A Dakar, le Sénégal et la France saccordent pour lutter contre limmigration irrégulière – 20 Minutes

A Dakar, le Sénégal et la France saccordent pour lutter contre limmigration irrégulière - 20 Minutes

Édouard Philippe au Sénégal : immigration et sécurité, dossiers prioritaires

POLITIQUE – Le Premier ministre français Edouard Philippe a symboliquement remis ce dimanche 17 novembre au président sénégalais Macky Sall un sabre matérialisant l’histoire entre leurs pays mais aussi l’engagement du président Emmanuel Macron à commencer la restitution à l’Afrique de son patrimoine.

Édouard Philippe a remis à Macky Sall le sabre d’Omar Saïdou Tall, une très belle pièce de fer, de laiton, de cuivre, de cuir et de bois avec son étui faisant partie des collections du Musée de l’armée à Paris.

 On transforme car si on ne transforme pas notre pays, alors il est immobile et dans une situation dangereuse. Cette volonté de transformer elle est évidemment intacte , a-t-il ajouté. Même si sur la réforme des retraites, il a dit respecter et  prendre au sérieux  une  certaine forme de scepticisme , voire de  résistance .

S’il ne s’agit pas encore à proprement parler d’une restitution, ce geste en est “la première étape”, a dit le Premier ministre au cours d’une cérémonie à la présidence sénégalaise en présence des descendants de l’ancien propriétaire.

Au lendemain de violences à Paris qui ont émaillé le premier week-end anniversaire des Gilets jaunes, Édouard Philippe sest refusé à  revenir même sil y aurait beaucoup de choses à dire sur la colère qui sest exprimée dans notre pays il y a un an et qui a donné lieu à des débordements hier .

Parmi des accords politiques ou commerciaux signés ce dimanche a été paraphée une convention prévoyant le dépôt du sabre au Musée des civilisations noires de Dakar pour cinq ans, le temps que soit rédigée en France une loi sur la restitution proprement dite. Le sabre se trouve déjà depuis plusieurs mois au musée de Dakar sous la forme d’un prêt.

Messenger LinkedIn Email Édouard Philippe a assuré dimanche depuis Dakar que la  volonté  de lexécutif de  transformer  la France était  intacte , faisant valoir que si le pays restait  immobile  il serait  dans une situation dangereuse .

Sécurité et coopération au menu de la visite dÉdouard Philippe à Dakar

“Nous sommes liés par l’histoire”, a dit Édouard Philippe en faisant référence à la colonisation et aux relations privilégiées après l’indépendance du Sénégal, “et ce lien prend un accent particulier aujourd’hui”.

"Nous cherchons également à augmenter le nombre de passeports talents", réservés aux étrangers disposant de certaines qualifications, "et de visas de circulation de longue durée à ceux qui rentrent au Sénégal pour y mener leur vie professionnelle et souhaitent garder un lien fort avec la France", a ajouté M. Philippe qui sest aussi engagé à réduire de moitié dès début 2020 les délais de traitement des demandes de visas.

Sénégal-France : rencontre entre Édouard Philippe et Macky Sall pour un 4e séminaire intergouvernemental

Il a rappelé qu’il conservait lui-même précieusement son sabre d’officier.  “Le sabre qui nous réunit ici est infiniment plus prestigieux que celui que je possède, c’est celui d’un grand conquérant, celui d’un guide spirituel … le sabre d’un fondateur d’empire, l’empire toucouleur qui comprenait la Guinée, le Mali, le Sénégal actuel, c’est le sabre d’un érudit”, a-t-il dit. “C’est un amateur de sabre qui vous le dit: sa place est bel et bien ici, au cœur de l’ancien empire toucouleur”, a-t-il déclaré.

Et Dakar, qui doit porter leffectif de son armée de terre de 20.000 à 30.000 hommes dici à 2025 "a vocation à faire partie du partenariat pour la sécurité et la stabilité (au Sahel) annoncé lors du G7 de Biarritz" en août, dont "les modalités sont en cours délaboration", ajoute-t-on de même source. A ce titre, le Sénégal pourra apporter un soutien aux forces du G5 Sahel (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso).

Erudit musulman et guide de l’importante confrérie des Tidianes, Omar Saïdou Tall, dit El Hadj Omar, fut à l’origine de l’empire toucouleur. Il combattit les troupes françaises de 1857 à 1859 avant de signer un traité de paix avec eux en 1860. Selon des historiens sénégalais, il disparut mystérieusement dans les falaises de Bandiagara (Mali) en 1864.

Parmi les leviers dont dispose la France, laide publique au développement, dont le budget total doit atteindre 0,55% du PIB en 2022. Environ 2 milliards deuros de cette aide ont été distribués au Sénégal depuis 2007: des "efforts" qui doivent "produire des résultats sur limmigration irrégulière", souligne Matignon. 

