décret interdisant, au nom de la défense de lordre public, les eaux italiennes à lOpen Arms.

Six pays acceptent daccueillir des migrants de lOpen Arms bloqués en Méditerranée, Salvini contrecarré

 Jai pris cette décision motivée par de solides raisons légales, en écoutant ma conscience. Nous ne devons jamais oublier que derrière les polémiques de ces derniers jours, il y a des enfants et des jeunes qui ont souffert de violences et dabus de tous types. La politique ne peut jamais perdre de vue lhumanité , a expliqué jeudi Elisabetta Trenta dans son communiqué. La veille, elle avait déjà dépêché deux navires pour escorter lOpen Arms, dans un souci dévacuer les 32 mineurs qui ont déjà passé deux semaines à bord.

 Jai décidé de ne pas signer le nouveau décret du ministre de lintérieur destiné à empêcher lentrée, le transit et larrêt dans les eaux territoriales du bateau de lONG Open Arms, a ainsi expliqué jeudi la ministre de la défense italienne, Elisabetta Trenta. Jai pris cette décision motivée de solides raisons légales, en écoutant ma conscience. Nous ne devons jamais oublier que derrière les polémiques de ces derniers jours, il y a des enfants et des jeunes qui ont souffert de violences et dabus de tous types. La politique ne peut jamais perdre de vue lhumanité. 

Réagissant sur les réseaux sociaux jeudi, Matteo Salvini lui a vertement rétorqué :  humanité ne signifie pas aider les trafiquants et les ONG .  Cest grâce à ce concept présumé “dhumanité” que dans les années de gouvernement démocrate, lItalie est devenue le camp de réfugiés de lEurope , a-t-il assené, jugeant que  lhumanité cest investir sérieusement en Afrique, certainement pas douvrir les ports italiens .

Dans la foulée, Matteo Salvini a donc signé un nouveau décret pour barrer la route au bateau. Son pouvoir de ministre se trouve toutefois grandement affaibli depuis quil a fait voler en éclats, jeudi dernier, lalliance gouvernementale nouée il y a quatorze mois avec le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème). Les décrets de M. Salvini doivent notamment être signés par la ministre de la défense, qui se trouve précisément être membre du M5S, formation qui nentend de toute évidence plus suivre ses ordres après avoir été lâchée.

Matteo Salvini est crédité de 36 à 38 % dintentions de vote et sa popularité a été alimentée par sa ligne dure sur les migrants illégaux. Reste quun front politique est en train de se former contre lui, par le biais inattendu dune alliance entre son ex-partenaire M5S et le Parti démocrate (centre gauche).

Dans le même temps, six pays de lUnion européenne (UE) se sont manifestés pour accueillir une partie des 147 migrants embarqués sur le navire, a annoncé jeudi en début daprès-midi le président du conseil italien, Giuseppe Conte.  La France, lAllemagne, la Roumanie, le Portugal, lEspagne et le Luxembourg viennent juste de mindiquer quils sont prêts à recevoir des migrants , a-t-il écrit dans une lettre ouverte adressée à M. Salvini.

Proactiva, qui avait assuré la veille quelle nenvisageait pas daccoster de force, a précisé jeudi que les migrants à bord  savent quil ny a pas de port pour eux, mais voir la terre ferme les calme .

L Open Arms  a jeté lancre au large de Lampedusa, en Italie. GUGLIELMO MANGIAPANE / REUTERS La crise politique italienne a ajouté un peu plus de confusion autour de lavenir des 147 migrants secourus par le navire humanitaire de lONG espagnole Proactiva Open Arms. Jeudi 15 août, le bateau a jeté lancre juste en face de lîle de Lampedusa, en Italie, en plein débat gouvernemental sur la légitimité de sa présence dans les eaux italiennes.

