Olivier Giroud, un buteur hyper utile pour léquipe de France – Le Monde

Olivier Giroud, un buteur  hyper utile  pour l\équipe de France - Le Monde

Qualifications à lEuro 2020 : les Bleus lemportent en Islande et se rapprochent de lEuro – Foot – Bleus

Vendredi soir, les Bleus se sont imposés 1-0 en Islande grâce à un but d’Olivier Giroud sur penalty. Une victoire importante lors d’un déplacement périlleux qui rapproche encore plus les troupes de Didier Deschamps de cet objectif qui n’est autre que la qualification pour le prochain Euro. Mais contre le pays du nord de l’Europe, on a encore vu une équipe qui a parfois été peu inspirée et une animation offensive assez limitée. C’est du moins ce qui a été souligné avec insistance dans les différents débats d’après-match, et un sujet qui revient régulièrement après chaque rencontre des Tricolores.

En conférence de presse après le match, Didier Deschamps a livré son analyse du match : « on savait que ça allait être un combat physique, ça l’a été et on a été à la hauteur à ce niveau-là. Même si c’est resté relativement fermé sur la première mi-temps, où on a eu deux petites occasions, on en a eu plus en seconde période où on aurait pu se mettre à l’abri. Mais face à cette équipe islandaise, chez elle, avec son jeu direct, beaucoup de déviation, de densité, on a été très solides parce qu’on ne leur a laissé aucune occasion. »

Didier Deschamps n'a pas cherché à cacher son onze de départ pour Islande-France jeudi soir lors de sa dernière mise en place tactique. Si cette dernière était à huis clos, les journalistes français ont comme d'habitude réussi à la suivre en cachette et le sélectionneur des Bleus ne prépare pas de surprise pour ce soir. Comme cela avait déjà filtré depuis deux jours, Deschamps devrait ainsi aligner Blaise Matuidi au poste de milieu offensif gauche, comme lors de la dernière Coupe du monde, et continuer de faire confiance à Olivier Giroud en pointe, malgré son faible temps de jeu à Chelsea. Griezmann sera en soutien de lui pour l'épauler.

« C’est un match d’hommes ce soir et l’ensemble du groupe a bien répondu. Les joueurs qui sont entrés ont apporté aussi. C’est une victoire très importante pour nous ici avant de penser au match de lundi face à la Turquie », a-t-il ajouté. Il s’est ensuite montré un peu plus agacé lorsqu’il a été interrogé sur les difficultés affichées dans le jeu par ses ouailles, notamment en déplacement. Il a notamment mis en avant le fait que les Bleus se sont procurés bien plus d’occasions que leur rival du soir.

« Vous trouvez que pour les autres, c’est facile, les matches à l’extérieur ? C’est pas parce qu’on est champions du monde… Tous les matches sont toujours difficiles. Ça n’est jamais évident de venir gagner ici. (…) Je ne trouve pas qu’on a été dans la difficulté, on a eu un adversaire qui a donné du répondant. À l’arrivée, on a six occasions et eux n’ont pas une miette. Si on doit être en difficulté comme ça à chaque fois, je veux bien que ça se répète », a-t-il répliqué. Voilà qui est clair !

Gare aux "Vikings". Léquipe de France peut se rapprocher de la qualification pour lEuro 2020, mais elle devra pour cela bien négocier son déplacement en Islande, toujours redoutable chez elle. Avec 15 points, les champions du monde sont actuellement co-leaders de leur groupe, à égalité avec la Turquie, et trois unités devant les Islandais. Une victoire vendredi soir, comme lors du match aller (4-0), pourrait donc grandement faciliter la tâche de Didier Deschamps et de ses hommes, avant un choc bouillant contre la Turquie lundi au Stade de France.

Et ce nest pas le discours tenu par ce dernier qui est de nature à ouvrir des perspectives plus souriantes.  Tout le monde sattend à ce que la France gagne. De manière réaliste, dailleurs, elle devrait gagner , a déclaré Erik Hamrén avant le match de vendredi soir, ajoutant toutefois :  Mais on sait que des choses inattendues arrivent dans le foot. LIslande na jamais battu la France, mais ce sera vendredi, peut-être. Oui, vendredi, peut-être… 

La rencontre est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 avec les commentaires de Cyrille de la Morinerie et Jean-François Pérès. Avant cela, Lionel Rosso prendra lantenne dès 20 heures pour vous faire vivre lévénement. Il sera accompagné en studio de nos consultants Guy Roux et Alain Roche, ainsi que les journalistes Grégory Schneider et Javier Prieto-Santos.

>> Suivez lavant-match et la rencontre avec notre soirée spéciale, de 20h à 23h, dans le lecteur en haut de larticle