Montpellier : le centre commercial Polygone fermé devant les gilets …

Scène inattendue place de la Comédie à larrivée de la manifestation contre les violences faites aux femmes : près de 200 « gilets jaunes » les attendaient, formant une haie dhonneur.

Dès le matin, à Montpellier, les « Gilets jaunes » se sont mobilisés : le rendez vous était donné au rond-point près dArènes : de la cinquantaine rassemblés vers 8h, ils étaient 200 quelques heures plus tard. Finalement, ils ont convergé vers la célèbre place de la Comédie, lieu où la manifestation contre les violences faites aux femmes, à lappel du collectif « Nous Toutes », devait arriver. Vers 16h, la manifestation arrive et, à la grande surprise des manifestantes, trouve une haie dhonneur formée par les « Gilets Jaunes ». Rapidement, des slogans communs fusent, comme « Solidarité avec les femmes du monde entier ».

#Montpellier #NousToutes #NousAussi Les #GilletsJaunes font une haie d'honneur au cortège de la manifestation des femmes. pic.twitter.com/Dr6XEL6nfY

Cette convergence des luttes était pour le moins inattendue comme nous le confie Cléo, étudiante à l’université Paul Valéry : « personne dans la manif féministe ne sattendait pas à ce que les Gilets Jaunes soient sur la place de la Comédie, et on a été agréablement surpris. On a tous crié “Gilets Jaunes avec nous“ : cétait spontané et inattendu ». Derrière cet accueil, il faut voir que le mouvement des Gilets Jaunes est aussi très féminin : comme lexplique Bernadette, 74 ans, interrogée par Révolution Permanente plus tôt dans la journée, « il y a beaucoup de femmes. Quand les femmes sortent dans la rue, croyez-moi cest quil y a un grand malaise et un grand désespoir. C’est de la base que viennent les révolutions, s’il y en a une Macron sera entièrement responsable ».

Bernadette, 74 ans #GiletsJaunes à Montpellier : “Il y a beaucoup de femmes. Quand les femmes sortent dans la rue, croyez-moi cest quil y a un grand malaise et un grand désespoir. C'est de la base que viennent les révolutions, s'il y en a une Macron sera entièrement responsable" pic.twitter.com/Wx1PjlXvzj

Ce samedi 24 novembre, dans toute la France, des femmes et des hommes vont marcher derrière le slogan #NousToutes, pour dire "Stop à toutes les violences sexistes et sexuelles".  A Montpellier, ils ont rendez-vous à partir de 13 h au Peyrou. 

Gilets jaunes   /    Montpellier   /    Violences faites aux femmes   /    Politique

Après le Black friday, le samedi noir pour les commerçants du centre commercial Polygone à Montpellier ont baissé leurs rideaux samedi après-midi à larrivée des gilets jaunes. Un peu partout dans la région, les centres commerciaux étaient ce samedi une des cibles prioritaires des manifestants.