Italie: la justice autorise lOpen Arms à pénétrer dans les eaux italiennes, Salvini promet de riposter

LOcean Viking, le navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) qui cherche également un port pour plus de 350 migrants, se dirigeait jeudi vers le nord et se trouvait bien au-delà de Lampedusa et de Malte.

Le ministre de lintérieur, Matteo Salvini, qui réclame une rotation en Europe des ports de débarquement, avait signé début août un décret interdisant, au nom de la défense de lordre public, les eaux italiennes à lOpen-Arms. Mais mercredi, une décision prise par un tribunal administratif, à la suite dun recours de lONG, a suspendu ce premier décret.

Le commandant du navire de lONG espagnole Proactiva Open Arms, ancré à quelques centaines de mètres du port de Lampedusa, a décrit vendredi une situation "explosive" parmi les migrants interdits de débarquer.

 Humanité ne signifie pas aider les trafiquants et les ONG. Cest grâce à ce concept présumé dhumanité que, dans les années de gouvernement démocrate, lItalie est devenue le camp de réfugiés de lEurope. Lhumanité, cest investir sérieusement en Afrique, certainement pas douvrir les ports italiens. 

Après lévacuation sur la petite île située au sud de la Sicile dune dizaine de personnes pour des soins médicaux, dans la nuit de jeudi à vendredi, il reste 134 migrants à bord, où ils se trouvent depuis deux semaines.

Dans la soirée de jeudi, lONG Open Arms a annoncé sur Twitter avoir seulement été autorisée à débarquer à Lampedusa  cinq personnes pour raisons psychologiques, avec leurs accompagnants , sans préciser le nombre total de migrants concernés.

"Tout le monde est cassé psychologiquement, cette situation est devenue insoutenable", a décrit le commandant du bateau, Marc Reig, à la chaîne de télévision espagnole TVE. "A chaque seconde qui passe, le déclenchement de la bombe se rapproche. Ou quelquun coupe le fil rouge et désactive la bombe maintenant, ou alors lOpen Arms va exploser".

Six pays de lUE, dont la France, prêts à recevoir des migrants secourus par Open Arms

"Nous sommes près de la terre ferme et les gens pourraient sy rendre à la nage. Ils veulent se jeter dans leau", a souligné le capitaine.

LONG Proactiva Open Arms a assuré quelle nenvisageait pas daccoster de force, comme lavait fait le Sea-Watch3 fin juin. “Nous avons gagné le recours que nous avions présenté devant un tribunal administratif en Italie”, a auparavant déclaré Oscar Camps, fondateur de lONG, lors dune conférence de presse à Madrid. “La seule chose qui manque, cest quon nous assigne un port”, a-t-il poursuivi.

LEspagne prête à accueillir une partie des migrants de lOpen Arms

Dans un tweet, lONG évoque aussi des menaces de suicide et exige un débarquement général pour "urgence humanitaire".

Dans une interview, mercredi matin, à la radio espagnole Cadena Ser, Oscar Camps a mis en avant les risques de violences entre les migrants épuisés et stressés. Selon lui, les 19 membres déquipage de lOpen Arms ont de plus en plus de mal à gérer les tensions provoquées par la promiscuité, lincertitude et létat de “stress post-traumatique très élevé” des migrants.

"Je ne céderai pas", a prévenu vendredi soir dans un communiqué le ministre italien de lIntérieur Matteo Salvini, estimant que lONG espagnole se "moquait du monde pour la énième fois". Commentant létat de santé de treize migrants évacués durgence du bateau, il a estimé quils allaient tous bien sauf une personne souffrant dune petite "otite".

À Paris, la présidence de la République a assuré que la France était “active”, “en lien avec la Commission européenne”, pour trouver une solution pour les quelque 500 migrants des deux navires, tout en rappelant ses deux principes : débarquement dans “le port sûr le plus proche” puis répartition des migrants.

Pour M. Salvini, le navire Open Arms "a fait des pirouettes dans la Méditerranée pendant des jours avec pour unique but de ramasser autant de personnes que possible pour les amener toujours et seulement en Italie". 