Son fils Ahmadou (1836-1897) lui succéda mais fut vaincu par les Français en avril 1893 à Bandiagara (Mali). C’est là que les Français s’emparèrent du sabre, à la lame de fabrication française et au pommeau en forme de bec d’oiseau, mais aussi d’autres pièces, des armes, des manuscrits et de l’or, selon les historiens.

Après un entretien avec le chef de lÉtat Macky Sall, cette visite a été aussi marquée par une séquence symbolique au palais présidentiel : la restitution au Sénégal du sabre attribué à El Hadj Oumar Tall, chef spirituel de la confrérie tidiane au XIXe siècle. Une figure de la lutte contre ladministration coloniale française. Le sabre est pour lheure prêté au Musée des civilisations noires de Dakar, en attendant un vote des députés français pour autoriser la restitution définitive.

Edouard Philippe assure que la volonté de lexécutif de transformer la France est intacte

Les collections publiques françaises renferment au moins 90.000 objets d’art d’Afrique sub-saharienne. Plus des deux tiers – 70.000 – se trouvent au Quai Branly, dont 46.000 ramenés durant la période 1885-1960. Plus de vingt mille autres se trouvent dispersés dans de nombreux musées, y compris au Havre, dont Édouard Philippe fut le maire.

Sécurité et migration au menu de la visite dEdouard Philippe au Sénégal

Le président sénégalais a rappelé que “depuis des décennies, les restitutions font l’objet d’intenses et légitimes réclamations” de la part des pays africains.

Un séminaire intergouvernemental, cest, selon Matignon un  outil singulier . Celui qui se tient ce dimanche à Dakar fait suite à celui de Paris en octobre 2017. Le Sénégal est le seul pays dAfrique subsaharienne où est organisé ce type de rencontre. Cela marque pour les deux pays   lexemplarité  et le  dynamisme  de leur coopération.

A Dakar, le Sénégal et la France daccord pour lutter contre limmigration irrégulière

Au cours d’un discours à Ouagadougou le 28 novembre 2017, Emmanuel Macron avait souhaité que “d’ici cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique”.

Et Dakar, qui doit porter l’effectif de son armée de terre de 20.000 à 30.000 hommes d’ici à 2025  a vocation à faire partie du partenariat pour la sécurité et la stabilité (au Sahel) annoncé lors du G7 de Biarritz  en août, dont  les modalités sont en cours d’élaboration , ajoute-t-on de même source. A ce titre, le Sénégal pourra apporter un soutien aux forces du G5 Sahel (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso).

“Ce jour est historique. Voici que les descendants d’anciens belligérants se retrouvent et sympathisent comme pour signer définitivement la paix des braves”, a dit le président sénégalais.

 Nous cherchons également à augmenter le nombre de passeports talents , réservés aux étrangers disposant de certaines qualifications,  et de visas de circulation de longue durée à ceux qui rentrent au Sénégal pour y mener leur vie professionnelle et souhaitent garder un lien fort avec la France , a ajouté M. Philippe qui s’est aussi engagé à réduire de moitié dès début 2020 les délais de traitement des demandes de visas.

“C’est symbolique. On nous l’avait prêté mais là on va nous le restituer”, a dit à l’AFP le directeur du Musée des civilisations noires de Dakar, Hamady Bocoum. Comme d’autres présents à la cérémonie, il a dit attendre davantage. “On est prêt à tout prendre”, a-t-il dit.

Parmi les leviers dont dispose la France, l’aide publique au développement, dont le budget total doit atteindre 0,55% du PIB en 2022. Environ 2 milliards d’euros de cette aide ont été distribués au Sénégal depuis 2007 : des  efforts  qui doivent  produire des résultats sur l’immigration irrégulière , souligne Matignon.

La restitution proprement dite, que ce soit d’un  objet ou d’un groupe d’objets, doit donner lieu à une loi parce qu’ils appartiennent aux collections nationales et que la propriété en est “inaliénable et imprescriptible”, dit-on à Matignon où on souligne que ces restitutions s’inscrivent dans une politique plus large de coopération culturelle. 

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Politique Philippe assure que  la volonté de transformer  la France est intacte

Lors du 3e séminaire intergouvernemental entre la France et le Sénégal, Édouard Philippe avait rencontré le Premier ministre sénégalais de lépoque (2017), Mahammed Boun Abdallah Dionne.

 On ne transforme pas pour le plaisir de transformer , a assuré Edouard Philippe dans une allocution devant la communauté française à Dakar.  On transforme car si on ne transforme pas notre pays, alors il est immobile et dans une situation dangereuse. Cette volonté de transformer elle est évidemment intacte , a-t-il ajouté.

Deux ans après la dernière édition des rencontres de haut niveau entre le Sénégal et la France qui a eu lieu à Matignon, Édouard Philippe et six de ses ministres se retrouvent dans la capitale sénégalaise pour nourrir la relation  singulière  entre les deux pays, dixit le chef du gouvernement. Quatre  feuilles de route  sont sur la table lors de ce séminaire qui doit débuter à 12 h 30, heure locale (13 h 30 en France) : elles portent sur les enjeux de sécurité et de défense. Léducation, la jeunesse et la formation ; lémergence du Sénégal ; la mobilité et la migration.

