Quel est létat des ponts en France ? – LEst Eclair

Quel est létat des ponts en France ? - L\Est Eclair

Le pont de Villemur-sur-Tarn qui risquait de lâcher à tous moments a fait lobjet dimportants travaux de sé

Un pont suspendu s'est effondré ce lundi matin à Mirepoix sur Tarn, au nord-est de Toulouse

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn qui enjambe la rivière Tarn  à la frontière de la Haute-Garonne et du Tarn s'est effondré ce lundi matin vers 8 heures. De nombreux secours sont sur place : pompiers et gendarmes. Aucune précision n'est encore fournie pour expliquer l'effondrement du pont.

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn effondré dans les eaux du Tarn. Photo DDM, Nathalie Saint-Affre Publié le 18/11/2019 à 15:09 Faits divers, Mirepoix-sur-Tarn, Haute-Garonne lessentiel Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn au nord de Toulouse s'est effondré, ce lundi matin, suite au passage d'un poids lourd qui transportait une foreuse.  Les raisons de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn en Haute-Garonne, ce lundi matin, ne sont pas encore connues. Le gouvernement a confié une enquête au bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre. La section de recherches de la gendarmerie de Haute-Garonne a été chargée de l'enquête judiciaire. Le tablier du pont s'est effondré dans la rivière Tarn.

Ce pont métallique de 150 mètres de long et 5 mètres de large avait été construir en 1935 et rénové en 2003 par le conseil départemental de Haute-Garonne.

Ce pont suspendu avait été construit en 1935 après les inondations de 1930. Long de 150 mètres et large de 5 mètres, il avait été rénové en 2003 par le conseil départemental de la Haute-Garonne. La dernière révision remontait à 2017.

Le dernier bilan, communiqué par la préfecture de Haute-Garonne, est d'un mort et de cinq blessés. La victime est une adolescente de 15 ans qui était en voiture avec un de ses parents. Sa maman et trois autres personnes ont pu regagner la berge à la nage. Plusieurs personnes sont toujours actuellement recherchées.

Le pont, construit en 1931 selon le Conseil général, mesure 155 mètres de long et 6.50 mètres de large. « Une inspection détaillée avait été faite en 2017 et n’avait révélé aucun problème de structure », avec seulement des « désordres de type évolutif normaux ». 

D'après les premières informations, un car scolaire est passé juste avant l'effondrement. Ce pont est très emprunté notamment par des poids lourds dont le tonnage est supérieur à l'autorisation de 19 tonnes. Il y a des panneaux indicateurs qui vraisemblablement ne sont pas respectés indique un témoignage sur place.

Au moment de l'effondrement, un poids lourd venait de s'engager sur la structure. Dépassait-il le poids réglementaire autorisé ? L'enquête va le déterminer dans les prochaines heures. Son chauffeur est toujours porté disparu.

480 pièces ont été changées sur le pont de Villemur-sur-Tarn. DDM archives Publié le 18/11/2019 à 11:23 , mis à jour à 12:58 Travaux routiers, Villemur-sur-Tarn lessentiel Le pont métallique de Mirepoix-sur-Tarn s'est effondré ce lundi matin faisant au moins un mort. À quelques kilomètres de l'édifice, le pont de Villemur-sur-Tarn a fait l'objet d'importants travaux de sécurisation. Alors qu'un drame vient de se dérouler à Mirepoix-sur-Tarn où le pont suspendu s'est effondré suite au passage d'un camion, à seulement quelques kilomètres de la catastrophe, un autre pont suspendu, celui de Villemur-sur-Tarn, a fait l'objet d'importants travaux de sécurisation.

En août 2019, un an après la catastrophe de Gênes, en Italie, qui avait causé la mort de 43 personnes, un rapport dune mission sénatoriale sur la sécurité de ces ouvrages dart dressait un constat alarmant de ce côté-ci des Alpes. “Au moins 25.000 ponts sont en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers”, expliquent les auteurs de la mission dinformation présidée par ce même sénateur, Hervé Maurey.

Video: Effondrement dun pont à Mirepoix-sur-Tarn : le point EN D2BUT D4APR7S6MIDI

Pendant plus de six mois, le pont a été fermé à la circulation pour permettre l'intervention des équipes.

Un camion et une voiture se trouvaient au moment de laccident sur ce pont suspendu franchissant le Tarn, construit au début des années 1930 et rénové en 2003 selon le conseil départemental. Louvrage était interdit aux véhicules de plus de 19 tonnes. La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et les secrétaires dÉtat Emmanuelle Wargon et Jean-Baptiste Djebbari (transports) ont fait part de  leur très vive émotion  après ce drame, selon le communiqué.

Cette mise en sécurité du pont consistait essentiellement à remplacer les 480 pièces métalliques, appelées pièces de transition supérieure, reliant le câble porteur aux suspentes par le biais d'étriers. Ces pièces en acier, vieillissantes et donc fragilisées pouvaient lâcher à tous moments notamment avec l'arrivée du froid.

L'édifice a été rouvert à la circulation le 27 avril 2019. Il doit être inauguré "officiellement" la semaine prochaine.