Mort de Raymond Poulidor : Il incarnait une France qui disparaît – Le Parisien

Emmanuel Macron a salué mercredi la mémoire de Raymond Poulidor, légende du cyclisme français, qui restera “à jamais maillot jaune dans le cœur des Français” par “ses exploits, son panache, son courage”.

“Raymond Poulidor nest plus. Ses exploits, son panache, son courage resteront gravés dans les mémoires. +Poupou+, à jamais maillot jaune dans le cœur des Français”, a écrit le chef de lEtat sur Twitter, en hommage à Poulidor, décédé mercredi à 83 ans.

“Cest une grande tristesse. Pendant ma carrière on était adversaires, mais après je lai côtoyé souvent (…) jai passé des vacances avec lui, une semaine de neige à Combloux” dans les Alpes françaises, a dit le champion belge de 74 ans.

Décès Poulidor: “Cest un grand ami qui sen va” (Merckx à lAFP) – Toute lactualité de la Martinique sur Internet

Lancien champion cycliste Raymond Poulidor est décédé aux premières heures de mercredi à lâge de 83 ans, a-t-on appris auprès de sa famille à Saint-Léonard-de-Noblat, commune où il résidait en Haute-Vienne.

Raymond Poulidor “est parti ce matin”, vers 2H00, a indiqué son épouse Gisèle à lAFP. “Il avait le coeur très fatigué”. Lancien champion avait été hospitalisé début octobre au centre hospitalier de Saint-Léonard de Noblat, quil na pas quitté depuis, a précisé son épouse.

Ce décès de “Poupou”, annoncé mercredi matin, “cest une grande tristesse bien sûr”, a insisté Merckx, “cest un grand monsieur qui sen va, un grand personnage, un monument en France. Il était aimé par tous les Français”.

Raymond “était très fatigué depuis le dernier Tour de France”, avait expliqué son épouse peu après son hospitalisation.

Poulidor, dit “Poupou”, légende du vélo et du sport français, était natif de Masbaraud-Mérignat (Creuse) et résidait à une trentaine de kilomètres à Saint-Léonard-de-Noblat, où le Tour était passé en 2016. Il avait alors partagé un grand gâteau pour ses 80 ans avec Bernard Hinault et Bernard Thévenet, deux anciens vainqueurs de la “Grande Boucle.

Coureur au palmarès remarquable, à huit reprises sur le podium final du tour de France entre 1962 et 1976, Raymond Poulidor, qui a toujours couru après le maillot jaune, a aussi incarné le champion accessible et laborieux, aussi méritant que malchanceux, au fil dune carrière terminée à 40 ans passés. Un demi-siècle plus tard, toujours présent au village-départ des étapes du Tour, il continuait à signer des autographes à des admirateurs de tous âges.