La justice italienne désavoue Matteo Salvini : le navire humanitaire espagnol Open Arms qui transporte 147 migrants à bord a obtenu, mercredi 14 août, lautorisation de la justice administrative italienne à pénétrer dans les eaux territoriales malgré un décret du ministre de lIntérieur le lui interdisant.

Italie : la justice autorise les migrants à accoster sur lîle de Lampedusa

"Pendant tout ce temps il aurait déjà fait trois allers-retours dans un port espagnol! Ces ONG en définitive ne livrent que des batailles politiques, sur le dos des migrants et contre notre pays", a-t-il asséné.

Le parquet dAgrigente en Sicile a ouvert une enquête contre X pour séquestration de personnes, à la suite notamment de deux pétitions présentées par les avocats de lONG espagnole, rapporte lagence italienne Agi.

“Mais quel étrange pays”, a raillé Matteo Salvini lors dun meeting sur une plage de Ligurie (nord-ouest). “Le tribunal administratif du Latium (région de Rome) veut donner lautorisation de débarquer en Italie à un navire étranger chargé dimmigrés étrangers”.

Six pays de lUE se sont dits prêts jeudi à accueillir chacun une partie des migrants de lOpen Arms. "La Commission a eu des contacts intensifs au cours de la semaine écoulée et nous sommes très reconnaissants de la coopération de la France, lAllemagne, le Luxembourg, le Portugal, la Roumanie et lEspagne", a commenté vendredi une porte-parole de la Commission, Vanessa Rock.

Six pays de lUnion européennes se sont mis daccord pour accueillir une partie des 147 migrants embarqués sur lOpen Arms, coincé en mer depuis 14 jours.

"Une situation où des personnes sont bloquées en mer pendant des jours et des semaines est intenable", a-t-elle estimé, soulignant que "toute lEurope" devait trouver des solutions pour pouvoir faire débarquer "rapidement" les migrants secourus.

En soirée, des sources proches du ministère italien de lIntérieur exigeaient toutefois des actes concrets. "Aucun pays européen na fait des pas formels pour accueillir les migrants se trouvant à bord", ont-elles critiqué. 

Six pays, dont la France, acceptent daccueillir des migrants de lOpen Arms

Le ministère de M. Salvini a en outre entamé des démarches pour contester de nouveau une décision dun tribunal administratif italien douvrir les eaux territoriales italiennes au navire espagnol.

Six pays de lUE prêts à accueillir les migrants à bord de lOpen Arms – LCI

Aucune proposition nest encore tombée pour les 356 migrants secourus par lOcéan Viking, le navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MS) qui navigue entre Malte et Lampedusa.

Jeudi, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte avait vivement critiqué la "concentration obsessionnelle" de M. Salvini sur le thème de limmigration "réduite à la formule +ports fermés+".

LOpen Arms, avec 147 migrants, devant Lampedusa

"Mon obsession est de combattre tous les types de délit, y compris limmigration clandestine", lui a rétorqué M. Salvini. "Avec moi les ports sont et resteront fermés aux trafiquants et à leurs complices étrangers", a-t-il insisté. "Et il est clair que sans cette fermeté, lUnion européenne naurait jamais levé un petit doigt, laissant lItalie et les Italiens seuls".

Deux ministres issus du M5S, Elisabetta Trenta (Défense) et Danilo Toninelli (Transports), ont refusé jeudi de contresigner le dernier décret interdisant les eaux italiennes à lOpen Arms, édicté par M. Salvini après la suspension mercredi par un tribunal administratif dun premier décret similaire.

M. Salvini est crédité de 36 à 38% dans les intentions de vote et sa ligne dure sur les migrants clandestins est lun des facteurs de cette popularité. Mais un front politique semble en train de se former contre lui, par le biais inattendu dune alliance entre son ex-partenaire M5S et le Parti démocrate (centre gauche).