Incendie de Rouen : des nuisances jusque dans le nord de la France – Le Parisien

Incendie de Rouen : des nuisances jusque dans le nord de la France - Le Parisien

CARTES. Incendie dans une usine de Rouen : habitez-vous près dun site Seveso en Lorraine ?

Les élus communistes et Front de Gauche de la Métropole de Rouen dénoncent les conditions dans lesquels l’accident Lubrizol a été géré.

Noël Levillain, le maire de Tourville-la-Rivière, et président des élus communistes de Seine-Maritime, est l’un des signataires de cette tribune.

À Rouen, tout est sous contrôle. Le gouvernement ne laissera pas son préfet seul le démontrer pour rassurer la population : trois ministres sont attendus sur place ce vendredi 27 septembre, au lendemain de lincendie de Lubrizol, un site industriel classé Seveso, dont le nuage de fumée continue à faire tousser…

Video: Incendie dans lusine Lubrizol de Rouen : au cœur des flammes avec les pompiers

« L’incendie du stockage d’hydrocarbures que vient de connaître l’usine Lubrizol, outre son nuage de fumée spectaculaire, a généré une forte pollution de l’air ressentie par les habitants bien au-delà de notre agglomération », estiment les élus de gauche.

Alors que les écoles, collèges et lycées resteront fermés jusquà lundi, le déplacement du ministre de lÉducation nationale Jean-Michel Blanquer a été annoncé dès jeudi soir. Il est attendu à la cellule de crise de la direction départementale en ce début daprès-midi.

#VRAIOUFAKE Rouen : y avait-il des matières radioactives stockées dans lusine Lubrizol ?

Les élus de gauche veulent de la transparence et que les citoyens soient tenus au courant des évolutions de l’enquête : « L’enquête qui va s’ouvrir doit répondre aux inquiétudes des habitants et apporter tous les éléments sur les causes de cet accident et ses conséquences en terme sanitaire et écologique pour les populations et territoires impactés.

Une transparence totale s’impose sous la responsabilité du préfet et des services de l’état ainsi que la direction de l’entreprise afin de fournir aux habitants, associations, syndicats de salariés et élu.e.s des communes toutes les informations et notamment les résultats des analyses toxicologiques effectuées pendant l’incendie et durant la période à venir. »

la cohabitation entre des sites de production notamment chimique nécessaires à notre industrie, leurs proximités des zones denses urbaines et les exigences incontournables d’une véritable sûreté pour l’environnement et la population. »

Après l’incendie d’une usine Seveso à Rouen (Seine-Maritime) jeudi 26 septembre 2019, les autorités ont dû rassurer la population. Ce vendredi, des mesures sont toujours en vigueur, notamment la fermeture des établissements scolaires. Ces sites sont classés à risque par le ministère du Développement durable. 

En janvier 2013, elle avait été à lorigine dune fuite de gaz malodorant qui avait empuanti jusquà la région parisienne et au sud de lAngleterre. En 2014, la société Lubrizol France avait été condamnée à une amende de 4 000 euros. Les émanations ressenties, ressemblant à une odeur de chou ou dœuf pourri, étaient du mercaptan, un composé inoffensif à faible dose utilisé comme marqueur du gaz de ville. Un incident impliquant du mercaptan sétait produit déjà en 1990 mais les vents avaient poussé lodeur vers les côtes. Plus récemment, en 2015, quelque 2 000 litres dhuile minérale se sont déversés dans le réseau dévacuation des eaux pluviales après un incident dexploitation à lusine chimique.

Selon les autorités, la France en compte aujourd’hui 1 312, dont 705 en seuil de risque haut. Un nombre en légère hausse par rapport à 2015.

Lincendie qui ravageait lusine Lubrizol à Rouen est éteint

En Lorraine, la plupart de ces sites sont répartis en Moselle, département très industriel. Sur nos cartes : les points rouges concernent les entreprises concernées par le « seuil haut » (où le risque est le plus élevé) et ceux oranges sont les sites en « seuil bas ». 

Un site Seveso, c’est quoi ? La directive Seveso est le nom générique d’une série de directives européennes qui imposent aux États membres de l’Union européenne d’identifier les sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs, appelés « sites Seveso ». Il s’agit d’installations présentant des risques industriels majeurs liés à la manipulation, la fabrication, l’emploi ou le stockage de substances dangereuses et qui doivent respecter des exigences en matière de sûreté.