Montauban : un élu poste une blague sexiste sur Facebook

Philippe Fasan, adjoint à la mairie de Montauban, a publié une blague sexiste sur son compte Facebook qui fait grincer des dents.Cependant juridiquement, comme le rappelle la chaîne locale, un maire ne peut pas démissionner son adjoint. La démission doit venir de l’élu local sous la forme d’une lettre adressée à la préfecture du département.

Quand un maire-adjoint de Montauban publie des propos très sexistes sur Facebook

En chaque femme, il y a quelque chose de bien mais je dois l’introduire moi-même

Taxé de sexisme, un élu de Montauban affirme n'avoir "que des femelles à la maison"

Propos sexistes d'un élu de Montauban : le parti communiste demande sa démission

Signaler une faute d’orthographe, une erreur dans l’article, un bug

C’est une citation. La phrase est entre guillemets. Sexiste moi ? A la maison, j’ai une femme, deux filles, deux chattes et 20 poules. Je n’ai que des femelles à la maison. Alors sexiste. Je ne vais pas m’excuser. Je n’ai rien fait de mal. Je n’ai pas violé des enfants. Pour moi Facebook est un espace de liberté et d’expression où l’on peut rire et s’exprimer. Ce n’est pas le cas pour tout le monde et je le regrette. Je suis offensé. Je suis blessé.

Bienvenue Pseudo Vous pouvez commenter en direct.

Philippe Masan a toutefois refusé de présenter ses excuses. “Je ne vais pas m’excuser. Je n’ai rien fait de mal. Je n’ai pas violé des enfants. Pour moi Facebook est un espace de liberté et d’expression où l’on peut rire et s’exprimer. Ce n’est pas le cas pour tout le monde et je le regrette. Je suis offensé. Je suis blessé”, a-t-il confié. Dans un post Facebook, accompagné de la capture d’écran du message, Thomas Portes, porte-parole du parti communiste local, interpelle la maire de Montauban, Brigitte Barèges, et lui demande de “prendre ses responsabilités dans les plus brefs délais”. Un petit souci tournera inlassablement dans votre tête et même si vous cherchez à vous en débarrasser, il reviendra malgré vous et ne vous laissera pas en paix. Aujourd’hui c’est le 1er décan qui…Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

<span class="author">Nabucco</span> L’un dans l’autre, il n’a pas tort… C’est lassant ces hurlements offusqués de tartuffes qui n’ont pour objet que de faire de la politique-poubelle. Et ce qui est navrant c’est que des journalistes en mal de copie en fassent des tonnes sur cette anecdote.

écrit sur Facebook Thomas Portes, porte-parole du parti communiste local, qui demande à la maire de Montauban Brigitte Barèges de “prendre ses responsabilités dans les plus brefs délais”. Thomas Portes a également publié une capture d’écran du message litigieux. 

<span class="author">Martine Dorra</span> « l’un dans l’autre, il n’a pas tort »??? Ah bon! Il a tort d’être très con surtout!

Ville de Montauban (Tarn-et-Garonne). Photo : MaxPPP