XV de France : une défaite cruelle mais tellement logique – Le Figaro

XV de France : une défaite cruelle mais tellement logique - Le Figaro

RUGBY (Mondial) au Japon : Léquipe de France battue par son indiscipline par le Pays de Galles

Une photo, prise par Fabien Heuzé, et relayée par notre confrère du Figaro Arnaud Coudry, enflamme la toile depuis sa diffusion. On y voit larbitre sud-africain au milieu de supporters gallois imiter le geste du deuxième ligne tricolore qui lui a valu son expulsion, ce dimanche matin, lors du quart de finale de la Coupe du monde face aux Gallois.

A la suite du succès du pays de Galles face à la France en quarts de finale de la Coupe du Monde, Warren Gatland a convenu que les Bleus avaient été plus performants que ses joueurs.

Il nen sera rien. Lourdement pénalisés par lexpulsion de Sébastien Vahaamahina, les Bleus ont plié en fin de rencontre. “Cest un geste réflexe, il ny a rien à dire”, balaye Guirado, un peu plus bavard lorsquil est interrogé  sur sa longue carrière en équipe de France (74 sélections). Car à 33 ans, le Catalan a décidé de passer la main. “Je vais dire aux jeunes que lon a mangé notre pain noir et quils se servent de ce vécu pour ne plus faire ces erreurs, a-t-il confié, ému, sur TF1. Jespère quils garderont une bonne image de moi, jai essayé dêtre exemplaire. Jai été fier de porter ce maillot pendant dix ans, je nai pas vu le temps passer mais il faut laisser la place aux jeunes.”

Si le pays de Galles sest qualifié pour sa troisième demi-finale de Coupe du Monde, les Gallois nont pas du tout contrôlé le match face au XV de France. Face à la presse à lissue de la rencontre, Warren Gatland sest montré lucide sur la performance de ses joueurs et confié que les Bleus avaient réalisé une performance bien plus convaincante. Je pense que la meilleure équipe a perdu aujourdhui (dimanche), a déclaré le sélectionneur gallois dans des propos recueillis par la BBC, qui a reconnu que le carton rouge reçu par Sébastien Vahaamahina a changé la donne. Mais ce quil faut savoir à propos de mes joueurs, cest quils nabandonnent jamais. Jusquau bout, ils essayent datteindre leur objectif. Nous navons jamais cessé de pousser. Léquipe de France a également su se sortir des regroupements. A la mi-temps, nous nous sommes dit quil nous fallait marquer les premiers. Nous y sommes parvenus et, évidemment, le carton rouge a été le moment charnière du match. Cétait quelque chose de particulier.

Le Rugbynistere est un site de Rugby leader en France, créé par deux passionnés dOvalie en 2008, et aujourdhui lu par plus dun million de lecteurs passionnés chaque mois. Si malgré tous nos efforts au quotidien pour que ce site soit le meilleur, vous constatez des coquilles, ou des manquements à nos devoirs, contactez nous, on nest pas bien méchant !

🗣 "The better team lost today." @WelshRugbyUnion coach Warren Gatland reacts to a dramatic late win for his side #RWC2019 #WALvFRA #WebbEllisCup #RWCOita pic.twitter.com/oeZlbUmhaE

France-Galles: le beau message de Guirado aux jeunes après sa dernière avec les Bleus

Pendant les 50 premières minutes du match, les Gallois ont subi le jeu, le tempo imposé par un XV de France percutant. Mais, après avoir fait le dos rond, le XV du Poireau a su tirer parti de la situation et dune supériorité numérique. Warren Gatland sest dit convaincu par le jeu pratiqué par les hommes de Jacques Brunel. Ils sont joué de manière solide. Je pense quils ont joué de manière très intelligente aujourdhui (dimanche), note le technicien néo-zélandais. Nous avons simplement essayé de nous accrocher et nous avons montré du caractère. Je suis fier de mes joueurs car je pense que des équipes moins fortes auraient abandonné mais nous ne lavons pas fait. Nous allons repartir, récupérer aujourdhui puis rentrer à Tokyo demain. Je ne pense pas que nous avons beaucoup de joueurs blessés, peut-être Josh Navidi qui est touché aux ischio-jambiers. Nous allons sans doute avoir une nuit calme ce soir ! Les Gallois peuvent désormais se tourner vers cette demi-finale, pour un match qui sera sans doute bien différent.

Le coup semble effectivement jouable. À condition de sortir, enfin, un match plein. Ces Bleus en sont-ils capables ? La question est toujours sans réponse, après vingt mois de mandat Brunel où il y eut quelques bonnes mi-temps, beaucoup de mauvais matchs mais jamais de prestation franchement aboutie. Pour y parvenir enfin aujourd'hui, le XV de France pourra se réconforter avec ce statut d'outsider qui lui va tellement mieux, quand plus personne ne les attend. «Dans la phase de poules, on était le chassé. Là on sera le chasseur. C'est quelque chose qu'on aime, qui nous convient» avance encore Jefferson Poirot. «On a vu par le passé que l'histoire était un peu comme ça. Même si on veut sortir de ça, demain (aujourd'hui) on va arriver sur le terrain avec cette étiquette. J'espère qu'on fera le maximum pour qu'à la fin du match, on ait écrit notre propre histoire.» Cette histoire, pour l'instant, s'est évité le ridicule d'une première élimination dès les phases de poules dans l'histoire du rugby français. Elle peut devenir franchement belle en cas d'exploit, aujourd'hui. Pour cela, il faudra être grands. Enfin.