Sept semaines après un débat au Parlement français sur limmigration voulu par Emmanuel Macron, qui a notamment abouti à de nouvelles mesures concernant loffre de soins et la future instauration de quotas dimmigration professionnelle, lissue des négociations entre les deux gouvernements sera attendue.  La migration doit être choisie et non subie, telle est notre conviction , a résumé M. Philippe auprès du quotidien sénégalais Le Soleil. Selon Matignon,  la pression venant du Sénégal , pays à la fois de départ et de transit,  reste élevée  sur limmigration irrégulière, alors que le pays est jugé  sûr .  Le Sénégal est au 15e rang des nationalités interpellées pour les neuf premiers mois de lannée 2019 , assure-t-on encore de même source, tout en notant que les demandes dasile ont augmenté de  plus de 50 %  lan passé. Le gouvernement français devrait donc chercher à accroître la coopération dans ce domaine, sachant que  la volonté du président Macky Sall est de tout faire pour que les Sénégalais restent et réussissent au Sénégal , selon Seydou Guèye, chef du service de communication de la présidence sénégalaise.

Lire aussi Mali – François-Xavier Freland :  Il faut miser sur léducation, maintenant ! 

Nous cherchons également à augmenter le nombre de passeports talents, réservés aux étrangers disposant de certaines qualifications, et de visas de circulation de longue durée à ceux qui rentrent au Sénégal pour y mener leur vie professionnelle et souhaitent garder un lien fort avec la France, a ajouté M. Philippe qui sest aussi engagé à réduire de moitié dès début 2020 les délais de traitement des demandes de visas.

Parmi les leviers dont dispose la France, laide publique au développement, dont le budget total doit atteindre 0,55 % du PIB en 2022. Environ 2 milliards deuros de cette aide ont été distribués au Sénégal depuis 2007 : des  efforts  qui doivent  produire des résultats sur limmigration irrégulière , souligne Matignon. Concernant limmigration légale, Matignon salue la  vraie dynamique ,  de lordre de 7 % , dadmission détudiants sénégalais (12 500 en 2019) dans lenseignement supérieur français.  Nous cherchons également à augmenter le nombre de passeports talents , réservés aux étrangers disposant de certaines qualifications,  et de visas de circulation de longue durée à ceux qui rentrent au Sénégal pour y mener leur vie professionnelle et souhaitent garder un lien fort avec la France , a ajouté M. Philippe qui sest aussi engagé à réduire de moitié dès début 2020 les délais de traitement des demandes de visas. Alors que la France est le premier partenaire commercial et le premier investisseur étranger au Sénégal, des signatures daccords sont attendues. La cérémonie comportera une dimension symbolique avec la restitution du sabre dEl Hadj Oumar Tall, un chef de guerre et érudit musulman qui a conquis au XIXe siècle un immense territoire à cheval sur le Sénégal, la Guinée et le Mali, et a lutté contre larmée coloniale française.

Parmi les leviers dont dispose la France, laide publique au développement, dont le budget total doit atteindre 0,55% du PIB en 2022. Environ 2 milliards deuros de cette aide ont été distribués au Sénégal depuis 2007: des efforts qui doivent produire des résultats sur limmigration irrégulière, souligne Matignon.

Lire aussi Terrorisme – Emmanuel Dupuy :  La réponse militaire, si dense soit-elle, ne suffira jamais 

Même si sur la réforme des retraites, Edouard Philippe a dit respecter et “prendre au sérieux” une “certaine forme de scepticisme”, voire de “résistance”.  Mardi, le Premier ministre avait mis en garde les cadres de la macronie sur les turbulences à venir, avec notamment en ligne de mire la grande grève annoncée pour le 5 décembre, et la nécessité de serrer les rangs. Il doit recevoir les partenaires sociaux la semaine du 25 novembre.

Dans un contexte sécuritaire très dégradé au Sahel marqué par plusieurs attaques djihadistes, les questions militaires rebondiront lundi lors de louverture du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Le Sénégal, qui partage des frontières avec la Mauritanie et le Mali,  joue un rôle très important de cœur de réseau , estime-t-on à Matignon. Alors que les attaques menacent de se propager, le Sénégal, membre de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma), fait office de  pôle de stabilité . Et Dakar, qui doit porter leffectif de son armée de terre de 20 000 à 30 000 hommes dici à 2025  a vocation à faire partie du partenariat pour la sécurité et la stabilité [au Sahel] annoncé lors du G7 de Biarritz  en août, dont  les modalités sont en cours délaboration , ajoute-t-on de même source. À ce titre, le Sénégal pourra apporter un soutien aux forces du G5 Sahel (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso).

Lire aussi Terrorisme – Antoine Glaser :  Le seul tout-sécuritaire fait le jeu des djihadistes